17 mars 2020

un mot sur trois

Dans le cadre du confinement général annoncé hier soir par Emmanuel Macron, je suis au regret de vous informer que pour le troisième paragraphe, il n’y aura qu’un mot sur trois afin de bien respecter la distance entre eux et pour que l’épidémie de ce satané coronavirus ne s’aggrave pas plus qu’elle ne l’est déjà. Conscient de la gêne occasionnée, j’ai fait le maximum pour que la compréhension de ce magnifique texte soit la moins pénalisée possible et je compte sur l’exceptionnelle intelligence de mon lectorat (et de ma lectorate) pour... [Lire la suite]