19 décembre 2019

alors voilà, cette fois, c’est fini la comédie

C'est fini, c'est fini la comédie, tout avait commencé comme une pièce à succès dans le décor tout bleu d'un théâtre de banlieue, nous n'étions que nous deux… Eh oui, voilà, c’est fini. La partie est terminée. Je suis né entre le 10 et le 20 décembre et les jeux sont faits, alea jacta est. Il est temps de fermer la porte du casino où se trouvait la roulette russe avec seulement dix numéros, du 10 au 19 et dorénavant, toute réclamation sera irrecevable et toute sortie est considérée comme définitive. Entre ces deux dates, je pense que... [Lire la suite]

14 août 2019

quelle coïncidence quand les esprits se rencontrent !

Quelle coïncidence amusante quand les (grands) esprits se rencontrent ! Dimanche, je suis allé voir la rétrospective Sempé au Musée de la Mer et de la Marine, à Bordeaux, à quelques coups de pédales de vélo de chez moi. Parce que même si je lui préfère Geerts et son humour plus cruel, j’aime bien le dessinateur Sempé, bordelais ou presque, puisqu’il est né à Pessac, dans la communauté urbaine de Bordeaux. Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant la citation à l’entrée de la première salle : « Le matin, je me dis... [Lire la suite]
16 septembre 2018

l'autoroute fanée

Voilà, c’est fini…Capri, c’est fini et la comédie aussi. Nous avons dit au revoir à tout le monde et nous avons pris l’autoroute dans l’autre sens. Non pas à contre sens, je ne suis pas fou mais dans le sens inverse de celui de dimanche dernier. Nous n’avons pas encore croisé d’accident et donc, je pourrai n’avoir aucune pensée noire comme la semaine passée. Dans l’autre sens. Je pense que ça a fait du bien à tout le monde, ces quelques jours en famillamis. Vous savez, j’ai déjà parlé de ça, il y a un certain temps, pour dire que... [Lire la suite]
18 février 2017

un bon alibi

Quand je vais au cinéma, le samedi, c’est forcément pour voir un film léger, plutôt une comédie car je me connais, je risque tellement de m’endormir pendant la séance… que je préfère garder les « grands » films, ceux dont on peut parler « sans avoir honte » et aujourd’hui, il me fallait un bon alibi pour aller voir une comédie française dans laquelle je me suis vautré de plaisir et de franche rigolade, parfois. Je ne peux pas dire que j’ai ri pendant tout le film mais à plusieurs reprises, j’ai éclaté de bon cœur.... [Lire la suite]