15 mars 2017

un voyage dans le(s) temps

J’ai déjà programmé mes (petits et courts) billets du 20 au 24 mars mais ça fait aussi deux jours que j’en écris d’avance mais dans lesquels je fais comme si on était la veille alors qu’on est le lendemain sauf quand c’est le jour-même, ce qui est un peu le cas aujourd’hui mais un peu de différé, ça ne fait de tort à personne. Surtout quand on voit tout ce qui se passe de bien plus grave autour de nous.  Aujourd’hui, tout du moins, hier, mais ça, vous ne le saurez que demain, aujourd’hui, donc, je suis allé en ville par le bus et... [Lire la suite]

14 avril 2016

et douze de plus

Et douze de plus, ce qui nous fera un total cumulé de 88 kilos. Je croyais qu’on était pile dans la période des régimes pour retrouver son poids de fin d’été. Chez moi, c’est l’inverse. Je prends du poids de jour en jour. Du poids de vaisselle dont je me débarrasse. Aujourd’hui, c’était principalement pour des verres et des baguettes chinoises. Ne me demandez pas pourquoi j’avais une trentaine de ces baguettes alors que nous ne mangeons asiatique à la maison qu’une fois tous les trois ou quatre ans, pour ne pas dire tous les huit ou... [Lire la suite]
29 octobre 2015

over the rainbow

Il y a deux sortes de gens, ceux qui voient bien et ceux qui ne voient pas bien. Ces derniers étant largement plus que majoritaires en regard des premiers. À première vue, cette phrase peut sembler bien sibylline mais à y regarder de plus près, loin s’en faut, loin de là et même cahin-caha. Après tout, on n’est pas à ça près. Si je vous ai dit ça en préambule (comment veux-tu qu’on prenne le train ?) c’est pour tordre le cou à une idée reçue vieille comme le plus vieux métier du monde, celui de créateur. Mais quelle est... [Lire la suite]
29 août 2015

impair et passe

Je suppose qu’il doit s’agir d’un toc. J’ai pour habitude de compter beaucoup de choses. Le nombre de pas que je suis censé faire de ci à de là. Cahin-caha. Et le nombre de pas que je fais réellement. Si possible en multiple de nombre impair. Le nombre de morceaux de légumes que je coupe quand je les ai épluchés, avant de les faire revenir. Comme s’ils étaient déjà partis. Et s’il en manque un morceau, d’après la table de mes lois, j’en reprends un et je le sectionne en deux pour arriver à mes fins. Toujours en nombre impair,... [Lire la suite]