26 mars 2019

discrimination positive

Ça y est, mon nouvel ordinateur est arrivé, après deux semaines de péripéties car c’est le deuxième que j’achète vu que le premier, je l’ai rendu presque tout de suite après l’avoir déballé (le lendemain) vu qu’il me manquait le lecteur-graveur de CD qui était annoncé dans les caractéristiques quand je l’ai choisi mais qui n’était qu’en option et je n’ai pas compris comment il fallait faire pour l’avoir. Bref, je l’ai ramené chez le marchand qui me l’a repris sans rechigner et puis j’ai prospecté encore plus d’une semaine avant de... [Lire la suite]

31 décembre 2018

crépusculaire

Hier matin, quand j’ai quitté mon boulot, vers 7h52 (à peu près), il faisait encore plutôt nuit et le temps de rentrer chez moi, un peu plus de dix minutes de voiture quand ça roule parfaitement bien comme ce fut le cas, justement, hier, à peine ai-je posé mes affaires dans le séjour, où je n’avais pas encore allumé la lumière que j’ai aperçu une espèce de lueur pâle, une lumière hivernale, grisâtre mais tirant sur le blanc, sur la terrasse et je me suis demandé si nous n’avions pas laissé la lumière, dehors. Mais non, le... [Lire la suite]
29 juin 2018

conférence de presse

Bon, comme les commentaires ont été multipliés par deux en deux jours, on est passé de zéro à deux… Non, j’ai écrit une bêtise. Ils n’ont pas été multipliés par deux puisque deux fois zéro et zéro. Voire la tête à Toto. {Blanc – que j’écris en noir sinon, il ne se verrait pas} Alors, je disais que comme les commentaires ont afflué en deux jours, principalement suite à mon billet sur le cours de gym avec mon coach (comme quoi, je devrais en faire plus souvent, si je veux avoir plus de public), je vais faire un point sur les personnages... [Lire la suite]
19 juillet 2017

pour commencer, une commande chez Picard

Oui, pour commencer, j’ai décidé de passer une commande chez Picard surgelés. Et de me la faire livrer chez moi, dans cette rue qui n’existe pas vraiment et avec laquelle j’ai toutes les misères du monde pour qu’un transporteur la trouve et trouve mon immeuble. Mais ça ne fait rien, je vais quand même me faire déposer 300 kilos de gros glaçons pour me construire une espèce d’igloo… Igloo, igloo, igloo… Il est des nôtres, il a bu son verre comme les au-autres !… Et les jours de chaleurs obèses, je m’en irai me reclure dans mon... [Lire la suite]
10 janvier 2017

des menus de circonstances

Peu après ma naissance, pour mon baptême, je me souviens très bien de ce qu’il y avait à manger. Du lait pour moi, évidemment. Et pour la famille, mes parents, mon parrain et ma marraine, mon grand-frère, mes grands-parents et probablement que c’est tout, je n’en ai pas beaucoup de souvenirs, il y avait une jolie table avec les plats suivants : des feuilles d’endives avec un tartare de noix de St Jacques à la truffe blanche ; des quenelles nature à la sauce béchamel ; de la lotte aux salsifis et des meringues avec de la... [Lire la suite]
25 octobre 2016

oui, la vie est un manège

Oui, ma vie est un manège, toutes les choses passent, vont et reviennent… Et mon manège à moi, c’est toi… On est mardi. Le lundi du pauvre. Le lundi du paumé du mardi. J’ai repris le travail, ce matin, après un week-end plutôt peu reposant. Une fois n’est pas coutume mais je me suis couché tard samedi et un peu moins tard mais quand même, dimanche. Heureusement, je n’ai fait aucun abus samedi soir, chez nos voisins, juste deux verres de Prosecco… pas de quoi me rendre dans une réunion d’alcooliques anonymes. En tout cas, ce n’est pas... [Lire la suite]

17 mars 2016

blanc, jaune et poreux

En moyenne, un œuf ça pèse 60 grammes. Ça n’est pas grand-chose mais c’est déjà ça. On peut s’en faire traiter de tête, de crâne et marcher dessus mais ce n’est pas du tout conseillé car sinon, ça se casse et on n’a pas l’air malin, ensuite. Parce que, quand on le fait volontairement, au-dessus d’un saladier ou d’un bol, on peut toujours le battre mais quand on marche dessus, il est foutu. Et quand il est foutu, on ne peut plus rien en faire. Donc, on évite de poser ses pieds dessus. Encore mieux, on évite tout simplement d’en poser... [Lire la suite]
21 décembre 2015

et si

Et si on disait qu’on annulait Noël, cette année, vu qu’il fait vraiment trop beau, voire trop chaud pour y croire et qu’un Noël qui n’est pas blanc mais bleu comme un ciel pur d’après COP21. Et vu que de toute façon, c’est la crise et que les gens n’ont plus de sous. Ils n’ont pas assez de sous pour acheter à manger en temps normal alors, vous pensez bien que toutes ces tentations, hein ?... Et que, après ces événements du mois de novembre, à Paris, on n’a pas vraiment le cœur ni la tête à faire la fête… Hein ? Qu’en... [Lire la suite]
17 septembre 2015

voyelles (hommage à Arthur)

A noir comme un magicien sur scène qui fait des tours sidérants que le public aime sans comprendre avec un mot qui comprend le plus de A : abracadabrantisera. E blanc comme l’écume des vagues les jours de tempête à Merlevenez en Bretagne là où le nom des habitants est celui de la langue française qui comprend le plus de E : merlevenezienne. I rouge comme les anarchistes qui n’aiment pas la discipline, et qu’on peut caractériser avec un mot rare mais qui comprend le plus de I : indisciplinabilité. O bleu (on échappe... [Lire la suite]
23 juillet 2015

le châtiment

Le temps ne passe vraiment pas vite, ici. J’en oublie même la notion des heures et des jours et des nuits, tous pareils au même, tous identiques. Je n’ai aucun repère pour savoir depuis quand je suis enfermé dans cette chambre capitonnée, matelassée, insonorisée, terriblement hermétique et désespérément neutre. Tout est fait, ici, pour que celui qui y vive perde tous ses repères. Un peu comme un lavage de cerveau, une lessive d’identité. Un essorage d’ego. Je ne sais plus quand c’est le jour ni quand c’est la nuit. Ce dont je me... [Lire la suite]