21 juillet 2015

mauvais joueur ?

Le patron est décidément trop fort pour moi. Non pas que je sois mauvais joueur mais j’avoue que je ne suis pas de taille à me mesurer à lui. Je crois que je ne jouerai plus jamais au Monopoly avec lui car de toute façon, je pars avec un handicap majeur : je serai le perdant quoiqu’il arrive. Et quel plaisir prendre à une partie quand on sait que celle-ci est perdue d’avance. Ça enlève tout le plaisir du jeu et tout le mystère de celui qui ne sait pas si la chance sera de son côté ou pas. Alors, je crois que je vais revenir à mes... [Lire la suite]

08 septembre 2014

sensations en différé

Je continue d’écrire et de programmer les publications de mes billets aussi, je ne sais plus très bien si, quand j’écris et que je parle d’hier ou de demain, s’il ne s’agit pas d’avant-hier (voire avant avant-hier) ou du surlendemain qui pourrait être devenu un hier. Donc, moi, au milieu de tout ça, je suis un peu décalé, en différé ou carrément trop en avance. Un avant-gardiste rétrograde, en quelque sorte. Il faut bien que je fasse avec car je n’ai pas la concentration nécessaire pour faire comme les animateurs de jeux télévisés qui... [Lire la suite]
31 juillet 2014

cinq strophes qui ne riment à rien

Quand on perd l’habitude d’écrire des vers, peut-on s’y remettre comme ça, de but en blanc, à brûle pourpoint et illico subito presto ? Je ne sais pas et je ne m’y risquerai pas aujourd’hui, surtout pas après une matinée de travail bien chargée et une heure environ avant d’aller voir mon coach pour une reprise en mains que j’attends tout en la redoutant. Au bout de trois semaines sans cours particulier… vais-je savoir m’y remettre mieux qu’à la poésie ? Ou bien ne serai-je qu’une simple larve ?... Parfois, pour ne pas... [Lire la suite]