27 janvier 2021

juste une question de point de vue

Tiens, je t’ai apporté une autre coupe de champagne, Jean-Pierre. En revenant des toilettes, comme je m’étais fait un peu de place, je me suis dit que nous pourrions trinquer de nouveau à notre rencontre, fortuite et inopiné. Franchement, je suis ravi d’avoir fait ta connaissance, ce soir, tu as égayé cette soirée. Quand je pense que je ne voulais pas venir. Merci, c’est gentil, le plaisir est partagé. Mais, Jean-Pierre, je peux te demander quelque chose ? Si je peux te répondre, oui, bien sûr. Tu n’es que le proctologue de... [Lire la suite]

15 janvier 2021

madame Ségur

En fait, on connaît mal les personnalités, surtout celles qui étaient célèbres avant l’arrivée des nouveaux outils de communication comme ceux que nous utilisons et dont nous abusons heure après heure et jour après jour. Et si je vous pose des questions sur certains compositeurs d’opéra, certains inventeurs ou certains grands auteurs de la littérature, que sauriez-vous me répondre, précisément ? Tiens, si je prends quelques exemples au hasard de mes grandes connaissances culturelles, je pourrais vous demander si vous saviez que... [Lire la suite]
22 octobre 2020

c’est long, une heure

Oui, une heure de coït, ça peut être long mais en même temps, un serpent aussi, ça peut être long. Et un long serpent qui prend son temps, j’espère qu’il est doué de ses mains… Pardon, j’espère qu’il est doué de ses… Qu’il est doué de ses… de ses écailles. C’est ça, de ses écailles puisqu’il n’a quasiment que ça… Mais je ne sais pas pourquoi, j’ai des doutes quant à la possibilité pour un serpent d’avoir des zones érogènes. Par exemple, moi, si on me touche là, juste en dessous… Non, laissez tomber, ça n’a rien à voir avec les... [Lire la suite]
02 juin 2020

interférence (1)

En arrêtant sa voiture, sur le parking, au bord du chemin qui longe le petit bois, Martin se dit qu’il n’aurait jamais dû venir. C’est la première fois qu’il s’apprête à tromper Émilie et Martin est tiraillé entre deux choses : la culpabilité et l’envie de remettre le contact pour faire demi-tour et son érection qui est déjà bien installée dans son short. Il va même avoir du mal à la cacher mais l’envie de ce plaisir encore inconnu et pourtant interdit risque d’être le plus fort. Après tout, qui va en parler à Émilie ? Ce... [Lire la suite]
22 avril 2020

report d’invitations (billet contaminé au Covid 19)

Stéphane ? Oui, président ? Tu es sûr que tu vas faire un dîner pour tes amis de Paris, pour le 8 mai ? Pourquoi ? Tu m’avais dit oui, quand je t’en ai parlé au mois de janvier, tu as changé d’avis ? Chère Myriam, j’espère que tu vas bien ainsi que ton mari, ton fils et tes animaux. Nous, ici, ça va bien aussi donc, tout va pour le mieux. Mais si je t’écris, ce matin, c’est parce qu’il me semble bien que je vous avais invité, Pascal et toi, pour dîner, autour du 8 mai car vous venez assister à une exposition... [Lire la suite]
09 septembre 2019

des pâtes !

Des italiens qui mangent italien, ça semble tout à fait normal, surtout quand on connaît la cuisine de la botte, une des meilleures du monde et c’est moi, français 100% pur jus qui le dis, alors, on peut me croire. Mais des italiens qui font leur liste de courses en italien, ici, à Bordeaux, ça me semble bien plus rare même si je n’ai pas la connaissance infuse et même si c’est le hasard qui m’a mis en face d’un bout de papier abandonné dans un caddie de supermarché, au Lac, pas très loin de chez moi. Et contre aucune attente, la... [Lire la suite]

23 août 2018

et si tu n'existais pas

Et si tu n’existais pas, dis-moi pourquoi j’existerais ?... Peut-être tout simplement parce que si tu n’existais pas, j’aurais peut-être fait la connaissance de quelqu’un d’autre avec qui j’aurais pu aussi vivre une très belle histoire. Va savoir. Après tout, peut-être que si tu existais ailleurs que dans ma vie, ça n’aurait pas changé le monde. En plus, tu existais avant qu’on se rencontre et tu continueras d’exister après qu’on se perde de vue. En tout cas, si tu n’avais pas existé dans ma vie, j’aurais vécu autrement.... [Lire la suite]
20 mars 2018

un hamster dopé

Je vous assure que je viens de l’apprendre, à 14h30, en ce premier jour de printemps 2018. Il y a encore dix minutes, je ne savais rien de tout ça. Mais franchement, je me demande même comment j’ai pu vivre pendant 58 ans et quelques mois sans avoir cette connaissance dans mon bagage culturel. Mais bon, ça prouve surtout qu’on peut en apprendre tous les jours et à n’importe quel âge. Je viens donc d’apprendre que le viagra permettait aux hamsters de mieux supporter le jet lag (décalage horaire) entre New York et Paris. Juré, craché.... [Lire la suite]
10 janvier 2018

trois choses que je ne sais pas trop voire pas du tout

Comme je n’infuse pas dans la science ni dans la connaissance, il y a plein de choses que je ne sais pas. En tout cas, je ne les savais pas jusqu’à maintenant mais si quelqu’un veut me les apprendre, je suis preneur. Car je suis quelqu’un de curieux. Dans les deux sens du terme : je suis quelqu’un qui a de la curiosité envers tout ce qui l’entoure et je suis quelqu’un qui peut être une curiosité pour les autres… Par exemple, je ne sais pas qu’on ne peut pas se suicider en retenant son souffle. Ça fait partie des trois choses que... [Lire la suite]
14 octobre 2016

ce brave Gustave

Jusqu’à hier, je n’en avais jamais connu un seul. Mais depuis hier, justement, j’en ai vu un pour la première fois et maintenant, je peux même avancer qu’on a fait un peu connaissance. Et je suis même probablement un des rares à pouvoir parler de lui, dire qui il était et à ne pas faire que pouffer quand on entend son nom. Parce qu’il fait partie de ces gens qui ont un patronyme difficile à porter. Ce n’est pas de sa faute et peut-être même qu’à l’époque où il a vécu, ça portait moins à sourire ou à rire qu’aujourd’hui. Et peut-être... [Lire la suite]