11 juin 2021

on s’organise lentement mais sûrement

Maintenant que Chouchou est revenu. Pour les  plus curieux, je l’ai embauché à mon service depuis le 9 juin 2018 – tiens, ça fait presque pile trois ans !  – et on peut le lire dans le billet de ce jour-là « Chouchou entre officiellement  à mon service » et pour celles et ceux qui n’auraient ni l’envie, ni le besoin, ni le courage d’aller chercher à lire ce « vieux » billet, je vais résumer la situation : Chouchou est mon valet de pied et mon homme de main. Une espèce de majordome combiné... [Lire la suite]

01 juin 2021

bon sang, mais c’est bien sûr : la combinaison du coffre !

Que n’y avais-je pas pensé ?! (J’ai hésité entre mettre un point d’interrogation et un point d’exclamation et du coup, j’ai mis les deux car en réalité, ma phrase est une exclamation interrogative ou une exclamation interrogative – Zut ! Là encore, j’hésite et je me tâte…) et donc, enfin bref et nonobstant et tout ce genre d’adverbes bienvenus, voilà que Jany, hier, dans son commentaire sur mon billet intitulé « le 22 juin 2021 », c’est elle qui m’a permis de retrouver la combinaison de mon coffre-fort vu que je... [Lire la suite]
24 avril 2021

partir un mois, partir un jour

Bon, moi, Stéphane, je pense que cette année encore, je vais prendre mes deux mois de vacances d’été en été. Après tout, j’y ai droit, je ne vais pas me priver, hein ? Et toi, tu as prévu de partir quelque part ? Non, quelqu’un est déjà parti pour moi. Un mois. Ah oui, et comment vous avez fait ? C’est simple, il faut être deux, l’un part et l’autre reste mais l’un doit revenir, normalement. Ça, c’est bien un jeu d’intellectuel, encore. Ça serait tellement plus facile de partir à deux, dans ces cas-là et de revenir à... [Lire la suite]
24 février 2021

la solution pour ne plus se lever la nuit

Quand on a très souvent envie de faire pipi, comme certains dont je ne dirai pas le nom, comme moi, par exemple, c’est normal, avec l’âge, il ne faut pas s’inquiéter. C’est juste que parfois, souvent, c’est la prostate qui empêche de bien vidanger la vessie et donc, on fait des plus petits pipis et on a besoin d’y aller plus régulièrement. Alors, je me suis penché sur la question, plié en deux et j’ai regardé ça de très près. De très près mais sans loupe parce qu’il ne faut pas exagérer non plus. Peut-être que j’ai des soucis avec ma... [Lire la suite]
30 décembre 2020

le dernier du culte

Le dernier du culte ? S’il ne doit en rester qu’un, je veux bien être celui-là. D’abord, parce que dans mon livre de chevet, il est écrit que les derniers seront les premiers (tout dépend de quel côté on se place, ça coule de source !) et donc, si je suis le dernier, c’est comme si j’étais finalement le premier, une place qui me va très bien au teint. Et au moral. Donc, je serai le dernier du culte. Et je n’envie pas la place de ceux qui ont été en manque de messes pendant le deuxième confinement. Je n’envie pas ceux qui ont... [Lire la suite]
16 décembre 2020

mon sexe prend la parole (2)

Merci, Stéphane, de me laisser de nouveau quartier libre pour m’exprimer à ma juste valeur. J’en avais non seulement envie mais terriblement besoin. Et tout le monde sait que les besoins d’un sexe sont plutôt essentiels pour ne pas dire vitaux. Plutôt vitaux. J’aime les allitérations. Ça me fait du bien de pouvoir parler directement sans passer par un intermédiaire car au moins, comme ça, je sais que mes propos ne seront pas déformés. Et pour ce qui est d’être déformé, je sais de quoi je parle. Alors, cette fois encore, je crois que... [Lire la suite]

29 octobre 2020

décidément, j’écrase tout sur mon passage

Décidément, je ne sais pas ce que j’ai en ce moment mais j’écrase tout sur mon passage. Bientôt, on va me surnommer Attila. Hein ? Je dis que bientôt, on va me surnommer Attila ! Hein ? Laisse tomber… Parce que non seulement, avant-hier soir, je me suis (involontairement) attaqué à un rat qui ne m’avait rien fait (si ce n’est de se trouver sous ma sandale droite – ou la gauche ?) à un moment où il n’aurait peut-être pas dû mais je ne suis pas à sa place, peut-être qu’il avait une bonne raison d’aller dans le local... [Lire la suite]
12 octobre 2020

un (le) dernier verre

Boire un verre. N’en boire qu’un. Qui serait en même temps le premier et le dernier verre. Pas celui du condamné mais celui du plaisir. Est-ce que j’aime ça, boire un verre, tout seul, sans être avec des amis, sans occasion particulière ? J’aime ça mais en même temps, je trouve ça un peu triste, limite pathétique car c’est peut-être la porte ouverte à boire un verre par jour et ça va devenir une habitude, un faux besoin, une addiction. Et moi, j’aimerais éviter de tomber dans certains travers. Heureusement, mon corps a toujours... [Lire la suite]
20 septembre 2020

j'ai dû rêver de toi

J’ai vraiment cru que tu étais de retour mais non, en réalité, c’est encore et toujours ton absence qui me rappelle que je t’attends encore et encore et toujours. Ça ne me rend pas triste, ça me rend impatient. Et je me dis, pour donner le change à ceux qui me croisent, je me dis que ça me permettra de ne pas rater nos retrouvailles, quand tu me reviendras, quand je te reverrai, quand je te… Quand je pourrai enfin de te serrer contre moi et réciproquement. J’ai autant besoin de l’un que de l’autre. J’ai dû rêver de toi. J’ai dû rêver... [Lire la suite]
05 septembre 2020

sous les fesses

Hier, je suis allé chez Loïc, kinésithérapeute, en premier lieu et ostéopathe, en dernier lieu. Il pratique la technique biodynamique : il n’impose rien au corps, aucune manipulation. Il écoute avec ses mains et son domaine d’écoute s’étend de la profondeur de l’âme du patient à l’infini du cosmos. C’est vrai que dit comme ça, ça peut sembler être un peu du « grand n’importe quoi » mais je vous jure qu’après être passé entre ses mains, en général, on se sent bien. Fatigué pendant un jour ou deux mais ensuite, vachement... [Lire la suite]