02 août 2018

il fait trop chaud pour tout

Il fait trop beau pour travailler, ce serait dommage de rester enfermés… Justement si, Chouchou, mieux vaut rester enfermés que d’aller dehors, avec cette chaleur écrasante. Je le sais d’autant plus que je rentre de près de 3 heures en ville pour diverses raisons dont le patron, la Fnac, Orange pour le patron, la Poste pour un colis et tout le tralala tsoin-tsoin, avec des trams, des bus, des temps d’attente interminables parce qu’on est en août, des moyens de transport pas toujours climatisés, de la marche dans des rues pas toujours... [Lire la suite]

14 mai 2016

la tête ou les jambes ?

Les deux, mon capitaine ! En ce moment, depuis le début de la semaine, depuis ma reprise après dix jours de vacances, en ce moment, donc, chaque matin, très peu de temps après être arrivé à mon travail, j’ai la barre au front et la tête prise presque totalement. Je suppose que c’est en partie dû à la climatisation. Je suis très sensible à ces installations, d’une façon générale mais là, ça devient systématique. En plus, si ça se trouve, je combine ce handicap avec un manque évident de sommeil. Me lever à 3h30 chaque nuit, ça... [Lire la suite]
24 mars 2016

et Lova Moor ?

Bon, le docteur m’a dit que j’étais hypersensible de la sphère O.R.L. et que tous mes problèmes venaient de là. Et cette hypersensibilité, on en a découvert certaines causes ou certains facteurs mais notre liste n’est pas exhaustive. Et je ne vais pas forcément la dévoiler ici parce que, après tout, secret médical obligé, je n’ai pas à tout étaler sur la voie publique même si ce blog est plutôt du genre voie privée. Un peu comme une impasse, quoi. Je suis donc hypersensible de la gorge et quand on le sait, ça veut dire qu’il faut... [Lire la suite]
30 août 2015

galantine de porc

Il était une fois un tramway nommé Bordeaux. Dans ce tramway, des moments où il est bondé et d’autres où il n’y a personne, ou presque. Les moments calmes, c’est toujours entre 5h30 et 6h le matin, le moment des paumés du petit jour. Et ceux, plus denses, l’après-midi, avec les paumés du plein jour. Avec les lycéens qui ne sont pas au lycée parce que ce sont les vacances. Avec les chômeurs qui ne travaillent pas comme leur nom l’indique. Avec les mères au foyer, parfois si désespérément mères de famille. Avec les gens qui s’ennuient... [Lire la suite]