07 décembre 2019

« moi, je connais la réponse ! »

« Moi, je connais la réponse ! » Maman, je sais que tu connais la réponse. Et c’est encore heureux que tu connaisses la date de ma naissance et donc, la date de mon anniversaire mais, d’abord, il n’y avait pas de question et donc, personne n’attendait de réponse mais en plus, comme tu sais quand tu as accouché de moi, je vais te demander, moi, de ne rien révéler sans mon accord. D’accord ? Parce que c’est juste un jeu entre quelques lecteurs, dont Mymy et moi. Ni plus, ni moins. Et parce que le jour de mon... [Lire la suite]

06 décembre 2019

l’inspecteur Gadget mène l’enquête ?

Encore une fois, ce matin, je vais écrire un billet en réaction à un mail de Mymy, envoyé dans ma boîte personnelle et pas directement sur le blog comme un simple commentaire. Non, Mymy a voulu me transmettre un message très « intime » d’une façon discrète et c’est tout à son honneur. Je ne vais évidemment pas révéler ce qu’elle m’a dit, très gentiment mais je peux quand même vous annoncer qu’elle m’a souhaité un bon anniversaire, dans le doute, parce qu’elle n’était pas sûr de la date. Elle a valsé en hésitation entre le 5... [Lire la suite]
02 décembre 2019

mea culpa, mea maxima culpa

Ce n’est pas la première fois que ça m’arrive, que ça vous arrive mais suite à la publication de mon billet d’hier « je te fais la gueule, moi ? », j’ai eu deux réactions, l’une de la fidèle Jany, en commentaire directement sur le blog et un mail de Mymy qui était désolée de ce qui arrivait à la personne atteinte de cancer autour de moi et à mon voyage avorté en Islande. Alors, je voudrais juste vous rappeler que dans ce blog, toute ressemblance avec la vérité ne serait que fortuite et un malheureux concours de... [Lire la suite]
23 octobre 2019

on entre de plus en plus dans l’automne profond

Franchement ? Hier après-midi, je suis resté cloîtré chez moi, je n’ose pas dire reclus car ça on pourrait alors m’assimiler à Patrick Balkany dans sa cellule et il y a des comparaisons que je ne suis pas encore prêt à entendre en ce qui me concerne. Je suis donc resté enfermé chez moi car j’avais déjà fait pas mal de choses toute la matinée et j’avais envie de me poser un peu. Me poser et me reposer. Envie de poser mes valises. Envie de dire «pouce ! » et de faire une pause et me pauser et me repauser. Oui, je sais,... [Lire la suite]
22 octobre 2019

il y a longtemps que je n’ai pas écrit le jour-même

Il y a longtemps que je n’ai pas écrit le jour-même de la publication d’un billet dans ce blog. Oui, j’avais pris cette habitude de le faire la veille et de programmer pour le lendemain matin avant l’aube, à l’heure où blanchissent les campagnes mais pas les campagnes électorales ni les campagnes publicitaires. Non, les campagnes avec de l’herbe, des vaches et des oiseaux. Même en ce moment, où on a l’impression d’être déjà au bord de l’hiver avec ces journées grises et tristes. Non, pardon, hier, il a fait soleil et ça s’est senti.... [Lire la suite]
08 octobre 2019

il est interdit de faire pipi contre ce blog

À partir d’aujourd’hui, 8 octobre 2019, il est désormais interdit de faire pipi contre ce blog. Parce que ça ne se fait pas, en tout premier lieu. Et parce qu’il y en a marre de découvrir des traces jaunes, séchées, régulièrement, les lendemains de soirées festives auxquelles je ne suis jamais invité. Et n’allez pas croire que j’aie décrété un tel arrêté parce que j’étais vexé, non, non, non. J’ai décidé cette interdiction d’uriner contre ce blog tout simplement parce que moi, je ne le fais pas aux autres. Et comme ça se dit dans les... [Lire la suite]

28 juin 2019

Gaston n’est pas de là où j’ai toujours cru

Décidément, depuis que Philippe est intervenu dans ce blog, je vais de caribou en chinchilla (si j’avais dit de Charybde en Scylla, je pense que ça aurait moins parlé à la majorité silencieuse – j’aurais aussi pu écrire que j’allais de Karine en Sheila mais ça me semblait moins pertinent…) parce que, à travers nos derniers échanges, il a évoqué un nom qui m’a tout de suite parlé : Gaston Couté. Et ça m’a fait plonger dans la fin de mon adolescence. À l’époque, j’étais membre actif d’un groupe folklorique mais nous n’avions pas le... [Lire la suite]
25 juin 2019

une faute impardonnable (merci à Philippe)

Mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa, au féminin, évidemment. Il y a quelques jours de cela, c’était approximativement le 18 juin dernier, à environ 11h15 et trente-quatre secondes, j’ai publié ce que je pense être un bon billet (ils ne le sont pas tous, inutile de chercher à me flatter ni à flatter mon ego, il aime bien ça mais il risque d’y prendre vite goût) intitulé : « on peut savoir pourquoi toujours par 3, 5 ou 7 ? » J’étais presque totalement fier de moi, je m’étais trouvé un certain esprit, comme je peux... [Lire la suite]
19 juin 2019

impairs, passe et manque

Je te jure, cher confrère contrôleur de blog, que celui que j’ai rencontré hier, pour un entretien de bonne santé mentale, m’a sidéré. Je suis tombé sur un cas pathologique qui pourrait fortement intéresser la science. Un cas unique. Il compte tout. Il compte les paragraphes, il compte les lignes, il compte les lettres (voyelles et consonnes), il compte la ponctuation et il s’arrange toujours pour que chaque total soit un chiffre ou un nombre impair, sinon, il en ajoute jusqu’à ce qu’il soit satisfait. Cent une fois sur le métier, il... [Lire la suite]
18 juin 2019

on peut savoir pourquoi toujours par 3, 5 ou 7 ?

On peut savoir pourquoi il y a toujours un nombre impair de paragraphes, dans les billets de ton blog, Stéphane ? Oui, bien sûr. C’est une discipline que je m’impose. Oui, je comprends mais pourquoi une discipline impaire ? D’abord, excusez-moi, monsieur le contrôleur, mais impair, ça ne s’accorde pas au féminin. Il n’y a que le masculin qui peut prétendre à l’impair (Et qu’on ne me refasse pas le coup de dimanche dernier, hein ?) Bon, alors, pourquoi une discipline basée sur l’impair ? Parce que ça fait partie de... [Lire la suite]