30 juillet 2018

descendre la poubelle

Ah vraiment, elle m’énerve, cette poubelle qui tient à peine debout. On dirait qu’elle est ivre d’en avoir trop bouffé. Il faut dire qu’elle s’est goinfrée, littéralement goinfrée. Au fur et à mesure que je cuisinais, hier, elle avalait tout ce que j’ai eu la bêtise de lui jeter dans la gueule, qu’elle avait grande ouverte. Irrassasiable. Et qu’est-ce que ça aurait été si, en plus de lui donner à manger, j’avais étanché sa soif car je suis sûr qu’elle devait avoir envie de boire après avoir ingurgité tout ça. J’ai failli lui balancer... [Lire la suite]

14 janvier 2017

télégramme dînatoire

Pas le temps d'écrire. Stop. Bon, je vais récapituler. Je ne sais plus trop où j’en suis. Ce que j’ai terminé et ce que dois finir. Sans oublier ce que je n’ai pas encore commencé. Donc, le mieux, c’est de tout lister. Par le début, tant qu’à faire. On a dit qu’on commencerait par l’apéritif. Histoire de créer l’événement. Et d’être un peu original. De ne pas faire comme à chaque fois. Pardon ? On commence toujours par un apéritif ? Oui, bon d’accord, si tout le monde chipote la moindre des choses que je dis, on n’est pas... [Lire la suite]
02 décembre 2014

prendre des risques

Il faut savoir que sous des dehors de mec un peu rebelle (surtout de la mèche, quand j’ai les cheveux un peu plus longs que la normale), je suis quelqu’un de très attaché à certaines habitudes et en particulier à celles, alimentaires, des menus de la semaine. D’une façon générale et en fonction des saisons, il y a des plats que je fais systématiquement une fois par semaine ou, au pire, trois fois par mois et j’en veux pour preuve : salade de tomates-feta-basilic en été, poêlée de choux de Bruxelles avec des œufs et du fromage... [Lire la suite]
14 mai 2014

chariot de desserts

Il y a un élément essentiel, dans un mariage, c’est le gâteau, la pièce montée, le dérapage sucré qu’on se pardonne parce que franchement, si on ne se fait pas plaisir ce jour-là, quand peut-on le faire ? Alors, j’ai décidé de ne pas prendre le gâteau chez le traiteur qui s’occupe du reste du buffet dînatoire mais de le prendre chez un pâtissier que j’aurai choisi moi-même. Et aujourd’hui, je me suis donné la mission possible de prospecter plusieurs d’entre eux. C’est ce que j’ai fait et je suis rentré chez moi avec cinq... [Lire la suite]
21 mars 2014

a contrario

Depuis quelques temps, je cherche quelque chose que je ne trouve pas. Je fais donc partie de ces chercheurs à qui on ne donne pas les moyens suffisants et nécessaires de faire correctement leur travail, ce qui leur permettrait de trouver et de passer à autre chose. Et moi, je cherche désespérément comment on appelle les mots qui n’ont pas de synonymes. Parce que ça porte forcément un nom, la langue française est assez riche pour ne pas avoir oublié d’inventer un mot pour ça. Vous allez me demander à quoi ça sert d’avoir un mot pour... [Lire la suite]
12 mars 2014

(re) partir du bon

Peut-être est-ce ce qui va finir par m’arriver. À force. Du poignet. Et alors, j’en ferai un de nez. Un joli à tous ceux qui ne m’auront pas compris, qui ne m’auront jamais aidé et qui m’auront juste montré de l’intérêt pour le patient suivant. Pendant que moi, je perdais mon temps et je me ruinais la santé.  J’ai été patient, moi aussi. Trop patient mais ma patience a des limites. Alors, j’ai pris mon courage à deux mains ( ! ) et me voilà chez le podologue. Chez le podopsychiatre. Déshabillez-vous. Pardon ?... [Lire la suite]

02 mars 2014

il était une fouée

Il était une fouée, un petit pain plutôt rond, bonhomme, sympathique qui était très heureux entouré de l’amour de son papa et de sa maman. Son papa, un fils de fermier d’Anjou, un bon pain de campagne était sans doute bourru mais quand on savait prendre le temps de faire connaissance avec son cœur, on y trouvait un bon copain sur qui on pouvait toujours compter. Sa mère, une charmante et fine baguette parisienne avait choisi de venir vivre là, en pays de Loire simplement par amour pour celui qui avait su la séduire. Ils s’étaient... [Lire la suite]
23 février 2014

Cotorep primeurs

On sait qu’il faut être un peu chrétien dans la vie et faire attention aux autres, surtout aux plus démunis que soi mais il y a des moments mais pardon, vive la France et moi, j’ai envie d’en remettre quelques-uns à leur place, c’est-à-dire loin de la mienne car il y en a, j’en connais, qui abusent de leur situation de personne âgée ou de pauvre pour profiter de certains autres, qui ont le cœur sur la main et qui ont une patience que je suis loin d’avoir. Et encore une fois, qui heurte mon âme de justicier. Je déteste ceux qui passent... [Lire la suite]
22 décembre 2013

vœux numéro 1

C’est déjà la saison des vœux. Nous en avons déjà reçu une carte. La première, avant Noël et avant le Nouvel An. Je me suis toujours demandé pourquoi les gens en envoyaient avant la date. Tout comme pourquoi on trouve des galettes des rois dès la mi-décembre. Pourquoi cette course effrénée dans la consommation avant la date. Du moins, en ne faisant attention qu’à celle de péremption. Ma foi, gras, c’est évidemment parce que tout ça n’est que du mercantilisme outrancier. Et je crains qu’on n’en sorte jamais vraiment. Alors, du coup,... [Lire la suite]
03 novembre 2013

nickel ?

Petit marché pour un petit dimanche en petite forme. Heureusement, j’ai pu profiter d’un rayon de soleil pour aller sur la place Pey Berland afin d’y acheter quelques légumes et quelques fruits et passer voir le marchand de produits italiens afin d’y prendre quelques gnocchis pour mardi soir. Il m’en a mis 610 grammes mais je n’ai pas encore compté combien ça faisait de petites boulettes, je le ferai mardi soir. Pour l’instant, les gnocchis sont dans le réfrigérateur en attendant des jours meilleurs pour eux. Je pense que je les ferai... [Lire la suite]