24 février 2019

pas de promenade des chiens, ce matin

Pas de promenade des chiens, ce matin. Ils sont punis. Oui, ils sont punis. Pourquoi ? Parce que je l’ai décidé ainsi. Conjointement avec le patron. Après tout, on n’est pas non plus à leur disposition, on n’est pas leurs esclaves ? Ils ont besoin de faire caca ailleurs que dans la maison ? Il y a le bac à sable à l’entrée du jardin, à côté de la cabane à outils qui leur est réservé et Kali, elle sait très bien y aller. Bon, pour Shuka, c’est plus compliqué, lui, il fait un peu n’importe où, n’importe quand et surtout,... [Lire la suite]

07 septembre 2016

ouverture d'un rayon lingerie

Ça y est, je ré-ouvre mon blog après quatre ou cinq petits jours de vacances au bord d’une piscine, au cœur d’une forêt landaise et au pied d’un green de golf. Le dernier, je m’en fous mais comme il est là, ça fait de la verdure en plus et pour la vue, ce n’est pas plus mal. Tant qu’à faire. J’ai nagé comme il y a longtemps que ça ne m’était pas arrivé. Avec maman, entre autres. On a même fait plusieurs relais dans la piscine de moins de dix mètres. Soit que « elle et moi », soit elle, Daniel et moi. Pendant que nous étions... [Lire la suite]
18 février 2016

je te jure que je l'ai senti bouger

Je ne sais pas si c’est vrai mais un couple de visiteurs acquéreurs potentiels semble emballé par l’appartement. Ça ne fait pas longtemps qu’il est en vente mais là, on commençait à se dire qu’on s’était peut-être trompés sur le prix, sur le goût et les besoins des gens. De toute façon, vu sa situation, sur la station de tram Ste Catherine, probablement un des endroits névralgiques de Bordeaux, il fallait espérer vendre l’appartement à un couple d’étrangers. Soit d’une autre région ou de Paris soit carrément des gens qui viennent d’un... [Lire la suite]
04 juin 2015

on va se promener ?

Avant-hier, j’ai écrit un billet dans lequel je disais que je comprenais les chiens d’appartement qui tournaient un peu en rond chez eux, faisant sans cesse les mêmes pas, prenant tout le temps les mêmes chemins et allant tout le temps à la même fenêtre pour voir ailleurs s’il se passe quelque chose. Cet ailleurs qui est bien loin, vu d’un cinquième étage. Comme un film d’animation en projection privée mais autant vous dire que le scénario est assez médiocre et la distribution ne brille pas par sa pertinence. On a quand même affaire à... [Lire la suite]