30 mai 2020

le français moyen dans toute sa splendeur (ou sa décadence ?)

Je crois que j’ai enfin compris comment fonctionnait le français moyen. Qui entends-je derrière cette appellation « français moyen ? » Bien sûr, ça n’a rien à voir avec celui de la chanson de Sheila en 1968 mais avec celui qui n’a pas voté Emmanuel Macron en 2017, tout d’abord et ensuite, avec celui qui a voté pour lui mais qui le regrette. Il a pu le regretter au bout de quelques mois mais également au bout d’un an ou deux voire trois. Peu importe. (Faire cette précision, ce n’est que du remplissage.) Le français... [Lire la suite]