08 mai 2021

non, je ne m’ennuie pas, je ne m’ennuie jamais

Qu’est-ce que tu fais ? Eh bien, le médecin m’a encore prescrit cette préparation magistrale, en homéopathie et sur le flacon, il est écrit « environ 1200 gouttes »  et comme je dois en prendre vingt chaque matin, je veux savoir si ça me fera bien deux mois. Ou plus. Ou moins. Et le meilleur moyen, comme je viens juste de l’ouvrir, je vais toutes les compter, les gouttes et comme ça, je saurai si l’information de quantité est juste ou pas. Et en plus, ça me permettra de m’occuper pour ne pas subir le tracassin. Le... [Lire la suite]

19 mars 2021

comment était l’évier ?

Je me suis réveillé pour aller faire pipi, la nuit dernière et au moment de me recoucher, allez savoir pourquoi mais je me suis posé une question de derrière les fagots et je n’en ai toujours pas trouvé la réponse. Je me souviens très bien de toutes les cuisines que j’ai pu fréquenter depuis que j’ai quitté le domicile familial pour monter à Paris, à la fin des années 70 et au début des années 80 (les deux ne sont pas du tout incompatibles, bien sûr que non) : chez Agnès, rue de l’Amiral Mouchez, dans le 14ème, je me souviens... [Lire la suite]
08 mars 2021

ah non, ne commence pas, hein !

Stéphane, je ne comprends pas tout ce que tu écris, en ce moment, tu as l’air d’être un peu partout et nulle part à la fois et on ne sait pas si les gens à qui tu t’adresses, quand tu les aimes, s’ils existent vraiment ou s’ils ne sont que de personnages inventés, j’avoue que là, je n’arrive plus à te suivre et en plus, tes histoires de pois chiches, à part que tu les comptes et que tu les épluches, je ne vois pas où tu veux en venir, tu en fais quoi quand tu as fini de les compter ? Bonjour, Jean-Michel. Ah, je ne t’ai pas dit... [Lire la suite]
05 février 2021

deux fois pois chiches

Soixante-sept, soixante-huit, soixante-neuf et soixante-dix. Eh bien, je ne suis pas au bout de ma peine. C’est la deuxième fois de ma vie que j’épluche l’équivalent d’une grande boîte de conserves de pois chiches mais j’ai complètement oublié combien de temps ça m’a pris, la première fois et surtout, je ne me souviens pas du nombre de pois chiches qu’il peut y avoir dans une boîte. J’aurais dû le noter vu que je n’ai pas su le mémoriser. Ou alors, à l’époque, je n’avais pas compté. Ou je m’étais trompé avant la fin et… Mais il... [Lire la suite]
11 janvier 2021

je suis officiellement candidat

Autant que ça se sache d’abord ici avant que ça ne se répande dans les réseaux asociaux (que je ne fréquente pas) car je préfère que ceux qui me suivent apprennent les choses de ma bouche plutôt que de celle des autres. Oui, aujourd’hui, 11 janvier 2021, je suis officiellement candidat à la présidence de la république. Il n’est jamais trop tôt pour se présenter et je compte sur mes proches, famille, amis et relations plus vagues, pour voter pour moi le jour J afin de me donner une chance d’être au second tour face à Marine Le Pen à... [Lire la suite]
04 juillet 2020

le premier dîner d’après confinement

Hier soir, j’ai reçu un couple d’amis pour mon premier dîner d’après confinement. J’avais deux invités à ma table et avec le président et moi, nous étions quatre. Nous sommes donc restés dans la légalité puisque notre rassemblement était inférieur à 10 personnes. Nous nous sommes retrouvés après au moins deux ans de « séparation », Blandine et moi et Stéphane (encore un !), son mari (ou son concubin, je ne sais pas… enfin si, je le sais mais je vais respecter leur intimité, après tout, c’est leur vie privée, pas la... [Lire la suite]

19 janvier 2020

insomnuits

À voir tant de gens qui dorment et s'endorment à la nuit / Je finirai, c'est fatal, par pouvoir m'endormir aussi / À voir tant d'yeux qui se ferment, couchés dans leur lit / Je finirai par comprendre qu'il faut que je m'endorme aussi… J’ai fait un rêve génial : j’ai rêvé que je dormais ! C’était fabuleux : j’ai dû me coucher de bonne heure, comme d’habitude car moi aussi, longtemps, je me suis couché de bonne heure et j’ai aimé, vraiment aimé me coucher de bonne heure car j’aime aussi me lever tôt et profiter de ces... [Lire la suite]
18 juin 2019

on peut savoir pourquoi toujours par 3, 5 ou 7 ?

On peut savoir pourquoi il y a toujours un nombre impair de paragraphes, dans les billets de ton blog, Stéphane ? Oui, bien sûr. C’est une discipline que je m’impose. Oui, je comprends mais pourquoi une discipline impaire ? D’abord, excusez-moi, monsieur le contrôleur, mais impair, ça ne s’accorde pas au féminin. Il n’y a que le masculin qui peut prétendre à l’impair (Et qu’on ne me refasse pas le coup de dimanche dernier, hein ?) Bon, alors, pourquoi une discipline basée sur l’impair ? Parce que ça fait partie de... [Lire la suite]
20 décembre 2017

compter sur soi

Je me souviens d’un mauvais début de nuit, je devais être jeune adolescent et dans ma chambre de garçon boutonneux, il m’était venu à l’idée de compter jusqu’au maximum qu’il m’était possible de faire sans m’endormir. Je veux dire que je voulais arriver à un nombre que je voulais mémoriser avant de sombrer dans le sommeil pour pouvoir reprendre à ce niveau-là une autre fois, si j’en avais soit besoin, soit juste envie. Et je me revois encore en train de me dire : mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf et deux mille. Et m’arrêter... [Lire la suite]
23 août 2017

mûr solitaire

Moi, dimanche j’ai rempli deux récipients d’un litre et lundi, j’ai eu du mal à arriver au bout d’un seul (boudin seul ?) mais je n’ai pas voulu en ajouter aux concerts de critiques alors, je me suis contenté de bougonner en mon for intérieur. Finalement, ça y ressemblait aussi, un presque mûr et ses lamentations même si ces dernières étaient plus refoulées. En tout cas, on a quand même battu le record de la semaine précédente. Et ça restera ainsi car je ne retournerai pas à Biscarrosse avant un mois, peut-être quelques jours à... [Lire la suite]