11 juin 2022

prendre conscience qu’on vieillit

Je ne sais pas à quel moment on prend conscience qu’on a vraiment commencé à vieillir. Je me demande parce que c’est un peu… comment dire ? Je ne trouve pas l’adjectif qui correspondrait le mieux au fond de ma pensée. En gros, ça ne prévient pas, ça arrive et ça vous attrape sans qu’on n’ait jamais le temps de dire ouf et un jour, on se rend compte qu’il y a quelque chose d’irrémédiablement changé et ça n’est pas parce qu’on a mal dormi, ça n’est pas parce qu’on a trop fait la fête ni parce qu’on n’est pas en forme,... [Lire la suite]

02 mars 2020

chair de nostalgie

Ce billet ne sera exceptionnellement pas bordelais mais saint-maixentais, dans les Deux-Sèvres car il a été écrit depuis chez mes parents, que je viens de raccompagner chez eux après une semaine passée chez moi. Un peu comme des vacances pour eux (je l’espère) et pour mon grand-frère, qui vit avec eux et qui en aura profité pour n’avoir aucune charge. Les vacances, ce n’est pas que dans un seul sens (proverbe bordelais quartier maritime) et moi, du coup, j’ai passé la fin de journée et la soirée d’hier en compagnie de papa/maman comme... [Lire la suite]
11 novembre 2014

canards déchaînés

Il y a toujours eu un décalage entre les jeunes et ceux qui le sont moins ou qui ne le sont plus. On appelle ça le conflit des générations. Rien à voir avec les problèmes qui existent entre les canards, qu’ils soient de surface, plongeurs ou piscivores. Et j’aurais même pu entrer dans les détails des colvert, siffleur et mandarin pour ne citer que ces trois-là. Et là, quand il y a des problèmes, on appelle ça un conflit de canard. Vu de notre humanité, c’est très, très bon mais vu de leur anatidité, c’est moins excitant. Après ce... [Lire la suite]