08 janvier 2017

trop d'hôtes

Après Patou et attendent Pedro, voici que cette fois, nous sommes de nouveau invités chez nos voisins, la porte juste à côté, vendredi soir pour un apéritif dînatoire convivial, comme elle le dit toujours elle-même, la femme du voisin. Oui, la voisine, donc. J’avoue que compte tenu du propre dîner que j’organise samedi soir, comme tous les ans, mi-janvier, avec une poignée de très intimes, tout ça m’effraie un peu. Comment vais-je assurer la réception que j’organise moi-même si je passe ma semaine à faire du pince-fesses ? Hier,... [Lire la suite]