04 décembre 2017

percée à jour

L’être humain le plus percé connu est une femme, d’origine brésilienne, résidant au Royaume-Uni et, tenez-vous bien, en mai 2016, elle a battu un nouveau record mondial : 9 800 piercings disséminés sur tout son corps dont près de 200 sur le visage et plus de 500 au niveau de ses sous-vêtements, pour ne pas dire au sexe car ça comprend aussi l’aine. Je n’ose imaginer à quoi ça doit ressembler et malgré moi, après avoir entendu parler d’elle, j’ai quand même regardé sur Internet et mieux aurait-il valu que je n’y aille pas, ce... [Lire la suite]

30 mai 2017

Mad Max et Juliette

Cette nuit, je me suis réveillé plein de fois, sans doute parce que j’avais peur de me rater l’heure de réveil, programmée à 3h pétantes. Un peu aussi parce que j’étais un peu excité par le début de la cérémonie des Molière, hier soir. Pas mal parce que ça m’a frustré d’être obligé d’éteindre vers 23h30 pour tenter de m’endormir. Et parce que j’ai eu trop chaud malgré les 10 degrés perdus en 24 heures. Il était donc écrit que cette dernière nuit avant ma reprise ne serait pas à marquer d’une pierre blanche. Pan dans ma gueule, en... [Lire la suite]
02 mai 2017

j'ai fait un rêve étrange

J’ai fait un rêve étrange et probablement pénétrant, cette nuit. J’ai rêvé que la société dans laquelle je travaille venait de déposer son bilan de façon brutale et qu’il n’y avait aucun recours pour nous, les salariés. Et que nous allions même devoir retrousser nos manches pour permettre à nos créanciers d’être payés. Pour ça, moi, personnellement, j’ai ouvert un vide-bureau sur le parking et j’ai tenté de vendre tout ce que je pouvais : trombones, agrafes, Post-It, stylos et même les confettis de ma perforatrice. Mais ça ne... [Lire la suite]
22 décembre 2016

pendant qu'il bruinasse sur Bordeaux

Pendant qu’il bruinasse sur Bordeaux, il pleut sur Berlin. Et je me dis qu’on a encore de la chance, nous. La bruine, ce n’est pas trop gênant, encore. Quoique… quoique… La terrasse n’a jamais été aussi propre depuis des semaines. Cette eau qui fait un peu semblant de tomber, finalement, elle a bien mouillé les dalles en les nettoyant, lentement mais sûrement. Ça fera du bien, un peu d’humidité qui reste surtout pour les plantes. Il y a très longtemps qu’on subissait un temps anormalement sec. C’est comme quand on passe des mois sans... [Lire la suite]
18 août 2016

quel jour est-on, petit patapon ?

2h15. Quel jour on est ? Ah oui, c’est un jour de travail. On doit être jeudi ou vendredi. À moins qu’on ne soit mercredi. Mais si mon réveil sonne, c’est que ce n’est pas le week-end. Ou alors, je suis en train de dormir et je fais le cauchemar que mon réveil sonne et je dois me lever. Bon, allez, du nerf, de bœuf ! Hardi, moussaillon ! Debout les gars, réveillez-vous, il va falloir en mettre un coup. Je retiens encore un peu le pipi du matin en allant d’abord boire un coup dans la cuisine, prendre ma montre pour... [Lire la suite]
07 février 2016

je veux juste rentrer chez moi

C’était limite cauchemardesque, avant-hier, alors que j’étais fatigué, que je tirais un diable (non pas par la queue) avec environ 20 kilos de poids pour rentrer chez moi. Ou presque chez moi. Vu que je me sentais de livrer le colis chez le patron, rue Cabirol, à deux cents mètres de mon appartement, mais c’est aussi un peu comme chez moi car j’en ai les clefs et de toute façon, j’étais avec Claude et le patron. Nous arrivions du salon Delissime, où Claude et moi sommes allés pour qu’il achète un deuxième four Vitalité afin de le... [Lire la suite]

11 octobre 2015

cinq heures de réveil

La première fois que je me suis réveillé, j’étais paradoxalement dans un sommeil dont je ne pouvais mesurer ni même soupçonner la profondeur parce que justement, je dormais. Comme un bienheureux, pour une fois, si je peux me permettre. Un sommeil plein. Sans fond. À fond. Et je me suis réveillé et j’ai regardé l’heure. Il était 03:14. J’ai réalisé que ma vessie était pleine. Pi, j’ai de nouveau regardé l’heure, il était toujours 03:14. Deux fois 03:14. En peu de temps. Alors je me suis levé et je suis allé faire Pi-Pi. La deuxième... [Lire la suite]
08 juillet 2014

me foutre dessus

J’ai envie de tout envoyer promener et de me replier sur moi, me laisser aller aux pa-pattes en rond sur le canapé voire sous la table, sur le tapis, entre les chaises. Qu’on m’oublie le temps que j’en ai besoin et qu’on me laisse seul le temps que j’en ai envie. Je me porte volontaire pour toutes les expériences qui concerneraient les effets de siestes prolongées, très longues, sur l’homme. Sur moi. Je ne veux voir personne et je ne veux parler à personne et je ne veux entendre personne me parler. Qu’on me laisse seul dans mon coin... [Lire la suite]
22 mai 2014

les mauvais matins qui suivent des nuits médiocres

Pourquoi donc certains matins sont-ils si impossibles que ça ? J’en veux pour preuve ceux que je subis depuis quelques temps, ceux qu’on m’inflige et ceux qu’on ne m’épargne pas. Et pourtant, Dieu m’en sera témoin, s’il n’est pas occupé ailleurs, je suis plutôt du matin que du soir, d’une façon générale. Mais là, on dirait que les matins d’aujourd’hui ne sont pas comme les matins d’hier. Comme les matins d’avant. Les matins d’antan. Les matins de quand j’étais jeune. Et que, quelque part, il y avait toujours une espèce... [Lire la suite]
06 janvier 2014

à l'heure où je dors

À l’heure où je vous écris, je dors. Il est nuit. Je suis sommeil. Endormi comme un marmot. Je dors comme quelqu’un qui pourrait être bienheureux s’il ne savait qu’il doit se lever un lundi matin pour aller au travail. Pas pour travailler. Pour une formation. Et je pense que ça fait comme un nuage gris dans le ciel bleu nuit de mes rêves. Tiens, bleu et gris… Et si j’en profitais pour repeindre la chambre en bleu et gris. À l’image de mes nuits. Un bleu pas trop bleu parce que je dors mieux quand il fait nuit que grand beau temps,... [Lire la suite]