28 février 2017

toiser l'autre, là

Je n’étais absolument pas motivé mais je me suis forcé. D’abord, parce que Laura, la femme de ménage, est revenue aujourd’hui, après dix jours d’arrêt maladie et donc, comme je ne sais pas me reposer ici quand elle est là, ni là quand elle est ici, je me suis dit que le mieux, tant qu’à être crevé, c’était d’aller en remettre une couche à la salle de gym. Mais juste histoire de faire du tapis, 48 minutes plus 4  de récupération. Vitesse moyenne, 6km/h, pas plus parce qu’il ne faut pas pousser grand-mère dans les orties. Comme... [Lire la suite]

08 août 2016

le pied de grue

J’aurais pu profiter de ce lundi, dernier jour de mon week-end pour faire une matinée bien grasse et non pas un semblant de grasse matinée ou une matinée allégée. Parce que non seulement, je me suis réveillé à 2h25 comme si j’allais devoir me lever (ce que j’ai fait) pour aller bosser (mais, c’était pour aller faire pipi) mais en plus, à 4h30, après avoir retrouvé un semblant de sommeil, je me suis de nouveau réveillé et là, je n’ai pas pu faire autrement que sortir du lit car je pensais à l’annonce que je devais faire paraître sur Le... [Lire la suite]
18 mai 2016

l'inverse d'hier

Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas tout à fait. Aujourd’hui, j’ai pu aller tout de suite sur le canapé pour m’endormir devant la télévision. Sauf que ça n’était pas vraiment tout de suite. Non, c’était juste après mon retour de la visite de l’expo Bacchanales modernes, le nu, l’ivresse et la danse dans l’art du 19ème siècle, à la Galerie des Beaux-Arts. Comme ça se termine bientôt, le 23 mai, le président a voulu qu’on se dépêche pour y aller. Je n’étais pas contre et je lui ai dit d’accord, mais tout de suite, alors.... [Lire la suite]
14 avril 2016

et douze de plus

Et douze de plus, ce qui nous fera un total cumulé de 88 kilos. Je croyais qu’on était pile dans la période des régimes pour retrouver son poids de fin d’été. Chez moi, c’est l’inverse. Je prends du poids de jour en jour. Du poids de vaisselle dont je me débarrasse. Aujourd’hui, c’était principalement pour des verres et des baguettes chinoises. Ne me demandez pas pourquoi j’avais une trentaine de ces baguettes alors que nous ne mangeons asiatique à la maison qu’une fois tous les trois ou quatre ans, pour ne pas dire tous les huit ou... [Lire la suite]
09 novembre 2015

la routine, quoi

4h10. Le réveil sonne, j’ouvre un œil, je me réveille et je me lève, tu ne te réveilles pas car je fais très attention à ne pas te bousculer et à ne pas faire de bruit et c’est une nouvelle journée qui  commence. La routine, quoi. 4h12. Je remonte le drap sur tes épaules nues car j’ai peur que tu attrapes froid, on ne sait jamais, il a beau ne pas faire froid, nous dormons la fenêtre entrouverte et au petit matin, c’est souvent là que ça peut faire le plus mal. 4h13. Ma main caresse ta nuque et la naissance de tes cheveux.... [Lire la suite]
19 octobre 2015

rendez-vous à Paris en 1981

Le rendez-vous a été fixé dans un café près de chez moi. Je suis arrivé le premier, comme de bien entendu. Mon impatience me fait perdre la tête. Mais je fais semblant de rien. À condition qu'il ne soit pas en retard, il me reste une heure à perdre. Une heure à fumer cigarette sur cigarette. Une heure à préparer des discours qui finiront dans le cendrier. Tout compte fait, il ne va rien se passer dans tout ce temps. Cette interminable attente. "Il y a longtemps que tu attends ?" "Non, à peine cinq minutes." Le cendrier me... [Lire la suite]

11 septembre 2015

et le vainqueur est

Mercredi, premier jour de vélo, nous avons fait notre circuit préféré : celui du marais et du littoral réunis. C’est certainement l’un des plus complets car il comporte des plats, des côtes montantes et des descentes. Et surtout, il est très varié : ville, quatre voies, campagne, villages, marais, forêt, littoral et pause pot au port. Ça fait bizarre, pause pot au port, comme formulation, surtout quand on le dit à haute voix, non ? Essayez et vous verrez. Nous étions quatre quand nous partîmes du port et par un prompt... [Lire la suite]
08 septembre 2015

sans faire de chichis

Dimanche après-midi, alors que le temps n’étais pas du tout propice à descendre sur la plage et y rester sans bouger (il faisait froid et les gros nuages gris foncé qui stagnaient sur les Sables n’étaient vraiment pas engageants), au lieu d’aller marcher dans l’eau avec Renée, comme c’était initialement prévu, nous avons préféré rester sur la terre ferme et nous promener sur le Remblai et tant pis s’il y avait la foule des dimanches. Nous étions trois, Renée au milieu du président et moi et nous avons dépassé la Pendule et nous... [Lire la suite]
07 septembre 2015

zéro virgule soixante-quatorze kilomètre carré

Debout depuis un moment, quand j’ai discrètement ouvert un store électrique du séjour, j’ai vu qu’il faisait encore un peu nuit alors que moi, j’avais encore  un peu sommeil mais que je l’avais perdu et donc, il valait mieux me lever pour ne pas perdre mon temps à le chercher dans le lit, toutes lumières éteintes. Et là, je me suis fait un café dosette, une fois n’est pas coutume et j’ai bouquiné, j’ai terminé le roman que j’avais en cours, une trentaine de pages et découvrir un dénouement auquel je ne m’attendais pas et en... [Lire la suite]
06 septembre 2015

contrariétés de vacances

Voilà, ça y est. Les vacances ont enfin pu commencer. Parce que la journée d’hier, on ne peut pas dire qu’elle fut de tout repos. Au moment d’aller dîner chez Renée, c’est bien parce qu’elle s’était occupée de tout que nous y sommes allés car, autant le président que moi, nous en avions plein les pattes, plein le dos et plein les bras. Nous avons passé une après-midi un peu tourbillonnante. Complètement folle. Et nous avons subi plein de petites contrariétés, bien sûr, pas graves du tout, tout au long de la journée mais quand ça se... [Lire la suite]