16 juillet 2019

mise en demeure

Monsieur, j’ai bien reçu votre mise en demeure et votre lancement de défi et sachez que vous ne m’impressionnez pas avec votre résultat de sept mètres quarante-huit. Vous ne m’impressionnez pas, d’une part parce que moi aussi, je peux lancer des défis aussi loin que vous et parce que je sais surtout les rattraper au vol et ça, ça n’est pas permis à tout le monde. Alors, oui, j’ai bien reçu votre cap-pas cap et ça tombe bien parce que le week-end dernier, j’étais chez mes parents et j’ai justement offert un jeu de cartes à mon neveu... [Lire la suite]

12 juillet 2019

on n’entre pas chez moi comme dans un moulin

Elle m’énerve cette mouche qui veut rentrer. C’est comme pour le moustique, d’hier matin, alors que le jour se levait à peine (et encore, c’est parce que je lui ai demandé plusieurs fois de sortir du lit, sinon, il serait resté couché, le jour), j’étais sur le canapé en train de vaquer à peu de choses pour ne pas dire rien et soudain, alors que je regardai dehors, j’aperçus un moustique comme collé à une des fenêtres mais néanmoins portes qui donnent sur la terrasse. Je crois qu’il voulait entrer. Et peut-être uniquement pour me... [Lire la suite]
10 avril 2019

il y a un temps pour tout

J'ai aimé comment, votre main, par instants modulait le son de la modulation, votre main fouillant : Michiko, boîte à gants ; votre main dans mon cou, il y a un temps pour tout Rien ne va plus, non, plus du tout. Chouchou ! Alors, entre le léger différé d’avant-hier, l’erreur humain d’hier et le retard d’aujourd’hui, oui, on peut dire que les jeux sont faits, que rien ne va plus, que la terre ne tourne plus rond, qu’il n’y a plus de saison, que tout fout le camp et que plus rien n’est comme avant. Et que plus rien ne... [Lire la suite]
18 février 2019

manque réel de motivation

Il y a des jours comme ça où on manque réellement de motivation. J’ai tellement donné depuis mon réveil, ce matin que là, en rentrant chez moi, à 14h30, je n’en puis plus. J’ai un coup de barre que même un Mars n’aiderait pas à faire partir (en plus, je n’aime pas le chocolat !) et je n’ai qu’une envie : celle de me mettre sur un transat sur la terrasse et me la couler douce au soleil. Sauf que pour l’instant et jusqu’en mars, environ, il n’y a pas encore de soleil sur ma terrasse, il n’en manque pas beaucoup pour qu’il nous... [Lire la suite]
08 mai 2018

se tripoter les neurones

Je me tâte, je me palpe et je me tripote. Je parle de mes neurones, bien sûr. S’il s’agissait d’autre chose, il est évident que je n’en ferais pas état ici avec tout ce qu’on sait sur les traces que ça laisse. Les réseaux sociaux. Oui parce que tenir un blog, c’est faire du réseau social. Sauf que moi, avec le peu de lecteurs que j’ai, il y a somme toute assez peu de risques qu’on me remarque. Et qu’on se souvienne de moi. Ici, en tout cas. C’est vrai, ça tous mes lecteurs tiennent sur les doigts de mes deux mains, les deux index et... [Lire la suite]
12 avril 2018

on dit qu’il se peut qu’elle ne revienne plus

Dans certains couloirs, il se dit qu’il se peut qu’elle ne revienne plus. Peut-être même plus jamais. Plus jamais de la vie. Et alors ? Et alors, que vais-je devenir, moi ? Mis à part le fait d’acquiescer en opinant de la tête sans montrer que j’en sais plus ce que je veux le faire croire… Histoire de donner le change. Et de ne pas éveiller d’éventuels soupçons. Parce que, en dehors de ce blog, où je me suis permis de vous faire quelques confidences, personne n’est au courant. Personne d’autre. Il y a des secrets qui... [Lire la suite]

25 mars 2018

je l'avais bien dit

Je l’avais bien dit qu’il ne fallait pas changer d’heure. Non seulement, j’ai très mal dormi mais en plus, je me suis réveillé très tôt, dans la nuit, comme si c’était un jour de travail alors que justement non. Et en plus, je n’ai pas réussi à dormir plus longtemps que 6h30, heure locale, c’est-à-dire 5h30, heure d’hiver. Je me suis donc levé fatigué. Heureusement, je n’avais pas grand-chose à faire ce matin, si ce n’étaient mes courses pour jusqu’à jeudi et ensuite, la promenade dominicale des chiens avec le patron. Avant un... [Lire la suite]
16 février 2018

bon, alors, c’est oui ou c’est non ?

Bon, alors, c’est oui ou c’est non ? Il va pleuvoir ou ça va rester plutôt sec ? C’est fromage ou dessert ? Tu veux ou tu veux pas ? Si tu veux, tant mieux, si tu veux pas, tant pis. C’est vrai, ça. Ce matin, c’était humide de chez humide. Même sans pleuvoir, on sentait l’aqueux partout et j’étais à deux doigts de remonter chercher une buée de sauvetage pour être sûr de ne pas me noyer dans toute cette moiteur mi froide, mi chaud. Et justement, j’ai décidé que ça ne me ferait ni chaud, ni froid et je suis resté... [Lire la suite]
07 janvier 2018

qui a débranché la prise ?

Bon, c’est un dimanche sans voiture, à Bordeaux. Ça ne changera pas ma vie parce que je n’ai pas prévu d’aller en ville, cet après-midi. J’ai choisi de me la couler douce (avec les pluies de ces derniers jours, j’aurais pu me la couler douche, aussi) et je pense que j’ai bien mérité cette journée de repos car j’ai vécu une semaine tellement calme qu’elle m’a encore plus crevé que si ça avait été le tourbillon habituel. Alors, je me fais porter pâle et je reste le plus possible en position allongée depuis que je suis revenu du marché... [Lire la suite]
20 décembre 2017

compter sur soi

Je me souviens d’un mauvais début de nuit, je devais être jeune adolescent et dans ma chambre de garçon boutonneux, il m’était venu à l’idée de compter jusqu’au maximum qu’il m’était possible de faire sans m’endormir. Je veux dire que je voulais arriver à un nombre que je voulais mémoriser avant de sombrer dans le sommeil pour pouvoir reprendre à ce niveau-là une autre fois, si j’en avais soit besoin, soit juste envie. Et je me revois encore en train de me dire : mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf et deux mille. Et m’arrêter... [Lire la suite]