25 août 2018

deuxième week-end à Biscarrosse : la formation

Chose promise, chose due, Chouchou. Je t’avais dit que nous irions ensemble à Biscarrosse, eh bien, tu vois, nous sommes en route et tu vas voir comme on est bien, là-bas, chez le patron. Bon, bien sûr, il y a Claude et avec lui, on ne sait jamais trop sur quel pied danser car il est très capricieux et d’humeur changeante, alors, tu le verras sans doute très vite, il faut faire avec. Mais ne t’en fais pas, ils savent pourquoi tu viens avec moi, ça ne devrait pas poser de problème. Le président ? Non, il n’a pas voulu venir.... [Lire la suite]

22 février 2018

deux enfants des autres

Les enfants des autres ne sont pas tous des chiards capricieux et insupportables. Non, hier, j’en ai eu la preuve par l’exemple. Non pas que je sois tombé sur des enfants modèles, ça, je n’en sais rien mais en tout cas, les deux que j’ai repérés me semblaient bien élevés et surtout, bien élevés. Oui, je sais, je me répète mais ça me semblait important d’insister sur ce point essentiel pour ne pas dire capital. Ou fondamental. Enfin, vous me comprenez, quoi ! Je vais donc de ce pas vous présenter ces deux enfants qui m’ont... [Lire la suite]
16 mars 2016

p.tomane ?

Je vais faire court. Parce qu’il est tard. Et parce que j’ai la gorge sèche. Et pas seulement parce que je n’ai quasiment rien bu de la journée mais parce que j’ai de nouveau chopé un coup de froid alors que je sors d’un traitement aux antibiotiques pour me soigner une amygdalite. Quand je pense que j’ai terminé de les prendre lundi matin et hop, deux jours après, belote et rebelote. J’en ai un peu assez de cette sphère ORL qui est capricieuse. Vivement que ça soit fini, tout ça. Je dois faire court mais j’ai très soif. Je devrais... [Lire la suite]
25 décembre 2015

pouffe de circonstance

Franchement ? On était tous d’accord pour dire qu’elle l’avait bien cherchée, la pouffe perchée sur ses chaussures à semelles compensées, toute maquillée de partout et surtout, avec son short à ras le bonbon, même s’il fait grand soleil, dehors, on est quand même au mois de décembre, ce n’est pas du tout la saison de montrer son entrecuisses aux premiers quidams venus, si ? En tout cas, non seulement elle était à la limite du ridicule, déguisée comme elle l’était mais en plus, tout dans ses attitudes témoignait d’un... [Lire la suite]
07 septembre 2015

zéro virgule soixante-quatorze kilomètre carré

Debout depuis un moment, quand j’ai discrètement ouvert un store électrique du séjour, j’ai vu qu’il faisait encore un peu nuit alors que moi, j’avais encore  un peu sommeil mais que je l’avais perdu et donc, il valait mieux me lever pour ne pas perdre mon temps à le chercher dans le lit, toutes lumières éteintes. Et là, je me suis fait un café dosette, une fois n’est pas coutume et j’ai bouquiné, j’ai terminé le roman que j’avais en cours, une trentaine de pages et découvrir un dénouement auquel je ne m’attendais pas et en... [Lire la suite]