22 août 2018

d’abord Mymy, ensuite Lolo et peut-être Didi

Ouvrir une boîte de Pandore, ça peut ne pas toujours être négatif. Ça peut apporter tout un tas de joies, petites ou grandes. C’est vraiment un bain de jouvence que je prends depuis cet été, tout en vieillissant en parallèle. Le principe des vases communicants, c’est exactement ça. Un jour de plus dans la gueule, avec les canicules et les fatigues qui ont pris l’habitude de s’accumuler et de m’encombrer et en même temps (comme dirait Emmanuel M.), je rajeunis de vingt voire trente ans selon les choses qui me reviennent en tête ou... [Lire la suite]

04 août 2018

la canicule, pas facile pour certains corps de métiers

Vous comprenez, moi, la canicule, ça n’arrange pas mes affaires. Au printemps, comme il ne faisait que pleuvoir, pleuvoir, pleuvoir et encore pleuvoir et toujours pleuvoir, j’ai eu l’idée, que je trouvais ingénieuse (pour ne pas dire géniale) de me mettre à mon compte et de devenir marchand de soleil. Après tout, il y a bien des marchands de sables, pour ceux qui veulent dormir ; des marchands de sommeil, pour ceux qui veulent tirer profit de ceux qui veulent un toit pour dormir ; des marchands de bonheur pour ceux qui se... [Lire la suite]
10 juillet 2018

un petit friselis ou le grand frisson ?

Pardon, monsieur le directeur général de l’entreprise, la petite entreprise dans laquelle je travaille avec un bonheur indicible et une joie de tous les instants. Pour un peu, j’en ferais plus, du temps de travail, ici tant je m’y sens bien, à l’aise comme un poisson dans l’eau. Comme un poisson vivant, dans l’eau. Parce que si c’était pour être comme les poissons qui sont dans nos stocks, un peu morts pour certains et beaucoup décédés, pour d’autres, non merci, je n’aimerais pas être comme eux. Presque pas du tout. Oui, donc, pardon,... [Lire la suite]
21 juin 2018

le retour du ronchon, normal, on est le 21 juin

Non, vous ne me ferez pas dire que je n’aime pas la fête de la musique. Du moins, pas ce qu’on nous fait croire que c’est la fête de la musique. D’une part, parce que comme je me lève avant 3h du matin, je ne vois pas pourquoi j’irai écouter du bruit pendant toute une soirée tout en essayant d’éviter ceux qui ont trop bu et qui ne marchent pas droit. D’autre part, parce que, à presque chaque coin de rue et à quelques rebords de fenêtres, ce sera à qui mettra les amplis le plus à fond possible. Et moi, ça, ça me casse les oreilles. Et... [Lire la suite]
28 septembre 2017

je ne pensais pas que ça serait si long d’avoir envie de vieillir

Je ne pensais pas que ça serait si long, cette envie de vouloir vieillir un peu plus vite. C’est vrai, je n’en reviens pas comme il me tarde de prendre deux ans dans la gueule. Pour me trouver quelques nouvelles rides et voir les autres se développer. Pour sentir mon arthrose prendre de plus en plus de place, comme un squatter. Pour subir les prochaines canicules avec des risques de plus en plus importants. Vieillir. Vieillir vite mais bien. Vieillir à tout prix. En être sûr. Ne pas stagner à un âge qui n’en vaut pas la peine. Mais y... [Lire la suite]
27 septembre 2017

le temps du muguet

Il est revenu le temps du muguet. Je ne parle pas de ces petites fleurs bien odorantes qui symbolisent le printemps… eh bien non, puisque nous sommes en automne ! Je parle de ce que ces fleurs représentent, leur éclatante blancheur digne du sourire d’un animateur de télévision qui pense avant tout à donner une bonne image de lui. Peu importe le flacon du fond pourvu qu’on ait l’ivresse de la forme !... Je parle de ces petites fleurs qui ont tendance à faire plaisir et à redonner le sourire. Même aux migraineux comme... [Lire la suite]

28 août 2017

ce n’est pas très juste tout ça

Non, ce n’est pas très juste tout ça. Là, on est en pleine canicule, on n’en peut plus dès 9 heures le matin et ça va durer encore deux ou trois jours et à partir de jeudi, on va perdre entre 10 et 15 degrés et il va pleuvoir comme une vache espagnole qui pisse à la frontière française et samedi soir, pour notre crémaillère à venir, ce qui est quand même l’événement le plus important de la semaine, on risque d’avoir un temps qui ne nous permettra pas de rester dehors sur la terrasse. Pourtant, dix personnes dans le séjour, si jamais... [Lire la suite]
18 juillet 2017

l'estivation

On parle très facilement d’hibernation mais rarement, pour ne pas dire jamais d’estivation. Pourtant, si j’avais le choix, moi, je choisirais le second. Pourquoi ? Parce que je supporte mieux le froid que la chaleur et j’aime penser que ça peut venir du fait du je suis un enfant de décembre. Pas un enfant de l’hivers mais pas loin. Un enfant des jours courts et non pas de ceux, interminables, des canicules comme celles qu’on connaît en ce moment et qui m’épuisent plus qu’autre chose. Qui me rendent tout mou. Qui ne me donnent... [Lire la suite]
08 juillet 2017

entre 2 et 4

Avec ces quatre jours d’arrêt de travail, je viens de me rendre compte ce qui se passait dans mon sommeil entre deux heures et quatre heures du matin. Parce que c’est bien entre 2 et 4 que le bât blesse. Et non pas que le bêt blasse, ça ne voudrait rien dire. Et même si on n’est plus à ça près, restons précis et tout se passera le mieux du monde dans le meilleur des mondes. Que je travaille ou que je ne travaille pas, qu’il fasse canicule (comment veux-tu que je t’embrasse ?) ou qu’il fasse une température tout à fait correcte,... [Lire la suite]
07 juillet 2017

je fais ma tête de cochon

C’est le moins qu’on puisse dire. En ce moment, je fais vraiment ma tête de cochon. À un point qu’il vaudrait mieux ne pas mettre un djihadiste en face de moi, il en attraperait des  boutons à vie. Ce qui, moi, ne me dérangerait pas du tout, bien au contraire. Vous connaissez mon opinion sur le sujet. Donc en ce moment, je fais ma tête de cochon. Parce que je ne suis pas en forme et de ce fait, je suis ronchon, mal aimable et j’ai le mal être limite agressif. Parce que pour couronner le tout, il fait trop chaud et quand on n’est... [Lire la suite]