19 mai 2020

il fait trop…

Hier après-midi, alors que j’étais dans de bonnes dispositions physiques, mentales et intellectuelles, je n’ai pas pu me motiver pour écrire le billet du jour à l’avance car j’avais un peu trop chaud et quand il fait trop chaud, j’ai le cerveaux un tantinet plus ramolli qu’en temps normal. Mon cerveau et les neurones qui l’habitent sont très sensibles aux variations de température, ils n’aiment pas les canicules et préfèrent avoir froid plutôt que chaud. Et avoir trop froid plutôt que trop chaud. Hier, en fin de journée, après avoir... [Lire la suite]

11 avril 2020

l’autopsie du médecin légiste (billet garanti sans coronavirus)

Regarde, il y a des abrasions sur sa tête mais pas que, il y a aussi des contusions que tu pourras voir sans problème. S’il avait eu des cheveux, on serait peut-être passé à côté mais là, c’est évident. En plus, regarde, si on imagine le cerveau, faces postérieure et temporale, on aperçoit un épanchement sanguin sous-galéal partant de la région pariétale-temporale gauche et occipitale droite et une autre contusion en plus d’une hémorragie subarachnoïde un peu diffuse. Les fractures, complexes, suggèrent l’application d’une force... [Lire la suite]
15 mars 2020

un éléphant, ça Trump énormément

Le grand guignol américain, le grand mais triste guignol américain avait d’abord minimisé les choses sur le coronavirus. Minimisé mais également ironisé. Et c’est une nouvelle preuve du côté pitoyable, non, pathétique de cet homme qui se prend pour un grand et qui s’est persuadé lui-même qu’il est le patron du monde et même au-delà, sa mégalomanie n’ayant pas de limites à la différence de son cerveau et probablement de sa bite. Pardon ? Ça fait plusieurs fois que j’écris le mot « bite » depuis quelques temps ? Oui,... [Lire la suite]
28 mars 2019

mon grand frisé intérieur

L’autre soir, quand on m’a mis à la porte de la réception pour laquelle j’ai accompagné le président, je n’ai rien dit mais je n’en ai pas pensé moins. Je suis parti la tête haute même si j’ai énormément haussé les épaules. Oui, parce que je suis comme ça, moi. Baraqué comme un flan, peut-être mais capable des pires représailles mentalement. La notion même de courage n’a aucune limite pour moi, dans ma tête et c’est déjà beaucoup et ça compense largement le fait que je n’en ai aucun dans la vraie vie. On s’arrange comme on peut avec... [Lire la suite]
06 février 2019

journée mondiale sans téléphone

Bonjour, je me présente, je m’appelle Henri et je voudrais vous rappeler qu’aujourd’hui, c’est la journée mondiale sans téléphone. Et c’est exactement le bon moment pour faire le point sur cet appareil qui est devenu un prolongement de tout un chacun, bien plus que ses jambes ou ses bras. Voire, pour certains cas, bien plus que son cerveau. On ne peut globalement plus se passer de son smartphone comme si la vie de chacun en dépendait. Dès le réveil, toute la journée, même la nuit, on y est tout le temps pour vérifier qui ceci, qui... [Lire la suite]
17 octobre 2018

aujourd'hui, j'ai eu le syndrome d'asperger

Eh oui, aujourd’hui, j’ai eu le syndrome d’asperger. Ça fait même deux fois en six jours. Il ne faudrait pas que ça devienne une habitude. Parce que pour m’en débarrasser, après, ça ne sera pas une mince affaire. Comme tous les problèmes d’habitudes qui deviennent des addictions. Le cerveau a ses raisons que le cœur ignore. En même temps, mon syndrome d’asperger, l’autre fois et aujourd’hui, c’est pour la bonne cause du ménage d’ici. Sinon, je ne me serais pas embêté à me contorsionner comme je viens de le faire, juste après déjeuner... [Lire la suite]

21 septembre 2018

dans une salle obscure

J’ai hésité avant de venir au cinéma car je me sentais un peu fatigué de cette réception d’hier midi qui a duré jusqu’à plus de 22 heures mais en même temps, j’avais des choses à livrer chez le patron en prévision de son retour de Biscarrosse, tout à l’heure. Alors, j’y suis allé. J’ai choisi un film que je n’avais pas spécialement envie de voir car de toute façon, je n’avais pas plus que ça envie d’en voir un. J’y suis venu pour m’obliger à m’asseoir et passer deux heures sans bouger. Et je vais juste en profiter pour écrire mon... [Lire la suite]
07 août 2018

se tromper d’un jour en vingt ans, ce n’est vraiment pas grand-chose, si ?

Je le reconnais, je me suis trompé d’un jour en vingt ans. Dans l’absolu, ce n’est pas grand-chose mais je le vis mal. Parce que tout d’un coup, je me rends compte que ma mémoire est poreuse. En plus d’être faillible. Et que ça doit venir du fait que j’ai justement pris ces vingt ans dans la figure. Et même si je sais que quand on aime, on a toujours vingt ans, là, je ne suis pas sûr d’être dans le tout amour. Par rapport à cette erreur de date. D’un jour. Je pensais vraiment bien faire, Chouchou et là, tu vois, je me dis que... [Lire la suite]
18 juillet 2018

des excuses a priori ?

Je suis partagé, pris entre deux feux, j’hésite comme jamais je n’ai hésité à propos d’un texte. Hier, j’ai écrit un billet qui aurait dû être publié aujourd’hui mais une fois que je l’ai terminé, que je l’ai relu un doute s’est emparé de moi par derrière (je vous jure que je ne l’ai pas vu venir) et depuis, ce doute et moi, nous cohabitons à mon corps défendant. Personnellement, ce billet, si je m’étais écouté, je l’aurais programmé pour une publication dans la nuit et je n’y aurais plus spécialement pensé. Du moins, pas beaucoup.... [Lire la suite]
14 juillet 2018

roulements de tambour : qui prend la douche ?

Dans mon billet d’avant-hier, j’ai raconté le fait que j’avais envoyé Chouchou faire le cours de gym avec le coach, mercredi. Et Jany, une de mes (rares) lectrices (et encore, je crois que j’ai plus de lectrices que de lecteurs) m’a envoyé un commentaire en forme de question à laquelle je vais répondre. Mais pas tout de suite. D’abord, je voudrais la remercier, Jany l’Envahisseuse… Non, pardon, je me suis trompé de Jany, là, il s’agit de Jany la Discrète qui vient régulièrement me rendre visite et qui, de temps en temps, me laisse un... [Lire la suite]