24 mai 2015

pied au beurre noir

Ça m’apprendra à vouloir faire le malin avec le nom des orteils. Souvenez-vous, dans mon billet du 18 mai dernier, celui qui s’intitulait « sur le bout des doigts » Oui, parce que je suis comme ça, moi, je fais le kéké et ensuite, je suis tout surpris parce que je viens de me prendre un pied dans le tapis. Alors qu’il aurait tellement mieux valu que je me contente de prendre mon pied sur le tapis, ce qui aurait été nettement plus agréable. Surtout si ça avait été un tapis en peau de bête. Je ne peux pas dire que ça fait... [Lire la suite]

24 mars 2015

de trois à cinq

Le mardi, c’est le jour où Isabelle, la femme de ménage, vient l’après-midi. À partir de 14h et pour deux heures mais qui peuvent facilement durer jusqu’à 16h30. Alors, pour lui permettre de ne faire que du ménage, dimanche, en fin de journée, j’ai fait le repassage pour gagner du temps. Comme si j’avais eu un pressentiment que ce mardi, ça ne serait pas forcément une journée de bonne fortune pour moi. En effet, je me suis levé à l’envers, la tête ailleurs, là où ça lui fait mal et là où je n’allais plus beaucoup, ces temps derniers.... [Lire la suite]
31 janvier 2015

incivilités

L'autre fois, je râlais (oui je sais, c'est un pléonasme) contre les gens dans le tramway. Contre les gens qui parlent fort. Contre les gens qui écoutent leur musique sans se préoccuper de savoir si ça dérange les autres. Contre ceux qui téléphonent à voix trop haute. Bref contre quasiment tout le monde.   Eh bien, figurez-vous que cette nuit, ce fut la même chose dans mon lit. Y en a qui sont venus se coucher sans valider leur titre de transport : Y en a qui sont montés avec leurs chaussures alors qu'on ne met pas les... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 13:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
13 août 2014

le pot aux roses

Comme je suis plus que chargé en termes de travail, tous ces temps-ci, je suis obligé, pour arriver de très bonne heure à mon bureau sans subir les intempéries, je suis obligé de partir en voiture. Ça me fait lever très tôt, ça me fait arriver très tôt mais au moins, il y a un moment, entre le moment où j’arrive et celui où les autres pointent leur nez, leurs chaussures et leurs gros mots de finir ce que je n’avais pas terminé la veille dans le calme et la bonne humeur. Non, dans le calme, seulement. Dans le calme et éventuellement... [Lire la suite]
12 mars 2014

(re) partir du bon

Peut-être est-ce ce qui va finir par m’arriver. À force. Du poignet. Et alors, j’en ferai un de nez. Un joli à tous ceux qui ne m’auront pas compris, qui ne m’auront jamais aidé et qui m’auront juste montré de l’intérêt pour le patient suivant. Pendant que moi, je perdais mon temps et je me ruinais la santé.  J’ai été patient, moi aussi. Trop patient mais ma patience a des limites. Alors, j’ai pris mon courage à deux mains ( ! ) et me voilà chez le podologue. Chez le podopsychiatre. Déshabillez-vous. Pardon ?... [Lire la suite]