10 décembre 2016

charabia et baragouin

Il y a des mots qu’on utilise un peu comme ils viennent et je me demande si on les utilise à bon escient. Par exemple : charabia et baragouin. Parce que moi, si je suis capable de baragouiner, je pense que je sais absolument faire du charabia. D’une part, parce que le verbe qui va avec charabia n’existe pas, sauf si je me trompe. Ou alors, s’il m’arrive de charabiater, c’est de façon totalement inconsciente. Et s’il a pu m’arriver d’aller à Bias, dans les Landes, je suis certain de n’y avoir jamais pris un tank pour me déplacer.... [Lire la suite]

17 février 2016

post pénultième

Il faut dire, à ma décharge, que je m’en moque un peu, des soldes, moi. À force d’avoir le dressing plein de vêtements dont la moitié, au moins, n’est jamais portée, les soldes, c’est vraiment pour ceux dont la carte-bleue les démange. C’est de moins en moins mon cas. En plus, pour aller bosser, inutile de faire des frais vestimentaires, même si je ne quitte jamais mon bureau, ça sent le poisson quoiqu’il arrive. Alors, je vais les user jusqu’à la corde, les vêtements que je mets pour le travail. Les user jusqu’à ce qu’ils n’en... [Lire la suite]
03 avril 2015

à, de

Il en est des prépositions comme bon nombre d'autres astuces grammaticales de la langue française. Il semble bien que les deux suivantes : "à" et "de" soient toujours utilisées à plus ou moins bon escient. Alors, aujourd'hui, nous allons faire dans le culturel et donner une leçon qui, je l'espère, sera ferme et définitive. Quand la préposition a une fonction possessive, il est d'usage de se servir de "de" et non pas de "à" ou non pas d'"à". Moyen mnémotechnique pour se le mettre en mémoire : "de de et pas... [Lire la suite]