07 juillet 2019

ses culottes pour fuites urinaires sont vraiment jolies

Moi, les culottes pour fuites urinaires, je ne connais pas personnellement mais si je peux en parler, c’est parce que Solange en porte et donc, j’en ai déjà vu sur elle ou dans le paquet quand elle en achète. Et les culottes du président, ça vaut tous les… tous les… toutes les culottes de président du monde. Je ne vois pas très bien avec quoi les comparer. Quoiqu’il en soit, Solange, le président, donc, ne sait pas que je fouille dans ses culottes quand il n’est pas là. Quand elle n’est pas là, plutôt. Mais je ne fais rien de... [Lire la suite]

11 avril 2019

je ne serrerai plus toujours les mêmes mains, désormais

Je ne serrerai plus toujours les mêmes mains, désormais, ni ne ferai les mêmes bises sur les mêmes joues, cinq matins sur sept. Des bises un peu systématiques, très automatiques, deux à chaque fois, uniquement pour les filles, en tout cas pour dire bonjour. Parfois, sur des joues de garçons, lors d’anniversaires, de vœux de bonne année ou de départ définitif. Je n’aurai plus à lâcher ce que j’étais en train de faire pour serrer la main d’un collègue bien aimé ou moins bien aimé. Ce côté implacable m’allait bien même s’il pouvait... [Lire la suite]
29 janvier 2019

comment se débarrasse d’un intrus ? (je n’ai pas la réponse)

Comment se débarrasser d’un intrus quand on n’a pas la réponse à cette question ? Parce que quand on est plutôt bien élevé, on ne peut pas se permettre de dire à quelqu’un : tu es un intrus, on ne veut pas de toi. Non, il faut savoir mettre les formes, on est civilisé ou on ne l’est pas. Ou alors, il faut être bien baraqué, donc, pas comme moi. Mais si j’avais la carrure de Teddy Riner, de Sébastien Chabal et de Gérard Depardieu réunis, je pourrais tout me permettre en termes de diplomatie. Là, je n’ai aucune autre... [Lire la suite]
28 novembre 2018

animal lecteur

Caresser les membres de son lectorat. Cela peut-il être une action douteuse d’un point de vue de la morale ? Ça dépend, ai-je moi-même envie de répondre. Ça dépend de quoi ? Demandé-je aussitôt. Ça dépend si ça dépasse ou si ça ne dépasse pas. En tout cas, ce matin, au travail, alors que j’étais concentré comme jamais (sauf peut-être quand j’ai travaillé chez Nestlé, je ne sais plus trop quand, exactement. Il faut dire que ça remonte à si loin mais revenons à nos moutons de Panurge), un de mes collègues préférés est venu de... [Lire la suite]
25 octobre 2018

ça ne va pas changer le monde de l'entreprise

L’autre jour, c’était même lundi, je crois que j’en suis sûr, mon collègue préféré (un de mes collègues préférés) m’a appelé pour en savoir un peu plus sur ma décision de quitter la société. Je lui ai annoncé la chose jeudi dernier, au boulot et il m’a dit qu’il voulait qu’on en reparle. Je pense que ça l’affecte un peu mais c’est probablement plus que ce que je fais que pour ce que je suis. Après tout, vous comprenez, à mon âge, désormais, on prend ce qui vient et on n’est pas trop regardant. Je l’aime bien, lui et c’est tout. Si... [Lire la suite]
02 septembre 2018

Mymy aime les sucettes, les sucettes aux…

Tout bien réfléchi, je crois que je vais lui offrir son poids en bonbons insolites. Je vais estimer qu’elle a environ le même poids que son âge, à 1 près (1 an donc 1 kilo) et on dira que ça fait la rue Michel. Ma chère amie, donc, je vais vous proposer des bonbons différents et originaux, 60 kilos en tout et vous m’en direz des nouvelles. Si vous avez encore assez de salive pour me parler, après avoir ingurgité tout ça. Parce que vous vous vantez d’en manger plein mais moi, j’aimerais bien vous voir devenir un peu plus audacieuse et... [Lire la suite]

03 janvier 2018

des vraies poules mouillées, ces poissons

C’est incroyable mais vrai. Il y a longtemps que ça ne m’était pas arrivé. Je suis comme si j’étais en vitrine, en train d’attendre le client. Je suis au boulot et je n’ai rien à faire. Et quand je dis que je n’ai rien à faire, je persiste et je signe : je n’ai rien à faire du tout. Il est 9h30 et j’ai terminé tout mon travail. La nuit a été si peu importante que ça s’en ressent jusqu’à mon niveau. Presque pas de bons de livraison, presque pas de stocks, pas beaucoup de mouvements de stocks donc, pas d’écart à résoudre et une... [Lire la suite]
02 novembre 2017

sur place ou à emporter ?

Hier, jour férié parmi les vivants, je suis quand même allé travailler car moi, il n’y a pas beaucoup de cas où je n’y vais pas : le 1er mai, Noël et le Jour de l’An, sinon, j’y vais tout le temps, sauf si ça tombe un dimanche ou un lundi car là, quand même, j’ai le droit et le devoir de rester chez moi, comme n’importe quel salarié normalement constitué qui a deux jours de congés par semaine. Je pose cinq, je retiens deux, j’ajoute un et je retranche… non, j’ai beau regarder dans tous les sens, je n’ai bel et bien que deux jours... [Lire la suite]
05 octobre 2017

viendras-tu avec moi ?

Quand les ombres seront sombres, quand je quitterai ce bal, comme une fumée qui monte, viendras-tu avec moi ? Et si je vais travailler ailleurs, tu viens avec moi ? Qu’il m’a demandé Lolo Momo, un de mes plus gentils collègues, peut-être le plus sincèrement gentil de tous collègues ou alors, je suis aveuglé par une certaine affection que je ressens pour lui. Et là, je me suis trouvé pris de court. Que répondre rapidement sans être ridicule ni donner l’impression d’une fin de non-recevoir ni faire croire que je n’attends que... [Lire la suite]
22 mars 2016

je feurai le naisaisaire

Il y a des fois, au bureau, je suis obligé de me boucher les oreilles et d’arrêter de respirer pour déchiffrer, d’abord et comprendre, ensuite, ce qu’un de mes collègues, préparateur de commande a bien voulu faire passer comme message à l’attention de tel ou tel vendeur. Et il y a des fois où c’est presque mission impossible. Je suis désolé, je n’y arrive pas. Et ce n’est pas de la mauvaise volonté de ma part, je vous le jure, madame la présidente. Oui, je dis ça au cas où je serais au tribunal mais franchement, je ne vois pas... [Lire la suite]