23 mai 2020

uniquement sur rendez-vous

Avec le coronavirus, le confinement et le déconfinement, plein de choses ont déjà changé dans notre quotidien. Non seulement, il y a les lavages de mains systématiques presque trente ou quarante fois par jour (peut-être plus) ; non seulement, il y a le port du masque voire d’une visière ; non seulement, il y a les distances physiques entre 1 et 2 mètres ; non seulement, il y a le contingentement des clients dans tous les magasins et lieux ouverts au public mais il y a aussi la prise de rendez-vous pour tout :... [Lire la suite]

14 avril 2020

Arielle et moi (billet non garanti sans coronavirus)

Tiens, Stéphane, on n’a qu’à aller par-là, dans les vieilles ruelles, il y aura peut-être moins de monde qu’ici, on est trop proche de la mer, là, je trouve et ça attire la foule. Bon, il doit avoir raison, lui. Sauf que même s’il a raison, lui, là, je ne sais pas ce que je fais ici, avec lui. En plus, je ne sais même pas qui il est, je ne l’avais jamais vu avant qu’on se retrouve, là. Mais on est où, d’abord ? C’est drôle, au bout, là-bas, il y a un remblai, comme aux Sables d’Olonne mais on n’est pas aux Sables, non, sinon, je... [Lire la suite]
12 avril 2020

inventaire citadin (avec peut-être un peu de coronavirus)

Des pavés mais pas que, parfois, il en manque et ils ont été remplacés par du goudron, comme autant de cicatrices suite aux dégâts créés par les gilets jaunes et les casseurs réunis sans oublier les manifestants contre toutes les réformes, celle de la retraite en tête. Un peu d’herbes folles le long de certains bâtiments dont les propriétaires n’ont cure. Des voitures stationnées, autant, en période de confinement, ça me surprend toujours. Et Shuka qui lève la patte contre une roue d’Audi. Bon choix. D’autres pavés, plus... [Lire la suite]
09 avril 2020

qu’est-ce que tu veux manger, Claude ? (billet garanti sans coronavirus)

Qu’est-ce que tu veux manger, Claude ? Oh n’importe, tu sais, moi ça m’est toujours égal, je mange ce qu’il y a mais quand même, de préférence, pas du poulet, on en a mangé encore hier. Bon d’accord, alors, je vais aller faire les courses et je préparerai en fonction de ce que je trouverai. Je ferais bien du poisson, tiens, suivant ce qu’il y aura chez Michel, puisque je passe devant sa boutique en allant chez le coiffeur. Ou plutôt en revenant car il ne sera pas ouvert quand j’irai mais quand j’en reviendrai, en plus, ça sera... [Lire la suite]
08 avril 2020

qu’est-ce qu’on est serrées… (billet totalement contaminé par le coronavirus)

Qu’est-ce qu’on est serrées, au fond de cette boîte, chantent les sardines, chantent les sardines entre l’huile et les aromates… Avec le confinement, certains doivent parfaitement comprendre ce que peuvent ressentir les sardines, serrées les unes contre les autres, dans leurs petites boîtes de conserves plates, baignant dans l’huile et les aromates. Aucun moyen d’avoir une espace à soi pas plus qu’une bulle dans laquelle se recentrer voire se concentrer. Aucun moyen non plus d’avoir un minimum d’intimité et chaque chose que fait une... [Lire la suite]
07 avril 2020

mal au ventre (billet pas du tout garanti sans coronavirus)

Je ne sais pas si le fait d’avoir mal au ventre pendant le confinement est à prendre plus au sérieux qu’en temps normal (retrouverons-nous un jour un temps que nous pourrons considérer comme normal ?) car là, c’est la question que je me suis posée hier après-midi alors que j’avais mal au ventre. D’habitude, c’est plutôt le soir que j’ai le ventre lourd. Et qu’on ne vienne pas me dire que ça vient de mon alimentation car pour le dîner, nous ne mangeons qu’une salade composée faite maison (par mes petites mains désinfectées au gel... [Lire la suite]

06 avril 2020

préparer sa liste de courses (billet non garanti sans coronavirus)

Depuis le début du confinement, pour faire ses courses, c’est toujours un peu comme un parcours du combattant. Afin d’éviter d’aller trop souvent dans les magasins, on a intérêt à ne pas se tromper dans la liste et surtout, une fois sur place, de ne rien oublier car désormais, quand on va dans un hypermarché comme celui d’Auchan Lac, nous sommes contingentés, ce que je comprends mais ça signifie qu’on doit faire la queue pour entrer dans le centre commercial puis, faire une autre queue (avec les mêmes gens) pour entrer dans le magasin... [Lire la suite]
05 avril 2020

à 14h, il a fait chaud (billet presque garanti sans coronavirus)

Waow, il a fait super chaud, hier après-midi. C’est impressionnant comme la température monte d’un seul coup (je ne parle pas de la mienne mais de l’extérieure)  et après déjeuner, vers 13h15, c’était limite un peu limite (curieuse répétition mais je vous rassure, elle est bien volontaire) et j’avais gardé mon espèce de veste d’intérieur juste histoire de m’assurer que je n’aurais pas froid en m’installant confortablement dans un des deux fauteuils relax de la terrasse. Plus bas, j’étais en short. Il ne m’a pas fallu tant de... [Lire la suite]
04 avril 2020

deux heures du mat’, j’ai des frissons (billet non garanti sans coronavirus)

Deux heures du mat, j’ai des frissons alors que je suis bien couvert sous la couette et je suis sûr qu’il fait nettement plus chaud dans le lit qu’en dehors. Quand je vais me coucher, le soir, jamais très tard, il fait souvent entre 18 et 19°, ce qui est largement suffisant, surtout quand ce n’est pas l’été mais ça serait génial en cas de canicule, ce qui n’est jamais le cas, malheureusement. Enfin bon, là, à deux heures du mat’, presque, en réalité, je viens d’appuyer sur le bouton de mon radioréveil, il est 2h07. Pour voir l’heure,... [Lire la suite]
03 avril 2020

parfait, en plein confinement (billet presque garanti sans coronavirus)

Il faut bien le reconnaître même si c’est un peu difficile, quand on est humble et modeste comme moi mais je trouve que je respecte parfaitement les règles du confinement et même mieux, je suis parfait, comme toujours voire comme jamais, dans cette réclusion involontaire. Je suis parfait, il faut bien que je le dise bien que ça me coûte car on risque de se méprendre sur mes intentions et sur qui je suis, non pas un mec qui se la pète, non, bien au contraire mais un mec simple. Un mec simplement parfait et parfaitement simple. J’en... [Lire la suite]