31 août 2019

le petit garçon qui s’ennuie en face de son papa, en terrasse

Quelle image n’ai-je pas vu en passant, sur mon vélo, hier après-midi, alors que je rentrais de ma quatrième séance de cinéma en quatre jours (les affaires reprennent, n’en déplaisent aux autres ronchons de service que moi) ! Je venais d’entrer dans la rue Notre-Dame, qui elle, n’a pas pris feu, en avril dernier et dans laquelle, jusqu’à preuve du contraire, on ne parle pas de pollution au plomb. Ce que j’ai vu et qui m’a frappé, c’est d’avoir aperçu, le temps de passer devant eux, sur une terrasse, un père et son enfant, d’une... [Lire la suite]

21 mars 2019

un pas en arrière, deux pas en avant

Alors, Chouchou, tu viens m’aider à calculer le nombre de jours qui me restent ? Parce que là, je ne m’en sors plus. Oui, tiens, regarde, là, c’est la date officielle, le 31 mars mais comme ça tombe un dimanche, j’aurai dû partir la veille, le samedi 30. Mais comme j’ai pris une semaine de vacances, du 24 au 31, histoire de partir un peu plus tôt, là, regarde, ça a été validé et signé par mon patron, donc, normalement, dans deux jours, c’est la quille. Sauf que… Entre temps, la femme qui a été prise pour me remplacer s’est... [Lire la suite]
13 septembre 2018

faire semblant d'attendre

Il y a pile une semaine, déjà, j’étais au boulot et j’attendais. J’attendais que mes deux collègues en charge de ça viennent m’aider pour résoudre les écarts de stocks de la nuit qui venait de passer. Et je passais mon temps à attendre car ils ont naturellement donné la priorité aux clients qui appelaient. Et moi, pendant un peu plus de deux heures, je n’ai rien eu d’autre à faire qu’attendre. Non pas que ça me fasse plaisir, de rester ainsi, sans rien faire ou presque mais bon… Non, dans ces cas-là, je ne reste jamais à rien faire.... [Lire la suite]
15 juillet 2018

café au vinaigre versus crème hydratante

Oui, parfois, c’est bizarre. Surtout chez moi. Il peut m’arriver de faire un peu n’importe quoi parce que je fais les choses un peu trop vite, ou trop à la fois ou parce que j’ai la tête ailleurs. Et l’autre matin, au bureau, il m’en est arrivé une belle, justement. Et je peux vous dire que je n’ai rien vu venir. À ma décharge, quand je me lève à 2h15 de la nuit, comme en ce moment, j’ai évidemment le droit de ne pas être totalement réveillé alors que je ne pense qu’à une chose : retourner dans mon lit au plus vite et tout... [Lire la suite]
06 avril 2018

les fichés C

Il y a des fichés S pour qualifier des gens potentiellement dangereux et je propose qu’on crée les fichés C. À quoi cela correspondrait-il ? À recenser les cons. Les cons reconnus comme tels. Les cons absolus et sans discussion possible. Les cons intégristes.  Et pour servir d’exemple, j’en ai quelques-uns à entrer dans cette liste. Et tant pis si ça ne leur plaît pas. Mais en même temps, je me dis qu’ils le sont tellement, cons, que si ça se trouve, parce que je vais parler d’eux, ils seront contents avant d’être... [Lire la suite]
08 mars 2018

tiens, il fait beau !

Tiens, il fait beau ! Et ça dure depuis ce matin. Déjà, quand je suis arrivé à mon travail, c’était une nuit étoilée comme peu de gens peuvent en voir, à 3h40. Peu de gens hormis mes collègues et nos clients de fin de nuit. Je me suis dit, alors, que, avec un peu de chance, nous n’aurions pas de pluie, aujourd’hui. Nous n’aurons pas notre rasade quotidienne. Nous serons au pain sec et sans eau ? Pas grave. Ce sera bon pour mes plantations sur la terrasse, d’être un peu épargnées pendant quelques  heures voire quelques... [Lire la suite]

05 janvier 2018

ennuyeux

En cette semaine calme… Non, en cette semaine très calme… Non, en cette semaine trop calme, au travail, je peux le dire haut et fort mais pas trop pour ne pas réveiller mes collègues qui se sont peut-être endormis : je m’ennuie. Je n’ai que deux à trois heures de boulot à faire et le reste du temps, je m’ennuie. J’attends, j’impatiente et je me languis. Je rêve d’activités plus intenses et plus denses. Je regrette la semaine de Noël où j’en ai eu ras la casquette et où je faisais des journées de 12 ou 13 heures d’affilée. Alors... [Lire la suite]
26 décembre 2017

complètement frappé

Alors, on va reprendre depuis le début. Pourquoi avez-vous frappé cette petite fille que vous ne connaissez même pas ? D’abord, je ne l’ai pas frappée mais je l’ai engueulée. Et j’ai engueulé sa mère. Et je leur ai dit qu’ils devaient se considérer comme moralement giflés. Car ça ne leur ferait pas de mal de recevoir une baffe, de temps en temps. Ça les recadrerait. Ça leur montrerait que ce ne sont pas eux qui doivent commander. Au nom de quoi ? Au nom de quel droit ? Vous ne les connaissez même pas, en plus. Si ça... [Lire la suite]
30 mars 2016

et maintenant, que vais-je faire ?

Bon, ben voilà, j’ai terminé mon travail et il n’est que 11h05. Et maintenant, que vais-je faire ? J’ai pointé tous les achats, j’ai saisi le stock, j’ai analysé les écarts, j’ai pointé tous les BL clients, j’ai procédé aux modifications quand c’était nécessaire, j’ai saisi toutes les criées sur la filiale Sayo et je nous ai fait les ventes, j’ai classé tous les BL fournisseurs, j’ai établi les quelques factures qui devaient l’être, j’ai fait le point sur les avoirs fournisseurs et j’ai préparé les 4 soles pour le patron et... [Lire la suite]
28 octobre 2015

petit à petit, pour le moins

Je ne sais pas pourquoi mais dès qu’il s’agit de manger, que ce soit dans un restaurant ou chez des amis (ou avec des amis, chez soi), on a tendance à faire comme si on voulait s’excuser. Comme si on voulait minimiser les choses. Peut-être tout simplement pour attendrir les convives ou les clients et s’entendre dire : « mais non, c’est vachement bon » ou encore « ah ben dites donc, ça n’est pas rien, ça a dû vous prendre du temps… » En fait, on a besoin de se justifier. On a besoin d’exister en essayant de... [Lire la suite]