08 février 2020

échelle de valeurs

Waow, tu as entendu à la radio ? Il paraît qu’il y a une personne qui s’est fait agresser et à qui on a retiré toutes les chairs du visage… Oui oh ben tu sais, moi, j’ai bien eu des migraines pendant 40 ans et personne n’en a jamais parlé à la radio ni à la télé, alors, tu sais, hein… Franchement, tout le monde n’a que ses propres petits problèmes à la bouche… Enfin, pas à la bouche de la personne qui s’est fait agresser parce qu’elle n’en a plus de bouche mais les autres. Regarde, ceux qui se filment pour raconter leur vie... [Lire la suite]

04 février 2020

dérèglement hormonal

Ooups, ça fait deux matins de suite que je me lève à plus de sept heures. Il y a quelque chose qui ne marche plus très bien dans mon horloge biologique. Je dois avoir un dérèglement hormonal. Ça n’est pas possible autrement. Et si j’ai un dérèglement hormonal, qui me dit que ça va s’arrêter là ? Qui me dit que ce n’est pas que le début de tout une succession de perturbations, de désordres et autres déséquilibres dans mon organisme qui pourtant, ne mérite pas autant de distorsions. Après tout, hein, qui me dit que demain, je ne... [Lire la suite]
02 février 2020

des champs de crêpes

Des crêpes, il y en a de toutes les sortes, qu’elles soient déjà sucrées ou salées, comme celles que nous savons si bien faire en France ; qu’elles soient à mille trous comme celles qu’on mange au Maroc, vous savez, ces petites crêpes rondes (forcément) sur lesquelles on verse un peu de miel quand elles sont encore chaudes et ça fond dans la bouche et c’est un délice digne du paradis sur terre même si ce serait plus juste de dire qu’on pourrait se damner pour en manger une de plus. Il y a aussi des crêpes à l’autre bout du... [Lire la suite]
11 janvier 2020

un dîner d’Ehpad ?

Minuit quinze. Avant-hier soir, je me suis couché à minuit quinze. Exactement comme le premier janvier, il y a dix jours de cela. Alors qu’hier soir, ça n’avait pas du tout l’air d’un réveillon. Ou alors, un réveillon au rabais. Un réveillon diététique. Un réveillon pour Ehpad ? Avec le président, nous recevions un couple d’amis à lui, que j’avais déjà vus deux ou trois fois et si je les trouve à peu près sympathiques, je ne suis pas intime pour autant avec eux. Et comme je sais, de leur bouche et de celle du président, qu’ils... [Lire la suite]
26 novembre 2019

le serment

Le serment Idole de ma vie, Mon tourment, mon plaisir, Dis-moi si ton envie S'accorde à mon désir ? Comme je t'aime en mes beaux jours, Je veux t'aimer toujours. Donne-moi l'espérance ; Je te l'offre en retour. Apprends-moi la constance ; Je t'apprendrai l'amour. Comme je t'aime en mes beaux jours, Je veux t'aimer toujours. Sois d'un cœur qui t'adore L'unique souvenir ; Je te promets encore Ce que j'ai d'avenir. Comme je t'aime en mes beaux jours, Je veux t'aimer toujours. Vers ton âme attirée Par le plus doux transport, Sur ta... [Lire la suite]
26 septembre 2019

Stéphane versus Stéphane

Attention, dans ce billet, un Stéphane peut en cacher un autre ! Bonjour, je m’appelle Stéphane et je suis ravi de vous rencontrer. Bonjour, moi aussi, je m’appelle Stéphane et je suis enchanté de vous connaître. C’est rigolo, on a le même genre de formule de politesse. En même temps, il n’y a pas cinquante façons de se présenter élégamment. Surtout quand on est bien élevé. Vous m’avez l’air d’avoir eu une bonne éducation, vous Stéphane ? Vous me l’avez ôté de la bouche, vous de même, Stéphane. Oh, c’est vraiment drôle,... [Lire la suite]

19 décembre 2018

et cet autre traumatisme, quand j’ai appris que j’allais avoir un petit frère

Nous avons été une famille de quatre personnes, nos parents, mon grand-frère et moi et quelle ne fut pas ma surprise, quand, alors que j’avais à peine 16 ans, nos parents en question, nous ont annoncé que nous allions avoir un petit frère ou une petite sœur. Nos vieux (pas si vieux que ça, mais c’est pour éviter de réécrire le mot parents pour la troisième fois dans ce paragraphe – trop tard !) venaient de franchir la barre des quarante ans et même si ça m’a fait plaisir d’apprendre cette étonnante mais grande nouvelle, c’est... [Lire la suite]
26 juin 2018

et la tortue, cette idiote, qui respire par les fesses

On savait déjà que l’oursin n’avait qu’un seul orifice qui lui sert à la fois de bouche et d’anus (c’est pour ça que je n’en ai jamais embrassé un langoureusement car je me suis toujours méfié, si jamais il était en mode anus, je n’aurais pas aimé lui rouler un patin – remarquez, en même temps, comme dit Macron, je n’ai même jamais une simple bise à aucun oursin. Je n’en ai jamais eu dans mon assiette non plus. Je sais juste que ça pique. Et que les amateurs disent que c’est très bon. En dehors de ça, les oursins et moi, ça fait deux.... [Lire la suite]
30 décembre 2017

saccorhytus coronarius

S’il y a bien un animal qui est à la fois moche et pas sympathique, c’est bien le saccorhytus coronarius. Heureusement, il n’existe plus et il était microscopique, donc, pour en avoir peur ou pour être dégoûté, encore aurait-il pu fallu le voir à l’œil nu, ce qui était loin d’être gagné. Je viens de découvrir son existence car je voulais parler d’un produit un peu rare qu’on trouve sur les tables de fêtes : l’oursin et le saccorhytus coronarius fait partie de ses ancêtres. Tout comme il fait partie des nôtres. Même si ça ne nous... [Lire la suite]
16 février 2016

inspiration, expiration

Je suis devant mon écran, les mains presque posées à plat sur le clavier et je me demande de quoi je vais bien pouvoir parler, aujourd’hui. Il y a beaucoup de jours avec, quelques jours entre avec et sans et de rares jours sans. Aujourd’hui, c’est un jour sans. Un jour sans inspiration. Rien. Je n’ai rien qui me vient à l’esprit. D’ailleurs, ai-je seulement encore un esprit ? Vite, des sels pour que je m’en remette. Et que mon esprit revienne. Mon esprit de sels ! Il va bientôt être l’heure de déjeuner et je ne sais même... [Lire la suite]