26 août 2017

complètement fondu

Je me suis dit que plutôt que m’obstiner à chercher désespérément un frigo, pourquoi ne pas changer mon fusil d’épaule et changer carrément mon menu. C’est vrai, ça, au lieu de présenter un buffet de choses appétissantes, qu’on peut manger assis ou debout, je ferais mieux de penser à des choses qui ne craignent pas le froid. Et cette nuit, avant de me réveiller, je pensais à ce que je pourrais alors préparer et offrir à mes invités. Les idées suivantes m’ont traversé l’esprit un peu endormi mais là, en y repensant de plus près, je me... [Lire la suite]

24 mai 2017

trois plaisirs régressifs

Il y a des choses pour lesquelles je pourrais presque me damner. J’ai bien dit « presque » parce qu’il ne faut pas exagérer non plus. Mais c’est sûr que j’adore ça et surtout quand je peux le faire en cachette. Sinon, ce n’est pas très drôle. La première de ces choses, on va dire que c’est le plat principal. Il s’agit d’un petit sandwich un peu particulier qui ne comprend que deux ingrédients : du pain et des pommes de terre. Mais pas n’importe lesquelles, de la baguette bien fraîche et des chips et encore mieux,... [Lire la suite]
01 août 2016

Tonton chez les Tontons

C’était prévu mais assez inattendu que nous déjeunions chez les Tontons pour la deuxième fois en quinze jours, hier. Depuis que nous sommes installés dans ce quartier, nous avons découvert cet endroit et nous allons sans doute en faire une de nos cantines jusqu’à ce que ça devienne moins bon, comme la plupart des restaurants, la plupart du temps. Oui, car au début, c’est bien, tout est bon et au fil du temps, on remarque systématiquement une baisse de qualité et ça ne nous donne plus envie d’y retourner. Nous en avons délaissé... [Lire la suite]
13 juin 2014

trait d'unions

Tu sais, Jean-Marie, j’étais moins stressé pour ton mariage, il y a deux mois, que pour le mien. Je ne sais pas comment tu as fait pour que tout se passe aussi bien, d’une façon aussi fluide, sans turbulences, sans courir partout et… oui, je sais, sans invités, aussi. Mais quand même, nous étions six, à ton mariage, ce n’est pas comme si tu avais été tout seul. Ce qui a failli arriver puisque Claude t’a même demandé, le matin même, si sa présence était indispensable. Non, a quand même fallu prévoir l’apéritif pour six personnes et de... [Lire la suite]
05 juin 2014

finalement, ce sera trois

Oui, je m’en souviens très bien pour ne pas dire parfaitement. C’était au mois de mai, le seize pour être plus précis. La veille de l’anniversaire de mon père. Je l’avais écrit au moins sept fois que j’en voulais deux. Et surtout, deux frigos, hein ? Pour un peu, j’aurais juré mes grands dieux que je n’en aurais jamais, au grand jamais pris moins ni plus. Ni plus, ni moins. Rien moins que cela. Et tant et plus. Moi, quand j’ai des convictions, il est très difficile de me faire changer d’avis. Non, je ne suis pas têtu. Pas dans le... [Lire la suite]