26 octobre 2018

Potemkine

C’est peut-être la goutte d’eau qui a fait déborder l’automne et si je n’y avais pas pris garde, nous serions passés en hiver. Heureusement, je suis arrivé à temps. Non, je me suis levé à temps. C’était avant tout pour me préparer à aller travailler, au cœur de la nuit noire et ténébreuse. Mais quand j’ai jeté un œil dehors, par la fenêtre de la cuisine, même si je ne me suis pas senti seul au monde car c’est bien souvent ainsi que ça se passe, j’étais certainement le seul allumé dans le quartier. Et qui donc, à part moi, a pu se... [Lire la suite]

19 février 2018

au-delà, au-delà des brumes

Au-delà, au-delà de la brume qui nous emprisonne depuis des jours et des jours pour ne pas dire des semaines et des semaines, hormis quelques embellies ponctuelles, certainement dues au fait que Dieu, s’il existe, a dû être inattentif et ne pas voir que quelques rayons de soleil venaient nous montrer que l’astre luisant existait toujours, au-delà, au-delà de toute cette brume, il y a sans doute un monde meilleur mais aura-t-on seulement jamais le droit d’y avoir accès ? Si ça se trouve, quand Dieu a laissé un peu de soleil venir... [Lire la suite]
24 octobre 2014

lueurs matutinales

Ce que j’aime le plus, au petit matin, c’est quand la ville dort mais plus moi. Quand la ville n’est plus polluée de rien. De si peu de véhicules à moteur… de si peu de piétons noctambules imbibés pour la plupart, fatigués pour tous… de si peu de singes hurleurs… de si peu de bruit et de fureur, de bruit et de mouvement, comme si tout avait été débranché. Sauf moi. Ou même si je l’avais été, moi-même, je serais le premier à être sorti de son état léthargique. Combien j’aimerais être et rester le seul, bien souvent. Combien cet état me... [Lire la suite]
13 décembre 2013

sur-tension

Il y a des jours comme ça où la nuit semble ne pas vouloir prendre fin. Comme si elle feignassait sous la couette brumeuse dans laquelle elle s’est enroulée, pleine de tous ses noirceurs et de ces pâleurs. Entre ténèbres et teint diaphane. Et moi, au milieu de nulle part, quand je suis descendu de mon rêve, au petit matin dont le réveil me sembla intempestif et incongru, j’ai eu une espèce de douleur à me lever alors que la nuit continuait la sienne en toute tranquillité et dans un égoïsme qui aurait pu me faire sourire si nous... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 15:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
09 décembre 2013

les rues sans lune

Oui, c’est un vrai plaisir et une véritable leçon d’humilité que d’admirer la lune. Je parle de celle qui se trouve dans le ciel, bien sûr. Je ne pense pas qu’à ça, soyez sans crainte. Ou soyez déçus. C’est vous qui voyez. Oui, donc, j’aime bien regarder la lune, qu’elle soit de quart, de moitié ou pleine. Ou même rousse. Car c’est une présence rassurante au-dessus de nos têtes et c’est un rappel à l’ordre de nos souvenirs d’enfance et d’un certain ami Pierrot qu’on n’oublie jamais tout à fait. Les soirs où la lune se reflète sur... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 18:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,