16 mai 2021

hier, il a beaucoup plu, plu, plu

Hier, il a vraiment beaucoup plu, plu, plu. Ça n’a pas vraiment arrêté de la journée, née, née. Si, peut-être un peu dans l’après-midi, di, di. Mais je m’en suis foutu, tu, tu car je ne suis pas ressorti, après le déjeuner et après avoir descendu la poubelle, belle, belle. J’ai pas mal zoné sur le canapé, pé, pé et j’ai préparé mes affaires pour partir aujourd’hui chez mes parents, à Saint-Maixent, sans, sans. Comment, ment, ment ? Je bégaie, gaie, gaie ? Mais non, je bafouille juste un peu, c’est tout, tout, tout. En réalité,... [Lire la suite]

18 février 2021

juste avant le couvre-feu

Hier soir ou plutôt, hier en fin d’après-midi, je suis allé chercher la paire de chaussures que j’ai fait ressemeler chez le cordonnier de Saint-Louis. Mais comme je n’avais pas vu le temps passer, après le départ de Renée (j’étais sur le canapé en train de zoner devant la télévision), quand je me suis rendu compte qu’il allait bientôt être 17h25, j’ai réalisé qu’il me restait à peine plus d’une demi-heure pour aller la chercher, ma paire de pompes. Elle devait être prête depuis la veille mais j’avais oublié d’y aller ou alors, j’en... [Lire la suite]
24 novembre 2020

est-ce que le moucheron sait que… ?

Je me suis demandé, hier soir, alors que, sur le canapé, devant la télé, j’ai été particulièrement importuné par un moucheron qui voletait comme ça, en me narguant, l’air de rien et vas-y que je te passe devant par la gauche et vas-y que je te passe devant par la droite et vas-y que je te repasse devant par la gauche et je crois même que je l’ai entendu siffloter, le moucheron. Si ça, ce n’est pas de la provocation, je veux bien me prendre une carte à la CGT, c’est dire… Bref, j’ai eu beau essayer de l’attraper en tapant dans mes deux... [Lire la suite]
03 juillet 2020

m’endormir comme dans tes bras

Ce soir, je ne regarderai pas la télé, après dîner et avant d’aller au lit. Je ne pense pas que je lirai, non plus. Et je ne sortirai pas sur la terrasse car tant qu’à faire, le mieux, c’est que j’aille dormir. Le moment où je vais me coucher, soir après soir, c’est un des moments que je préfère dans chaque journée que je vis. Parce que le lit est mon refuge et le seul endroit où je peux penser à toi, sans être dérangé si ce n’est parfois par Morphée, lui-même, quand je me laisse aller contre lui, tout doucement… Ou alors, ce soir,... [Lire la suite]
16 avril 2020

oui… non… (billet totalement contaminé au Covid 19)

Bon, je vais sur la terrasse, je vais bouquiner. Commencer un nouveau livre, heureusement que j’ai terminé de lire le précédent, je me suis ennuyé pendant 631 pages. Je sais, je suis un peu maso. Mais on m’a assez reproché de ne pas savoir m’accrocher et patati et patata et que si, dès les premières pages d’un bouquin ou les dix premières minutes d’un film ou d’un spectacle, ça ne me plaisait pas, je me braquais et après, c’était foutu. Que nenni, mes chers, que nenni ! Ah ça oui, que nenni, alors. Bon, finalement, il fait trop... [Lire la suite]
07 novembre 2019

je m’en fous de Michel Platini, moi

Hier soir, j’étais enfin rentré chez moi après une longue journée bien chargée. J’ai atteint les 20 000 pas sur l’écran de ma montre connectée, était-ce d’ailleurs bien raisonnable ? Ce n’était pas à moi de le dire mais je l’ai dit quand même. Parce que, si je ne le dis pas, il n’est pas impossible que personne ne le fasse à ma place. Bref, entre le cours de gym avec mon coach, les différents allers et retours en ville pour aller voir le patron, promener les chiens, faire de vagues courses avec des choses plutôt lourdes à... [Lire la suite]

25 octobre 2019

je ne comprends rien au temps qui passe

Je ne comprends rien au temps qui passe, je me suis allongé sur le canapé, je n’ai fermé les yeux qu’une poignée de secondes et quand je me suis réveillé, quelqu’un avait touché à l’horloge du salon et l’avait avancée de plus de deux heures. Et pourtant, je suis sûr que je ne me suis pas endormi. Je jure que je n’ai pas sommeillé du tout. J’ai juste fermé les yeux pour tenter de canaliser certaines pensées. Et quand je me suis retrouvé deux heures plus tard que prévu, j’ai failli appeler la police pour déposer une plainte contre X car... [Lire la suite]
16 juillet 2019

mise en demeure

Monsieur, j’ai bien reçu votre mise en demeure et votre lancement de défi et sachez que vous ne m’impressionnez pas avec votre résultat de sept mètres quarante-huit. Vous ne m’impressionnez pas, d’une part parce que moi aussi, je peux lancer des défis aussi loin que vous et parce que je sais surtout les rattraper au vol et ça, ça n’est pas permis à tout le monde. Alors, oui, j’ai bien reçu votre cap-pas cap et ça tombe bien parce que le week-end dernier, j’étais chez mes parents et j’ai justement offert un jeu de cartes à mon neveu... [Lire la suite]
12 juillet 2019

on n’entre pas chez moi comme dans un moulin

Elle m’énerve cette mouche qui veut rentrer. C’est comme pour le moustique, d’hier matin, alors que le jour se levait à peine (et encore, c’est parce que je lui ai demandé plusieurs fois de sortir du lit, sinon, il serait resté couché, le jour), j’étais sur le canapé en train de vaquer à peu de choses pour ne pas dire rien et soudain, alors que je regardai dehors, j’aperçus un moustique comme collé à une des fenêtres mais néanmoins portes qui donnent sur la terrasse. Je crois qu’il voulait entrer. Et peut-être uniquement pour me... [Lire la suite]
10 avril 2019

il y a un temps pour tout

J'ai aimé comment, votre main, par instants modulait le son de la modulation, votre main fouillant : Michiko, boîte à gants ; votre main dans mon cou, il y a un temps pour tout Rien ne va plus, non, plus du tout. Chouchou ! Alors, entre le léger différé d’avant-hier, l’erreur humain d’hier et le retard d’aujourd’hui, oui, on peut dire que les jeux sont faits, que rien ne va plus, que la terre ne tourne plus rond, qu’il n’y a plus de saison, que tout fout le camp et que plus rien n’est comme avant. Et que plus rien ne... [Lire la suite]