19 mai 2020

il fait trop…

Hier après-midi, alors que j’étais dans de bonnes dispositions physiques, mentales et intellectuelles, je n’ai pas pu me motiver pour écrire le billet du jour à l’avance car j’avais un peu trop chaud et quand il fait trop chaud, j’ai le cerveaux un tantinet plus ramolli qu’en temps normal. Mon cerveau et les neurones qui l’habitent sont très sensibles aux variations de température, ils n’aiment pas les canicules et préfèrent avoir froid plutôt que chaud. Et avoir trop froid plutôt que trop chaud. Hier, en fin de journée, après avoir... [Lire la suite]

04 avril 2020

deux heures du mat’, j’ai des frissons (billet non garanti sans coronavirus)

Deux heures du mat, j’ai des frissons alors que je suis bien couvert sous la couette et je suis sûr qu’il fait nettement plus chaud dans le lit qu’en dehors. Quand je vais me coucher, le soir, jamais très tard, il fait souvent entre 18 et 19°, ce qui est largement suffisant, surtout quand ce n’est pas l’été mais ça serait génial en cas de canicule, ce qui n’est jamais le cas, malheureusement. Enfin bon, là, à deux heures du mat’, presque, en réalité, je viens d’appuyer sur le bouton de mon radioréveil, il est 2h07. Pour voir l’heure,... [Lire la suite]
17 août 2019

parlez-moi d’moi, y a qu’ça qui m’intéresse

Docteur, je viens vous voir parce que je ne sais pas trop ce qui m’arrive. Je ne sais pas si c’est une conséquence des canicules successives que nous avons subies, surtout moi mais en ce moment, je trouve que je ne parle que de moi. Je n’arrive pas à m’intéresser à autre chose qu’à ma petite personne. Comme si le reste du monde, comme si tout ce et tous ceux qui sont autour de moi n’existaient pas. Peu ou prou, comme disait Marcel. Et j’ai l’impression que je me complais dans cette situation. Tiens, pour vous prouver que je ne dis... [Lire la suite]
25 juillet 2019

excuse en missive

Monsieur le professeur, je sais que je n’ai pas à intervenir dans la vie privée et même publique de mon fils mais là, il fallait que je vous écrive pour vous demander un sursis (avoir un sursis)… En effet, mon fils, à qui vous avez donné un devoir de vacances à réaliser, n’a pas pour habitude de se défiler, même le 14 juillet. Et malgré la difficulté de ce que vous lui avez imposé, il a commencé le travail attendu mais il ne pensait pas transpirer autant pour arriver à ses fins (arriver à son issue) et la canicule environnante... [Lire la suite]
24 juillet 2019

le trépied

Comme je fais toujours trop vite, évidemment, ce qui devait arriver, arriva et je n’ai pas pu faire la troisième photo de la série que j’aurais pu intituler « triptyque » si je n’avais été totalement surpris par cette nouvelle vague de canicule. Hier, nous étions encore à Biscarrosse, enfermés dans la maison avec interdiction d’aller se baigner dans la piscine pour cause de risques d’insolation majeurs (avec un S car ce sont les risques qui sont majeurs, pas l’insolation, quoique…) et avec pas plus de réseau la veille que le... [Lire la suite]
15 juillet 2019

mes ongles d’Amérique

Avant-hier, en prévision de venir chez mes parents, j’ai décidé de me couper les ongles des doigts de la main et des orteils (pourquoi précisé-je de la main pour les doigts vu qu’ils ne peuvent être que de la main ?) et comme bien souvent, quand ça m’arrive de me faire ça intégralement, je me dis que ce serait bien que je retienne la date pour me souvenir, la prochaine fois que je le ferai, pour me souvenir de quand je l’avais fait la fois précédente. Histoire de voir combien de temps, ça dure, la pousse des ongles avant que ça... [Lire la suite]

22 août 2018

d’abord Mymy, ensuite Lolo et peut-être Didi

Ouvrir une boîte de Pandore, ça peut ne pas toujours être négatif. Ça peut apporter tout un tas de joies, petites ou grandes. C’est vraiment un bain de jouvence que je prends depuis cet été, tout en vieillissant en parallèle. Le principe des vases communicants, c’est exactement ça. Un jour de plus dans la gueule, avec les canicules et les fatigues qui ont pris l’habitude de s’accumuler et de m’encombrer et en même temps (comme dirait Emmanuel M.), je rajeunis de vingt voire trente ans selon les choses qui me reviennent en tête ou... [Lire la suite]
04 août 2018

la canicule, pas facile pour certains corps de métiers

Vous comprenez, moi, la canicule, ça n’arrange pas mes affaires. Au printemps, comme il ne faisait que pleuvoir, pleuvoir, pleuvoir et encore pleuvoir et toujours pleuvoir, j’ai eu l’idée, que je trouvais ingénieuse (pour ne pas dire géniale) de me mettre à mon compte et de devenir marchand de soleil. Après tout, il y a bien des marchands de sables, pour ceux qui veulent dormir ; des marchands de sommeil, pour ceux qui veulent tirer profit de ceux qui veulent un toit pour dormir ; des marchands de bonheur pour ceux qui se... [Lire la suite]
10 juillet 2018

un petit friselis ou le grand frisson ?

Pardon, monsieur le directeur général de l’entreprise, la petite entreprise dans laquelle je travaille avec un bonheur indicible et une joie de tous les instants. Pour un peu, j’en ferais plus, du temps de travail, ici tant je m’y sens bien, à l’aise comme un poisson dans l’eau. Comme un poisson vivant, dans l’eau. Parce que si c’était pour être comme les poissons qui sont dans nos stocks, un peu morts pour certains et beaucoup décédés, pour d’autres, non merci, je n’aimerais pas être comme eux. Presque pas du tout. Oui, donc, pardon,... [Lire la suite]
21 juin 2018

le retour du ronchon, normal, on est le 21 juin

Non, vous ne me ferez pas dire que je n’aime pas la fête de la musique. Du moins, pas ce qu’on nous fait croire que c’est la fête de la musique. D’une part, parce que comme je me lève avant 3h du matin, je ne vois pas pourquoi j’irai écouter du bruit pendant toute une soirée tout en essayant d’éviter ceux qui ont trop bu et qui ne marchent pas droit. D’autre part, parce que, à presque chaque coin de rue et à quelques rebords de fenêtres, ce sera à qui mettra les amplis le plus à fond possible. Et moi, ça, ça me casse les oreilles. Et... [Lire la suite]