12 avril 2020

inventaire citadin (avec peut-être un peu de coronavirus)

Des pavés mais pas que, parfois, il en manque et ils ont été remplacés par du goudron, comme autant de cicatrices suite aux dégâts créés par les gilets jaunes et les casseurs réunis sans oublier les manifestants contre toutes les réformes, celle de la retraite en tête. Un peu d’herbes folles le long de certains bâtiments dont les propriétaires n’ont cure. Des voitures stationnées, autant, en période de confinement, ça me surprend toujours. Et Shuka qui lève la patte contre une roue d’Audi. Bon choix. D’autres pavés, plus... [Lire la suite]

19 août 2015

ciao, Claude

Coco, Claude, a voulu prendre une part de chaque gâteau et comme il y en avait quatre, ça faisait donc quatre parts. Des petites parts, certes, mais quatre parts quand même. Et même si ça lui faisait plus que plaisir, ça n’était pas raisonnable mais comme nous étions entre amis, comme il faisait beau et que nous finissions notre déjeuner sous la toile de la terrasse, comme nous nous sentions bien, nous ne lui avons rien dit. Il allait être bien temps de faire attention quand il serait rentré chez lui, à Agen. Et puis, mourir de... [Lire la suite]
03 juin 2015

sous le kilt ?

Parmi les choses auxquelles je n’avais pas pensées, avant de me faire opérer, il y a cette histoire que la cicatrice en cours et le pansement pour la protéger étaient situés à un endroit stratégique : la sangle abdominale, à l’aine gauche. Et qui aurait pu me dire que j’aurai du mal à mettre un slip, un boxer ou un pantalon ? Personne ne m’a rien dit. Si j’aurais su, je serais pas venu, comme disait l’autre. Parce que toutes ceintures de ces (sous) vêtements sont exactement à l’endroit où ça me fait mal si ça appuie trop... [Lire la suite]
30 mai 2015

il n'existe pas de poème sur la douleur

J’ai cherché s’il existait des poèmes sur la douleur autre que celle, plus psychologique d’un deuil, de la rupture amoureuse ou du mal de vivre, qui ne prévient jamais mais qui arrive, toujours l’air de rien mais non, personne n’a jamais écrit de poème post-opératoire. Personne n’a jamais versifié sur le pansement qui cache une cicatrice en cours de formation. Personne n’a jamais chanté le fait de ne savoir dans quelle position se mettre pour avoir moins mal à défaut de ne plus avoir mal du tout car quand on croit que la douleur... [Lire la suite]
11 mars 2014

le nombril du monde

À céder, nombril en très bon état, ayant peu servi au regard de son importance. Ne s’est jamais plaint d’un complexe d’infériorité, bien au contraire. Endroit unique dans lequel le soleil se lève et se couche. Très protégé des regards indiscrets, il ne se dévoile qu’aux plus intimes. Ou lors de la saison des plages. Et encore, pas à n’importe quelle heure. Pourquoi céder un nombril en bon état de marche ? Déjà, au lieu de me demander pourquoi, vous devriez plutôt me demander ce que signifie un nombril en bon état de marche. Eh... [Lire la suite]