08 mars 2020

rien

Exceptionnellement, il n’y aura aucun billet aujourd’hui vu que je n’ai rien à dire. Il n’y a rien qui me vient à l’esprit et comme je sais que je peux ne pas être bon du tout dans ces cas-là, je ne vais pas m’obstiner ni m’acharner sur l’idée même de publier un texte comme si c’était vital pour moi. Car cela ne l’est pas du tout, bien au contraire. Je vis très bien sans rien à publier. Non, pardon, je rectifie : je vis bien sans rien à publier. Non, ça ne va encore pas : je vis sans rien publier. Mouais, on va dire que... [Lire la suite]

05 décembre 2014

si lent silence

Parfois, on se lève du contre-pied gauche, à contrecœur et contraint et forcé et rien ne semble trouver grâce pour soi-même. On doit y aller. Il faut le faire. On a beau ne pas y croire, on se doit d’y adhérer. Et ce matin, c’est exactement ce que j’ai vécu, comme un prisonnier qu’on aurait forcé de se mettre debout avant que l’aube. Et dans ma tête et dans mon corps, j’étais si lent, si lent, silencieux. Une envie de silence pour oublier le reste du monde. Et ses misères. Et les miennes. Bon gré, mal gré et contre mauvaise fortune,... [Lire la suite]
02 novembre 2014

de grue, d'héron, à petits pas, tapons

Finalement, ce mal au talon gauche, cette aponévrose, cette intrusion dans une des choses les plus intimes de mon corps, un endroit que, si je ne me trompe pas, assez peu de gens auront vu de moi. C’est vrai, ça, on n’a pas que la partie génitale, qui est très souvent cachée. Les pieds, aussi, sauf en vacances au bord de la mer et sauf quand on est dans les vestiaires d’une salle de sports. Quoiqu’il en soit, ce talon qui est devenu un énième point faible me rappelle à l’ordre. Normalement, ce sont plutôt les coureurs à pieds qui sont... [Lire la suite]