01 février 2019

les derniers seront les premiers

Hier, c’était le dernier jour du mois et aujourd’hui, c’est le premier jour du mois. On ne sait plus trop à quel saint se vouer si les choses changent tout le temps. Alors, si même les calendriers et les éphémérides s’y mettent, se mettent à faire n’importe quoi n’importe quand, moi, je ne donne pas cher de ceux qui ne sont pas bien organisés. Je ne vais donner aucun nom pour ne citer personne mais je pense aux gens agiles et jeunes ainsi qu’aux cas soc’ réunis. Tiens, c’est bien, ça, ça nous change. Ce qui est drôle car je viens... [Lire la suite]

23 décembre 2018

jaune, rouge et bleu

Un peu comme les boules et les guirlandes de Noël sur un sapin du même nom. Voilà, c’est ça : de toutes les couleurs. Hier, on a encore eu droit à une manifestation qui a débordé comme une casserole de lait sur le feu quand on ne la surveille pas. Une poignée de merdeux qui ont cherché à foutre le bordel avec, en plus des casseurs patentés, un certain nombre de jeunes dont beaucoup de filles qui ne laissent pas leur part aux autres : la rue du patron encore dépavée et quelques heures de tension avec bombes assourdissantes... [Lire la suite]
23 septembre 2017

cette fois, c'est l'automne

Cette fois, c’est l’automne, une saison qui n’existe pas que dans le nord de l’Amérique même si on l’appelle l’été indien. Parce qu’indien vaut mieux que deux, tu l’auras. Et moi, justement, je reviens de l’Ain, j’ai vu des Aindiens, des vrais, comme le président, natif de là-bas mais je n’ai vu aucune plaque à son nom pour rappeler qu’ici ou là, le président JJH avait posé ses pieds ou ses mains ou que sais-je encore. Oui, parce que maintenant, je peux le dire, je suis allé dans l’Ain. Non pas que j’aie décidé de faire tous les... [Lire la suite]
22 février 2014

pompé, vidé

Ça y est, nous sommes repartis pour un tour alors que nous n’avons même pas attrapé la queue du Mickey. Les bulgares sont de retour. Ivan et Georgi. Avec leurs pinceaux et leurs machins à décoller le papier peint et leur truc à gratter et tout le toutim. Et depuis ce matin, nous sommes en chantier de les revoir. Enfin, surtout le président. Moi, ce matin, je travaillais après une nuit arrachée au temps comme la tapisserie sur toutes les portes du hall d’entrée de l’appartement. Couché à plus de minuit, levé à trois heures, alors, vous... [Lire la suite]