13 juillet 2016

pour l’instant, c’est plutôt un sans-faute

Je ne parle évidemment pas de la façon dont notre dossier a été géré par la banque mais du ressenti d’Isabelle et Christophe quand ils ont vu, l’une l’extérieur et l’autre, l’extérieur et l’intérieur de notre nouvel appartement pour lequel, si tout se passe bien, nous aurons les clés, ce matin, vers 10h30 ou 11h vu que nous allons chez le notaire à 9h pétantes. Nous y étions déjà hier matin, à 9h30, à croire que nous avons pris une carte d’abonnement… Je disais donc que pour l’instant, c’est un sans-faute car ils ont tous les deux... [Lire la suite]

22 février 2014

pompé, vidé

Ça y est, nous sommes repartis pour un tour alors que nous n’avons même pas attrapé la queue du Mickey. Les bulgares sont de retour. Ivan et Georgi. Avec leurs pinceaux et leurs machins à décoller le papier peint et leur truc à gratter et tout le toutim. Et depuis ce matin, nous sommes en chantier de les revoir. Enfin, surtout le président. Moi, ce matin, je travaillais après une nuit arrachée au temps comme la tapisserie sur toutes les portes du hall d’entrée de l’appartement. Couché à plus de minuit, levé à trois heures, alors, vous... [Lire la suite]
11 janvier 2014

salle de vaisselle

À la guerre, comme à la guerre, comme on dit dans certaines chaumières où on aime bien pratiquer les dictons, les proverbes et autres adages qui sont parfois d’un autre. Je viens de terminer la partie socio-professionnelle de cette longue et inhabituelle semaine de travail où j’ai dû me lever six fois, six matins de suite avant d’espérer un peu de repos, un peu de répit mais je crains que ce ne soit finalement râpé car je suis repu de bazar et ce week-end à venir, jusqu’à lundi soir, s’annonce comme bien chargé et bien foutraque. Je... [Lire la suite]