09 avril 2019

suite à une erreur humaine, pas de billet aujourd’hui

Nous sommes désolés mais par suite d’une erreur humaine, le billet du jour ne pourra pas être publié en temps et en heure et soyez assurés, que nous mettons tout en œuvre pour que la boulette soit réparée et sachez aussi que l’auteur de cette connerie sera sanctionné, comme il se doit (comme il se doigt ?) et, afin de ne pas vous laisser totalement désemparés devant un blog sans aucun nouveau texte, comme il est coutumier qu’il y en ait un tous les jours sauf incident, nous avons plusieurs possibilités qui s’offrent à nous. Afin... [Lire la suite]

18 janvier 2019

ooups, je me relâche, ça n’est pas normal ni très bon signe

Ooups, je me relâche, ça n’est pas normal et ça n’est pas très bon signe. Cela veut sans doute dire que je dois vieillir sans trop m’en rendre compte ou alors, une espèce de lassitude car je n’ai pas l’âme particulièrement faite pour lutter contre les moulins à vent, ni après. Je pense que je ne suis pas de taille contre la connerie alors que pourtant, au fond de moi, il y a des dents qui sont prêtes à mordre, des yeux révolver prêts à tirer mentalement dans le tas et des malédictions à envoyer à qui de droit à revendre et même mieux,... [Lire la suite]
05 janvier 2019

triste et sidéré

Encore une fois, je suis surpris, non, sidéré. Encore une fois, je suis désabusé, non, triste. Encore une fois, je suis fatigué, non, très en colère. Je rentre du centre-ville car j’ai débauché très tôt, ce matin (à 6h15) et j’ai voulu profiter du beau temps froid et sec et du fait que l’on pouvait s’y rendre normalement car cet après-midi, ça sera encore mission impossible. Ou alors, à mes risques et périls. Et je ne suis ni courageux, ni téméraire surtout face à la connerie. En plus, comme j’ai un peu peur que ce soit contagieux,... [Lire la suite]
25 septembre 2018

plus que six

Plus que six pour atteindre non pas l’inaccessible étoile mais un but que je ne m’étais même pas fixé. Non, vraiment. Je n’y ai jamais pensé, même dans mes rêves les plus fous. Et là, je me sens un peu joueur, je n’ai pas très envie de dire de quoi il s’agit car j’envisage de laisser mes quelques lecteurs et trices sur leur faim. Les faire chercher un peu. Les faire se creuser les méninges et les faire marcher leurs neurones. Vous avez vu, j’ai mis « neurones » au pluriel, c’est vous dire si j’ai de la considération pour mes... [Lire la suite]
24 juillet 2018

un peu de douceur dans quel monde de brutes ?

Avertissement : ce billet est un billet d’humour à prendre au deuxième degré. Oui, madame la juge, oui, je le reconnais, je l’ai frappée. En même temps, elle l’avait bien cherchée. Ce qui m’a énervé ? Ce qui m’a énervé, c’est quand elle m’a sorti une énième connerie comme celles qu’elle doit lire dans ses romans d’amour ou ses magazines pour bonnes femmes. Oui, je sais ce que je dis. Comme si elle n’avait que ça à faire de ses journées. Et moi, quand je rentre, souvent, la table n’est pas mise, le repas n’est pas prêt et le... [Lire la suite]
13 avril 2018

est-ce son absence qui les rend agressifs ?

C’est exactement ce que je me suis demandé, à 3h15, cette nuit, alors que je venais de quitter mon bureau douillet pour aller passer deux heures dans le bungalow de facturation de nuit. Une espèce de permanence en l’absence du responsable qui devait partir faire une livraison parce qu’un de nos chauffeurs n’était pas là. Et moi, j’y suis allé à contrecœur. Parce que, travailler de nuit, en dépannage, passe encore (quoique, quoique…) mais si c’est à mon bureau, pas au milieu de la plate-forme réfrigérée avec tout le monde qui va et... [Lire la suite]

10 avril 2018

brûler les étapes

Bon, je l’ai faite ma nuit. Comme je ferai les autres nuits de la semaine jusqu’à celle de vendredi à samedi. Et là, à 13h pétantes, je me dis que juste après le billet du jour, j’irai dormir car là, ça commence à tirer. Mais comme je l’ai écrit hier, c’est ma faute. Si je n’avais pas tué Aurélie, elle serait encore vivante et si elle était encore vivante, elle serait venue faire la saisie de la nuit. Et moi, j’aurais pu dormir au moins deux heures et demie de plus. Mais bon, quand on a fait une connerie, on l’assume. Et j’ai aussi... [Lire la suite]
24 novembre 2017

vendredi noir

Dire qu’on est envahis de publicités, ce n’est rien de le dire. C’est plus que du matraquage, c’est du gavage. Black Friday : 50% sur tout le site hormis sur tous les produits sauf ceux marqués *… Tiens, qu’est-ce que je disais ? On n’en peut plus de toute cette propagande de surconsommation : achetez, achetez, achetez et vous verrez, comment vous serez encore mieux dans votre peau. Black Friday : Jusqu’à 30% sur tous les produits étiquetés en vert… Ah non, vous allez me laisser m’exprimer et ne pas pourrir mon... [Lire la suite]
05 septembre 2017

le gentil dictateur poli

Maintenant, si je devais retourner à l’école, au moment de remplir la fiche de renseignements demandée par les professeurs, déjà, je pourrai indiquer que mes parents n’ont plus de profession et je saurais très précisément et pertinemment ce que je voudrais faire plus tard. Pourquoi plus tard ? Pourquoi attendre ? Parce que je suis bien élevé, c’est tout. Et comme mes parents peuvent encore avoir un droit de regard sur mes faits et gestes, je préfère ne pas les mettre en colère. Nous avons des relations tout à fait normales,... [Lire la suite]
02 juin 2017

multitâches

Oui, on peut le dire, je suis multitâches et pas seulement quand je cuisine et que j’en mets partout sur le plan de travail ou sur la plaque de cuisson voire encore sur mon tee-shirt ou sur un torchon, non, je suis tout simplement et tout merveilleusement (en toute humilité) multitâches ou multifonctions, si vous préférez. C’est sans doute mon côté féminin qui prend le dessus quand je peux faire deux ou trois choses à la fois, ce que je fais très régulièrement. Et quand je parle de faire deux ou trois choses à la fois, je veux dire... [Lire la suite]