04 juin 2018

ce n’est pas qu’une question de Stéphane

Absolument pas. Ce n’est pas du tout une question de Stéphane, une question de prénom. Ce n’est pas parce que je m’appelle Stéphane, que j’aime tous les autres Stéphane, surtout, les célèbres. Bon, je reconnais qu’il y en a certains pour qui j’ai un vrai sentiment d’attachement, de respect et d’admiration mais ils ne sont pas légion. J’aime beaucoup l’écriture de Stéphane De Groodt, j’aime la personnalité ambigüe de Stéphane Bern, j’aime bien et j’aimais beaucoup Stéphane Audran, qui avait une putain de classe. En revanche, je suis... [Lire la suite]

13 novembre 2017

apophtegmes choisis

Je ne vais pas beaucoup me fatiguer, aujourd’hui car je suis pris par le temps et je viens de lire quelque chose qui m’a réjoui alors, pour une fois, je vais tomber dans la presque facilité et me contenter de faire des citations. Juste après avoir expliqué mon propos. Mon propos dans lequel il est question d’apophtegmes. J’imagine que ce mot barbare et technique (à moins que ça ne soit l’inverse) est inconnu pour la majorité relative de mes sept ou huit lecteurs réguliers. Et je vais les rassurer : ne pas savoir ce qu’est un... [Lire la suite]
11 décembre 2016

si on me demande, je ne suis pas là

Exceptionnellement, aujourd’hui, je ne suis là pour personne. Si on me demande, je ne suis pas là. Vous n’avez qu’à dire que je suis parti en déplacement pour affaires. Pour affaires urgentes. Parce que là, oui, il y a urgence de faire quelque chose. J’ai décidé ça hier soir, avant de dîner. Sur Télé Melody, il y avait une rediffusion d’une émission de variétés de novembre 1970 (décidément !) en noir et blanc et avec un son également en noir et blanc et avec du kitsch à en revendre. Alors, je suis passé sur Mezzo Live et là, on a... [Lire la suite]
14 juin 2016

mieux vaut en rire qu’en pleurer comme le disaient François-Marie et Pierre-Augustin

Y a des jours où j’me dis… Qu’il vaut mieux se dépêcher de rire de tout plutôt que d’en pleurer. Ou mieux vaut en rire qu’en pleurer. Je ne sais pas pourquoi mais ces deux citations me semblent tout à fait redondantes et curieusement, si elles ne sont pas de la même personne, elles sont de la même époque. À quelques quinze ou seize ans près. Comme Jean-Yves et moi, nous sommes de la même époque, mais là, à seize ans près réellement. En ce moment, il y a de quoi se les tatouer sur la figure, sur le cœur et dans le crâne, ces... [Lire la suite]
29 juin 2015

écrire pour oublier et oublier ce qu'on écrit

Il y a des fois où j’écris des choses mais je les oublie. Et ensuite, si un jour je tombe dessus, de deux choses l’une : soit je me souviens de quoi il est question et pourquoi j’ai écrit ça, soit je me demande, je m’interroge et ma perplexité peut même me pousser à douter que ça soit moi qui ai écrit ça. Parce que comme je note aussi des phrases ou des petits extraits de livres qui me marquent, qui m’interpellent… il peut arriver que j’aie un trou noir. Et là, justement, j’en ai un à propos de quelques lignes. Je ne me... [Lire la suite]
06 mai 2014

Vincent, François, Paul et les autres

Qui sont-ils, ces Vincent, François, Paul et tous les autres dont je ne parlerai pas ici ? Moi, je le sais, qui ils sont mais vous, au fil des lignes que vous allez lire ci-dessous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous une petite idée ? Comme ça, sans vous servir de Google ni de Wikipedia ? C’est à vous de jouer et éventuellement de trouver la réponse. Vincent, le premier dans sa catégorie est passé en quatrième. Venant de la région de Toulouse, même sans l’avoir jamais entendu parler, je suis sûr qu’il avait cet accent... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 14:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,