12 juin 2019

trois indices pour savoir où je suis

Aujourd’hui, je ne suis pas là. Et pour ne pas faire un trou dans la séquence de publication de mes billets, j’ai écrit celui-ci hier, l’aujourd’hui de la veille et lendemain du jour concerné. J’aime bien écrire des choses apparemment embrouillées, moi, de temps en temps, je ne m’en lasse jamais. Bref, je ne suis pas là mais je n’allais pas laisser un jour sans billet dans mon blog quotidien. Parce que sinon, c’est le début du je-m’en-foutisme et je n’aimerais pas me retrouver dans cette situation-là. Je ne suis pas là mais je ne... [Lire la suite]

10 mai 2019

dix minutes montre en main, pas une de plus

Qu’est-ce qu’on peut faire en dix minutes montre en main, pas une de plus ? Aller de faire cuire un œuf dur ? Même quand on est un dur à cuire ? Non, ça ne m’intéresse pas même si je sais qu’il m’en reste 4, des œufs, dans le réfrigérateur. Et qu’il va bien falloir que je les cuise, avant qu’ils n’arrivent à date. Ils me laissent le choix dans la date ? Mécaniquement, c’est impossible. Qu’est-ce qu’on peut faire en dix minutes montre en main, pas une de plus ? Écrire un billet pour le publier dans mon... [Lire la suite]
24 avril 2019

incapable de vous dire comment ça s’est passé

À l’heure où j’écris ces lignes, mardi 23 avril 2019, 15h45, je suis totalement incapable de vous dire comment s’est passé mon dîner d’hier soir vu que ce billet est programmé pour être publié à 6h du matin, demain soit aujourd’hui, en temps réel (ou en heure locale) parce que comme je n’aurai pas le temps d’écrire, comme je n’ai pas eu le temps, ce matin, en me levant, comme je devais partir assez tôt pour accompagner le patron à Agen (voyage d’affaires ?), j’ai préféré m’y prendre la veille, soit hier pour une ouverture au... [Lire la suite]
11 mars 2019

la veuve poignet

N’allez surtout pas imaginer que je vais parler de masturbation parce que le titre de ce billet est « La veuve poignet », ça n’a absolument rien à voir. Je n’y avais pas pensé une seconde. Ça ne m’avait même pas effleuré l’esprit. Loin de moi toutes ces idées salaces et ces pensées fallacieuses. Je ne pense pas qu’à ça. Au sexe, je veux dire. Je ne pense pas qu’au sexe. Je pense au cul, aussi. Mais pas que. Pas que. Et comme je ne suis pas un branleur patenté… Mais que m’arrive-t-il aujourd’hui ? Pourquoi tout ce... [Lire la suite]
21 octobre 2018

on se calme, on se calme

On se calme, on se calme, Stéphane. Ce n’est pas parce que tu n’aimes pas ça que tu peux ni que tu dois en dégoûter les autres, hein ? Nous sommes d’accord ? Nous sommes d’accord. Parce que tu ne pas imposer tes idées. Ils le font bien, eux. C’est vrai ça. Ce n’est pas parce que tu es fatigué, ce n’est pas parce que tu as le cul entre deux chaises que tu dois t’en prendre à quelqu’un de mort ni à sa veuve. Oui, je sais, ce n’est pas toi qui as commencé, ce sont eux mais laisse-les dire et laisse-les faire. Occupe-toi plutôt... [Lire la suite]
10 octobre 2018

j'ai pris du retard

Je viens de prendre du retard, sans m’en rendre compte, insidieusement. J’avais pris le rythme d’écrire pour le lendemain, depuis quelques temps et ça me permettait de ne pas me stresser en cas d’angoisse de la page blanche. Et là, je ne sais pas ce qui s’est passé mais une chose est sûre, hier, j’ai écrit en rentrant de mes corvées et je me suis dit que zut, il y avait encore le billet du jour à écrire alors que je n’étais pas très en forme et que bon, et tout et tout, quoi, vous me comprenez, hein ? Alors, hier soir, j’ai... [Lire la suite]

04 octobre 2018

Sheila, ce n’était pas une blague, vraiment

Mais non, je vous jure que je ne blaguais pas quand j’ai évoqué l’idée d’inviter Sheila pour le trois-millième billet en 2021. Et non, je n’étais pas caustique quand j’ai parlé d’elle à propos de culture. Et toujours non, il n’y avait aucune ironie dans mes propos. Je suis sûr que si je lui demande, à Mamie Rock, elle dira oui. Dans trois ans, peut-être qu’elle pourra encore assurer. Et ma foi, s’il n’en reste qu’une, je veux bien que ce soit elle. Au nom de cette idolâtrie qu’elle a suscité chez de nombreux français, principalement... [Lire la suite]
30 septembre 2018

je confirme : les homards n’ont pas le sens de l’humour

Je confirme : les homards n’ont pas le sens de l’humour. Je vous démontre la chose : le patron n’ayant pas pu bien en profiter pendant notre folle semaine biscarrossaise, il m’a demandé s’il pouvait en avoir un autre. « Un seul ou un deuxième pour Claude ? » Il n’en voulait qu’un seul. J’ai précisé que comme à chaque fois, Claude lui mangerait les deux pinces et il ne lui resterait que le corps à farfouiller comme un médecin légiste. Alors, je lui ai proposé de lui en prendre un gros pour lui et un plus petit... [Lire la suite]
16 août 2018

Chouchou a de la sécheresse matinale et des fuites culinaires

Chouchou, non ! Vraiment, tu exagères, là. Ça fait deux jours que je te laisse gérer le blog et tu as beau avoir tenté d’imiter ma façon d’écrire, personne n’a été dupe. Eh non, personne n’a pu croire une seconde que j’aie été l’auteur de ces deux derniers billets. Ils ne ressemblent pas du tout à ce que je suis capable d’écrire ni à ce que j’aime écrire. Ça n’est pas moi, ça, ces histoires de sécheresse matinale et de fuites culinaires. Et puis, zut, quoi, tu ne trouves pas qu’on en entend déjà assez comme ça à la télé et à la... [Lire la suite]
02 août 2018

il fait trop chaud pour tout

Il fait trop beau pour travailler, ce serait dommage de rester enfermés… Justement si, Chouchou, mieux vaut rester enfermés que d’aller dehors, avec cette chaleur écrasante. Je le sais d’autant plus que je rentre de près de 3 heures en ville pour diverses raisons dont le patron, la Fnac, Orange pour le patron, la Poste pour un colis et tout le tralala tsoin-tsoin, avec des trams, des bus, des temps d’attente interminables parce qu’on est en août, des moyens de transport pas toujours climatisés, de la marche dans des rues pas toujours... [Lire la suite]