03 mars 2015

sur les rotules

Eh bien, je ne pensais pas que ça serait encore plus fatigant que deux séances de gym avec le coach mais je peux vous dire que la première après-midi de tri du grenier chez les parents, ça vaut déjà son pesant de cacahuètes. J’ai les jambes en coton, ce soir et le dos en capilotade et la nuque, la nuque, je ne vous dis pas et la tête, alouette, alouette, je te plumerai. Je crois que ce soir, même si je ne dors pas dans mon lit, j’ai des chances de tomber dans un sommeil profond. Ou pas. Je suis capable de tout et même du pire. Même de... [Lire la suite]