03 juin 2019

4 mai 2039 : retrouvailles avec les anciens du mareyage

Ça fait longtemps que je l’attendais, cette soirée du 4 mai 2039. Nous avions réussi à contacter plein d’anciens collègues de la boîte de mareyage dans laquelle je suis resté 14 ans. Ça ne fut pas une mince affaire car vu le turn-over qu’il y a eu, pour retrouver le maximum de gens, ça nous a pris longtemps, à Virginie et Aïssa, mes vieux complices de soirées événementielles de l’époque. Déjà, rien que pour eux deux, même si nous sommes restés en contact régulier, tant de choses ont changé. Elle, elle est grand-mère grâce à son... [Lire la suite]

22 mai 2019

toilettage à tous les étages

Cet après-midi, je vais chez le toiletteur. Plus par raison que par plaisir. Parce que comme je vais aller passer trois jours sur Paris, en début de semaine prochaine, je veux faire bonne impression. On ne sait jamais. Peut-être que je pourrais rencontrer un recruteur qui pourrait, à son tour, me proposer un boulot sur Bordeaux, bien payé, pas fatigant et tout et tout. Et comme j’ai l’air d’un baroudeur, depuis que j’ai arrêté de bosser (un baroudeur du dimanche, certes, mais un baroudeur quand même !), je me dis que comme je... [Lire la suite]
13 mai 2019

tentative de hameçonnage

Je vous préviens, vous ne me connaissez pas mais si vous recevez ce message de ma part, c’est parce que vous êtes allé sur un site de recettes de cuisine et vous avez visionné des vidéos de plusieurs recettes pour être sûr de votre choix. Je me suis introduit dans votre ordinateur et quand vous avez regardé ces vidéos, le virus-cam que j’ai installé à votre insu vous a filmé, toujours à votre insu. Et maintenant, j’ai des films de vous on ne peut plus compromettants. Si vous ne m’envoyez pas 3 000 euros par PayPal dans les 48... [Lire la suite]
03 avril 2019

une surprise magistrale (2/2)

Nous retrouvons Maurice et son petit monde : sa femme, sa sœur, son frère, ses enfants et ses collègues avec qui il s’entend bien car c’est un bon bougre, Maurice, une bonne pâte. Un mec sans histoire, qui aime la vie et la prend comme il vient, sans avoir trop d’états d’âme. Les mauvais coups ? Un sale moment à passer mais toujours suivi de meilleures choses. C’est sa philosophie même s’il ne le dit pas comme ça, Maurice. Sa femme, elle, elle l’aime parce que c’est le père de ses enfants et elle pense qu’il y a tellement... [Lire la suite]
25 mars 2019

son propre éloge

Je me retrouve dans une situation étrange mais pas déplaisante. Depuis samedi matin, alors que je comptais partir du boulot une fois mon travail terminé, un peu plus tôt que d’habitude, pour une fois, on m’a fait comprendre que bon, Virginie devait passer me dire au revoir et je trouvais ça étrange que mes collègues de la nuit soient restés une fois  qu’on avait fini l’analyse des écarts de stocks. Mais bon, comme Greg avait vendu une partie de la mèche… Quand je lui ai dit que j’attendais Virginie qui devait passer, il m’a dit... [Lire la suite]
24 mars 2019

testimonialement

Avec l’arrivée de mon départ (!!!), j’ai reçu des témoignages et des messages de sympathie dont certains étaient très inattendus et donc, m’ont particulièrement touché puisque justement, je ne les ai pas vus venir. Entre certains collègues qui ne sont pas sur Bordeaux mais sur La Rochelle, depuis que le siège social a déménagé, certains clients et des gens un peu plus célèbres, je croule sous les petits ou grands mots qui me vont droit au cœur. J’ai toujours été quelqu’un qui avait besoin qu’on l’aime mais aussi qui avait besoin de... [Lire la suite]

15 mars 2019

peut-être rien, aujourd'hui

Oui, si ça se trouve, peut-être n’y aura-t-il rien, aujourd’hui. J’ai décidé de bouder et de rester fermé. Fermé au monde qui m’entoure et aux autres. Et à ceux qui l’habitent. Parce que je suis un peu las. J’aurais pu être là-bas mais comme je suis seulement las, forcément… Parce que je viens d’apprendre que je vais sans doute devoir faire une semaine de plus et non pas partir le 23 mars, comme prévu mais le 30. Ça veut donc dire que la dernière semaine, que j’avais posée en congés payés, il faut que je la fasse sauter. Même si on va... [Lire la suite]
03 mars 2019

sous un soleil, presque exactement

J’ai eu peur que ce dimanche ne soit pas terrible en termes de météo mais non, il n’en est rien car même s’il ne faisait pas très chaud, ce matin, à 8h30, quand je suis parti faire mes courses alimentaires pour le début de cette semaine, cet après-midi, ça s’est bien amélioré, le soleil est revenu, comme bientôt le temps du muguet et celui des hirondelles, un peu avant. Ma nuit fut aussi courte que si nous avions été en été (amusante, cette répétition !) mais non, nous sommes toujours en hiver et là, à l’heure où j’écris ces... [Lire la suite]
01 mars 2019

la dernière ligne presque droite

Nous sommes le premier mars et dans 22 jours, je franchirai la porte de là où je travaille pour la dernière fois, en tant que salarié, bien entendu car rien ne m’interdira de m’y rendre occasionnellement, surtout le samedi matin, quand j’aurai passé une commande pour du poisson ou quelques homards à partager à Biscarrosse. Ooups, pardon, je n’aurais pas dû évoquer le mot homard la veille de la 16ème journée de manifestations des agiles et jeunes et cas soc’ réunis, je vais encore passer pour un nanti (ce que je ne suis pas vraiment ni... [Lire la suite]
08 février 2019

ça s'en va et ça revient

Quelqu’un qui s’en va, ce sont des choses qui arrivent et moi, normalement, dans 7 semaines, je tirerai une belle révérence à tous mes collègues (même s’ils ne sont plus très nombreux) mais je préviens tout de suite : il n’y aura aucun rappel. J’avais besoin de faire cette mise au point, de préciser ça car il y a déjà eu des tentatives de « tu veux pas rester ? » ou « tu peux pas revenir, en avril ? » Non. Tel qu’on m’a posé la question, je n’ai pas envie de dire oui. Si encore on m’avait dit :... [Lire la suite]