30 mars 2020

gâcher mon confinement (billet non garanti sans coronavirus)

En réalité, je viens de comprendre que pire que le confinement, comme situation, il y a celles et ceux qui viennent vous le gâcher. Bon, déjà, même si je dois reconnaître que ce mode de vie en position recluse à 80% de mon temps me conviendrait presque parce que, après tout, ce n’est pas si désagréable que ça de rester un peu chez soi surtout si on n’a pas de problème de santé majeur (ou de problème majeur de santé ?), je dois également dire que j’ai un peu hâte de retrouver certaines bonnes vieilles habitudes : aller... [Lire la suite]

16 février 2020

Piotr en a une toute petite

Oui, moi, je trouve que c’est un peu facile de publier des films à caractère sexuel concernant des hommes politiques. Même moi, je peux le faire. Avec tout ce que j’ai récupéré en payant très cher (parfois même de ma personne), je pourrais faire chanter tout le show-business, faire baver toute la classe politique, faire ramper tout le milieu du cinéma, faire mourir de honte toute l’industrie du porno et faire rougir ma famille. Parce que j’ai des images incroyables en ma possession. Des images bien nettes, bien claires, bien... [Lire la suite]
09 février 2020

interférences

En allant au cinéma, hier après-midi, il m’est arrivé un truc assez incroyable. Je venais juste de m’asseoir dans un fauteuil qui me convenait, au dernier rang, tout à fait à la droite de la salle (sans qu’il n’y ait aucun rapport avec mes intentions de vote ni mes idées politiques) et je tentais d’y voir un peu clair pour continuer de lire quelques pages du polar que j’ai en cours qu’un groupe de plusieurs femmes est arrivé, des femmes d’un certain âge, ce qui est normal pour le genre de film que j’avais choisi et soudain, mon... [Lire la suite]
06 janvier 2020

tout est dans la façon : l’art et la manière

Je crois que j’ai un certain talent : celui de raconter n’importe quoi et de faire croire que c’est vrai. Hélas pour Mymy, dans mon billet d’hier, il y avait plus de faux que de vrai. Je n’ai pas vu 4 films en une après-midi. Je n’ai pas vu un film à côté de Catherine Deneuve mais j’ai bien pensé à lui faire du pied et je suis (malheureusement pour elle) plus jeune qu’elle. J’ai bien vu le film dans lequel elle partage l’affiche avec Juliette Binoche mais c’était il y a une huitaine de jours. Et Binoche joue bien toujours juste.... [Lire la suite]
05 janvier 2020

quatre films sinon rien

Hier, j’ai fait, vécu, pratiqué un marathon de cinéma. C’était organisé par la ville de Bordeaux et plus on était capable de voir de films, plus on avait de chance de gagner un prix. Il suffisait d’assister à des séances consécutives uniquement espacées de moins de quinze minutes entre chacune d’entre elles. Et je m’étais inscrit en participant libre, amateur, non entraîné. Juste pour voir et pour savoir si j’étais capable d’assurer parce qu’on a beau dire, mais des heures assis dans une salle obscure, il y a toujours un moment où ça... [Lire la suite]
03 janvier 2020

un quatre-heures plutôt frugal

Hier, fin d’après-midi, début de soirée : zut, j’ai faim et même s’il est déjà 17h15, je peux encore faire quatre heures. D’autant que j’ai encore fait plus de vingt-mille pas, dans ma journée. Alors, on peut comprendre que j’ai envie de grignoter voire plus, dans l’après-midi. Encore d’autant plus qu’hier matin, comme j’avais mal à la tête, je n’avais pas très faim et donc, je n’ai pratiquement rien mangé et, comme je suis rentré de tout ce que j’avais à faire en ville à midi et demi, je me suis dépêché de faire réchauffer le... [Lire la suite]

01 décembre 2019

je te fais la gueule, moi ?

Dis-moi, on pourrait aller au cinéma, ce soir ? Ou demain ? Hé, je te parle ! Tu m’entends ? Hé, ho, ici la lune, allo, la terre ? Bon, manifestement, tu n’as pas envie de me répondre. Il doit y avoir un problème. Ça ne vient pas de moi, j’espère ? Parce que franchement, je ne vois pas ce que j’aurais pu dire ou faire qui aurait pu te déplaire. Je suis aux petits soins pour toi, je suis toujours là quand tu as besoin de moi et j’aurais du mal à faire plus. Oui, toi aussi, tu es toujours aux petits soins... [Lire la suite]
31 août 2019

le petit garçon qui s’ennuie en face de son papa, en terrasse

Quelle image n’ai-je pas vu en passant, sur mon vélo, hier après-midi, alors que je rentrais de ma quatrième séance de cinéma en quatre jours (les affaires reprennent, n’en déplaisent aux autres ronchons de service que moi) ! Je venais d’entrer dans la rue Notre-Dame, qui elle, n’a pas pris feu, en avril dernier et dans laquelle, jusqu’à preuve du contraire, on ne parle pas de pollution au plomb. Ce que j’ai vu et qui m’a frappé, c’est d’avoir aperçu, le temps de passer devant eux, sur une terrasse, un père et son enfant, d’une... [Lire la suite]
23 août 2019

Biscarrossais d’un jour, pas Biscarrossais toujours

J’aime un peu aller à Biscarrosse quand je vais chez le patron (celui qui m’oblige à faire cuire des homards pour son propre compte – je suis son homme de main mais parfois, celui d’hier, aussi…) mais j’aime plus être chez moi, à Bordeaux même si chez moi, je suis nettement plus amené à courir partout comme un chien fou. À courir partout et tout le temps. Comme si on me sortait d’une cage, chaque matin de chaque jour. Et quand je dis que j’aime un peu aller à Biscarrosse, c’est juste que même si je m’y sens bien, parfois, la ville me... [Lire la suite]
19 août 2019

deux films sinon quoi ?

Hier, je suis allé au cinéma. Avec toutes ces allées et venues à Biscarrosse, ça ne m’était pas arrivé depuis au moins dix jours pour ne pas dire deux semaines. Et aussi parce que cet été, les nouveaux films ne me tentaient globalement pas plus que ça. Jusqu’à ceux qui sont sortis mercredi dernier alors que j’étais encore dans les Landes mais comme j’en suis revenu samedi soir, tard, après un détour par les environs de Bazas), hier, j’avais donc décidé d’aller me faire une toile dans une salle obscure. Parce que cette fois, j’avais... [Lire la suite]