16 mars 2018

ça y est, je suis prêt

Je sais que mon manager aimerait que je sois plus productif, que je sois plus performant, que je sois au cordeau : un billet par jour, deux si possible mais là, non, il ne faut pas rêver mamie dans les orties et tant qu’à faire, avant midi. Non, je ne peux pas. J’écris quand je peux, quand j’ai le temps et la disponibilité d’esprit. Ça ne se fait pas sur commande. C’est comme faire l’amour. On ne décide pas d’un horaire récurrent et quand le moment arrive, on ne lâche pas tout parce qu’on a reçu la notification qui nous rappelle... [Lire la suite]