08 février 2018

secours catholaire et populique

Hier, si j’étais assistant asocial, aujourd’hui, j’ai choisi de faire le cuisinier pour tous les sinistrés. Bénévole restaurateur et apporter un peu de chaleur à tous ces ventres affamés quand ils n’ont plus rien ou quand ils sont coincés dans leur véhicule pendant des heures pour ne pas dire des nuits entières. J’ai élaboré trois types de menus, dans un premier temps. Si ça marche, on verra les possibilités d’extension à d’autres malheureux. Pour les gens qui ont subi une inondation et qui n’ont plus les moyens de se préparer à... [Lire la suite]

26 août 2017

complètement fondu

Je me suis dit que plutôt que m’obstiner à chercher désespérément un frigo, pourquoi ne pas changer mon fusil d’épaule et changer carrément mon menu. C’est vrai, ça, au lieu de présenter un buffet de choses appétissantes, qu’on peut manger assis ou debout, je ferais mieux de penser à des choses qui ne craignent pas le froid. Et cette nuit, avant de me réveiller, je pensais à ce que je pourrais alors préparer et offrir à mes invités. Les idées suivantes m’ont traversé l’esprit un peu endormi mais là, en y repensant de plus près, je me... [Lire la suite]
23 mars 2017

Immer Direkt Hessen

Deuxième journée à Wiesbaden. Ce soir, grande réunion amicale chez Nati et Robert, sans doute avec Fredrich, s’il fait ses études là et j’espère avec Sophia, même si elle est basée sur Lille, peut-être sera-t-elle là pour l’occasion. Il y aura d’autres amis d’Arnold. Ça va être une Abend Klemmen-Gesäße, je ne sais pas si la traduction est bonne mais ça m’amuse de dire en allemand ce que j’avais à dire. Non, ça sera plus convivial que ça. La bonne franquette, si je puis m’exprimer ainsi, normalement. Comme ça l’est à chaque fois. Tous... [Lire la suite]
08 janvier 2017

trop d'hôtes

Après Patou et attendent Pedro, voici que cette fois, nous sommes de nouveau invités chez nos voisins, la porte juste à côté, vendredi soir pour un apéritif dînatoire convivial, comme elle le dit toujours elle-même, la femme du voisin. Oui, la voisine, donc. J’avoue que compte tenu du propre dîner que j’organise samedi soir, comme tous les ans, mi-janvier, avec une poignée de très intimes, tout ça m’effraie un peu. Comment vais-je assurer la réception que j’organise moi-même si je passe ma semaine à faire du pince-fesses ? Hier,... [Lire la suite]
19 octobre 2016

m'en fous, j'aime pas ça

Bon, samedi soir, nous sommes invités par les voisins les plus immédiats puisque pour un peu, nous aurions la même porte d’entrée. Mais heureusement que non. Nos portes se frôlent mais ne se mélangent pas. Et chacun chez soi et les moutons seront bien gardés.  Eux, leur appartement part vers la gauche et le nôtre, vers la droite. Et on ne s’entend jamais de l’un à l’autre. C’est déjà ça. Et donc, nous sommes invités samedi soir pour un apéritif dînatoire convivial et sympathique. C’est elle qui le dit, la voisine. Voisine 40 et... [Lire la suite]