01 avril 2021

les moucherons aimeraient le poireau, finalement

Le printemps est officiellement là depuis une dizaine de jours, mais ça ne fait que deux ou trois jours où on a l’impression de tutoyer l’été. J’en veux pour preuve le retour des moucherons et des mouches. Pour ma part, avant-hier, deux et hier, un, ça me met en première place avec trois splatch à zéro. Et une mouche écrasée. Donc, quatre insectes à mon compteur. J’aime bien l’idée d’être en tête. Comme toutes les idées, en général. Et si j’ai conscience que le retour des beaux jours, c’est une bonne chose pour le moral (et pour... [Lire la suite]

18 août 2020

encore un matin

Encore un matin, un matin pour rien, une argile au creux de mes mains ; encore un matin sans raison ni fin si rien ne trace son chemin… Eh oui, encore un matin. Un matin de plus au compteur. Un matin qui va nous rapprocher encore un peu plus du prochain automne et du prochain hiver. Sans savoir si ces deux saisons à venir seront les dernières. Et heureusement. Heureusement qu’on ne sait pas à l’avance si nous sommes déjà arrivés au bout du chemin ou si nous avons encore un peu de route à faire. D’autres matins pour se lever.... [Lire la suite]
08 septembre 2018

la route fleurie

Prenons l’autoroute fleurie, qui conduit vers le bonheur… Bon, ça va, il semble qu’il n’y ait pas trop de monde, ce matin. Il faut dire qu’un samedi à 10h, après la rentrée scolaire, on ne peut pas dire que ça entre dans les gros chassés croisés de l’été ou alors, il y a des parents qui n’ont pas mis leurs rejetons à l’école et ça, ça n’est pas bien. Pas bien du tout. Suivons-la toute la vie, main dans la main, cœur contre cœur… Non, on ne prend pas la main du conducteur quand il est au volant. Et on ne se colle pas à lui non plus.... [Lire la suite]
13 février 2016

private club

Je ne sais vraiment pas ce que je fais là ni comment j’y suis arrivé. Probablement qu’au dîner, j’ai dû boire largement plus que mon quota de vin et je n’ai malheureusement pas encore éliminé ce que j’aurais dû, du coup (boire un petit…), je suis là et je ne sais pas pourquoi ni comment ni avec qui j’y suis rentré. Et apparemment, je ne connais personne autour de moi. Bon, d’accord, je suis un peu fatigué mais pas au point de ne rien y voir et de ne pas m’y retrouver. Je suis sur ce canapé, devant une table avec plusieurs verres,... [Lire la suite]