24 mars 2021

les trois Grâces

En rentrant de chez le patron, hier midi, dans le tram, je n’ai pas du tout pu me concentrer sur la lecture du livre que je venais de commencer et pour moi, c’est limite insupportable. Ne pas pouvoir entrer dans un livre ou dans un film car je suis dérangé par des bruits ou du mouvement autour de moi, ça me donne l’envie d’abandonner tout de suite et de donner le bouquin en question à qui le veut ou de sortir de la salle et n’y revenir que pour une projection privée. Je suis très sensible aux bruits inopportuns et ça vaut aussi pour... [Lire la suite]

12 mars 2021

ah, tu es là, enfin !

Hmmm… Hein ? Qui est là ? Ah c’est toi ? Tant mieux. Tu es là, enfin. Mais comment as-tu fait, je n’ai rien entendu. Je sais que je dormais mais quand même, tu n’as fait aucun bruit. Tu aurais pu tout me prendre, je ne me serais rendu compte de rien. En tout cas, je suis content de te savoir là, je t’attendais. Et comme je n’avais pas de nouvelles, ces derniers jours, je n’ai pas osé te faire signe non plus, je sais. Mais par où tu as pu passer pour que je n’entende rien ? Ah oui, par derrière. C’est vrai que... [Lire la suite]
12 juillet 2020

exceptionnellement, en direct de Biscarrosse

Chut ! Je suspends momentanément les rediffusions de mon tout premier blog, entre 2005 et 2009 pour reprendre la main afin de publier un billet en direct. Mais il ne faut pas faire de bruit. Il est très tôt, ce matin, il fait à peine jour et tout le monde dort encore dans la maison principale, chez le patron. Nous, avec le président, nous dormons dans la petite maison, la secondaire, à vingt mètres de la première mais le reste du temps, nous vivons ensemble tous les quatre, eux, Claude et moi. Et les deux chiens, c’est vrai,... [Lire la suite]
08 avril 2020

qu’est-ce qu’on est serrées… (billet totalement contaminé par le coronavirus)

Qu’est-ce qu’on est serrées, au fond de cette boîte, chantent les sardines, chantent les sardines entre l’huile et les aromates… Avec le confinement, certains doivent parfaitement comprendre ce que peuvent ressentir les sardines, serrées les unes contre les autres, dans leurs petites boîtes de conserves plates, baignant dans l’huile et les aromates. Aucun moyen d’avoir une espace à soi pas plus qu’une bulle dans laquelle se recentrer voire se concentrer. Aucun moyen non plus d’avoir un minimum d’intimité et chaque chose que fait une... [Lire la suite]
04 avril 2020

deux heures du mat’, j’ai des frissons (billet non garanti sans coronavirus)

Deux heures du mat, j’ai des frissons alors que je suis bien couvert sous la couette et je suis sûr qu’il fait nettement plus chaud dans le lit qu’en dehors. Quand je vais me coucher, le soir, jamais très tard, il fait souvent entre 18 et 19°, ce qui est largement suffisant, surtout quand ce n’est pas l’été mais ça serait génial en cas de canicule, ce qui n’est jamais le cas, malheureusement. Enfin bon, là, à deux heures du mat’, presque, en réalité, je viens d’appuyer sur le bouton de mon radioréveil, il est 2h07. Pour voir l’heure,... [Lire la suite]
24 février 2020

ils n’y étaient pas !

Hier, quand j’ai su que j’aurai le courage nécessaire pour mener à bien la mission que je m’étais donnée, je suis allé dans leur chambre, avec les pieds et les mains toujours glacés et je n’ai fait aucun bruit pour ne pas prendre le risque de les réveiller, ils n’avaient pas besoin de savoir, de réaliser, de comprendre. Et j’y suis allé presque centimètre par centimètre, dans le couloir qui m’emmenait jusqu’à eux. Seule la lueur du jour qui se levait m’éclairait et même si c’était un peu juste, comme j’avais déjà repéré les lieux, la... [Lire la suite]

17 février 2020

bruits et chuchotements

Il est difficile de se faire entendre, dans un brouhaha, un crépitement tumultueux. Il est difficile de tenter de faire porter sa voix quand celle-ci n’a pas la hauteur nécessaire. Et quand on sait que quel que soit le silence qui nous entoure, ce dernier ne peut pas être parfait. Un silence absolu, ça n’existe pas. Il y a toujours forcément quelques ronronnements peut-être indécelables pour une oreille non avertie. Il y a toujours des pétillements, des bourdonnements et des grésillements. Ça n’a l’air de rien mais c’est présent. Et... [Lire la suite]
19 décembre 2019

alors voilà, cette fois, c’est fini la comédie

C'est fini, c'est fini la comédie, tout avait commencé comme une pièce à succès dans le décor tout bleu d'un théâtre de banlieue, nous n'étions que nous deux… Eh oui, voilà, c’est fini. La partie est terminée. Je suis né entre le 10 et le 20 décembre et les jeux sont faits, alea jacta est. Il est temps de fermer la porte du casino où se trouvait la roulette russe avec seulement dix numéros, du 10 au 19 et dorénavant, toute réclamation sera irrecevable et toute sortie est considérée comme définitive. Entre ces deux dates, je pense que... [Lire la suite]
14 octobre 2019

« pourquoi il nous agresse, lui ? »

Dimanche, vers 17h30 à Bordeaux, place Pey Berland, je monte dans un tram qui va me ramener chez moi. Normalement. Je n’aime pas trop prendre le tram après une certaine heure car en semaine, c’est souvent bondé à cause de l’heure de pointe (comme disent les danseuses étoiles) ou parce que certaines rames ne vont que jusqu’aux Quinconces pour permettre une meilleure régulation du trafic. Mais le dimanche, a priori, non. Il n’y a pas d’affluence à l’heure de sortie des bureaux puisque ces derniers sont fermés. Et il n’y a pas besoin de... [Lire la suite]
20 septembre 2019

skrrraaa papka pap kaka ka

Décidément, on vit une époque étrange voire bizarre. Et je dirais même étonnante. Et pas forcément dans le bon sens du terme parce que parfois, on peut être surpris d’une façon heureuse et joyeuse (comme un anniversaire) mais on peut aussi être estomaqué par quelque chose qui nous insupporte, qui nous dépasse ou nous met mal à l’aise. Et je trouve que cette invasion systématique de la musique partout, que ce soit dans les magasins, dans les restaurants ou dans les téléphones et autres lecteurs MP3 de n’importe quel quidam dans la rue,... [Lire la suite]