26 octobre 2020

les heures diverses

À l’heure d’hier, on est passé à l’heure d’hiver alors que pendant les six derniers mois, on a été à l’heure d’été. C’est un peu compliqué, je trouve, au vingt-et-unième siècle, de continuer de devoir se poser toujours la même question : je vais dormir une heure de plus ou une heure de moins ? À cinq heures, quand Paris s’éveillera, est-ce qu’il sera six heures ou quatre heures ? Et ma montre, il faut que je l’avance ou que je la recule ? Parce que j’ai l’impression que plus je l’avance, plus je la recule, comment... [Lire la suite]

19 septembre 2020

hémorroïdes, herpès et tutti frotti

Bonjour, je voudrais quelque chose contre les boutons de fièvre ? J’en ai un sur la lèvre supérieure et ça me démange et je ne me souviens plus du nom de la crème que j’achetais, il y a quelques années. Il me semble qu’il y avait un nom avec un O et un A dedans mais ça ne me revient pas, je l’ai sur le bout de la langue, le nom mais ça ne veut pas sortir. Heureusement que ce n’est que le nom que j’ai sur le bout de la langue et pas un herpès mais ça n’existe pas un herpès lingual, si ? Oui, je patiente. Pardon ?... [Lire la suite]
18 août 2020

encore un matin

Encore un matin, un matin pour rien, une argile au creux de mes mains ; encore un matin sans raison ni fin si rien ne trace son chemin… Eh oui, encore un matin. Un matin de plus au compteur. Un matin qui va nous rapprocher encore un peu plus du prochain automne et du prochain hiver. Sans savoir si ces deux saisons à venir seront les dernières. Et heureusement. Heureusement qu’on ne sait pas à l’avance si nous sommes déjà arrivés au bout du chemin ou si nous avons encore un peu de route à faire. D’autres matins pour se lever.... [Lire la suite]
18 juin 2019

on peut savoir pourquoi toujours par 3, 5 ou 7 ?

On peut savoir pourquoi il y a toujours un nombre impair de paragraphes, dans les billets de ton blog, Stéphane ? Oui, bien sûr. C’est une discipline que je m’impose. Oui, je comprends mais pourquoi une discipline impaire ? D’abord, excusez-moi, monsieur le contrôleur, mais impair, ça ne s’accorde pas au féminin. Il n’y a que le masculin qui peut prétendre à l’impair (Et qu’on ne me refasse pas le coup de dimanche dernier, hein ?) Bon, alors, pourquoi une discipline basée sur l’impair ? Parce que ça fait partie de... [Lire la suite]