02 janvier 2016

et s'il n'était pas une fois

On va partir de ce principe. Que pour une fois, s’il n’était pas une fois, y aurait-il alors eu des princesses au bois dormant qui pourraient se faire réveiller d’un simple et chaste baiser (à peine sur leurs lèvres fermées) par un prince charmant. Quand j’étais petit, j’aimais les contes mais ça n’était pas ce que je préférais. Je n’ai pas de souvenir d’histoire que me racontaient mes parents. J’ai des souvenirs de livres pour enfants que je lisais dans mon lit. Et en particulier, un soir, je lisais un roman adapté à mon âge, bien... [Lire la suite]