11 janvier 2018

janvier mou

On va dire qu’il y a du soleil sur une partie de la France et que le reste n’a pas d’importance. Sauf que le reste, ce sont les nombreux abats d’eau qu’on se prend sur le coin de la figure dès qu’on met le nez dehors sans parapluie. En ce moment, on peut le dire, c’est douche à volonté pour qui veut se laver gratis. C’est « happy hour » du soir au matin et matin jusques au soir pour les averses, les ondées, les giboulées, les rincées, les saucées, les trombes et les déluges. On sait que ça ne fait pas de mal à la terre... [Lire la suite]

10 juillet 2017

10 juillet 2017

Demain, à l’heure où l’aube ne blanchira pas encore la campagne, je reprendrai le chemin pour me rendre à mon boulot, hei hi, hei ho et ça risque encore de me faire tout drôle vu que je viens de vivre une semaine d’arrêt de travail, quatre jours, pour être plus précis, dont trois de carence alors, mesdames et messieurs les fonctionnaires et assimilés, pardon, excusez-moi du peu et je vous en prie, passez devant, comme d’habitude. On sait bien, va, que pour vous… Je m’en serais passé de ces jours sans aller bosser. Sans salaire. Parce... [Lire la suite]
29 novembre 2016

courtes nuits (ombres déportées)

Tronquées Elles sont courtes, mes nuits Jamais une seule en entier Jamais une seule pour de vrai   Rogné  Il est amputé, mon sommeil Toujours une heure en moins Toujours bancal de temps   Carencées Elles sont hachées, mes nuits Il me manque du temps Il me manque du repos   Éreinté Je suis un guerrier fatigué Un oublié des songes Un raté des moments calmes   © Écorces perdues
Posté par sibal33 à 12:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,