11 mai 2020

c’est quoi, ce masque, par terre ? (billet partiellement déconfiné)

Hep, oui, hep ! Vous, là, devant, vous avez fait tomber votre masque par terre ! Je l’ai pas fait tomber, je l’ai jeté, j’en ai plus besoin ! Vous l’avez jeté par terre ! Mais pourquoi vous l’avez jeté  par terre ? Parce qu’il est dégueulasse et que j’en ai plus besoin, tiens ! Mais pourquoi vous ne l’avez pas jeté dans une poubelle ? Parce que je voulais plus y toucher, c’est trop dégueulasse ! Mais vous auriez pu attendre d’être chez vous pour le jeter, vous en aurez peut-être encore... [Lire la suite]

11 mars 2020

black bloc, p’tites bites

Les black blocs (ou casseurs réunis) recrutent. Je vous jure que c’est vrai. Il y a une annonce qui est parue sur une page (entre autres, je suppose) Internet. En gros, ça veut dire ça : Casseur professionnel à temps partiel. Heureusement que ce n’est pas un temps plein ! Description du poste : vous serez amené à participer activement aux opérations pendant les manifestations mais aussi à leur préparation amont. Aucun esprit de méticulosité n’est exigé, il faut foncer, c’est tout. Une formation supérieure en cassage de... [Lire la suite]
18 février 2020

si lent, silence, silencieusement

À force de bruits et de chuchotements, j’ai soudain eu besoin de silence. Un besoin impérieux. Et j’ai décidé de partir à sa recherche. Je suis parti si lent vers un silence. J’ai essayé de ne pas me laisser distraire ni envahir par toutes ces rumeurs environnantes. J’ai essayé de ne pas sortir du droit chemin que je m’étais fixé car mon objectif, des plus louables même si nécessaires, n’était à l’évidence pas si simple à atteindre. Et j’ai parcouru un long chemin parsemé d’embûches. Et j’ai rencontré différentes sortes de silences... [Lire la suite]
17 février 2020

bruits et chuchotements

Il est difficile de se faire entendre, dans un brouhaha, un crépitement tumultueux. Il est difficile de tenter de faire porter sa voix quand celle-ci n’a pas la hauteur nécessaire. Et quand on sait que quel que soit le silence qui nous entoure, ce dernier ne peut pas être parfait. Un silence absolu, ça n’existe pas. Il y a toujours forcément quelques ronronnements peut-être indécelables pour une oreille non avertie. Il y a toujours des pétillements, des bourdonnements et des grésillements. Ça n’a l’air de rien mais c’est présent. Et... [Lire la suite]
21 décembre 2019

avec cette histoire d’anniversaire, c’est bien, pour l’instant, on échappe à Noël

Avec cette histoire d’anniversaire, ce qui est bien, jusqu’à maintenant, en tout cas, c’est qu’on a (presque) échappé à Noël. Enfin, pour moi, j’entends. Parce que ce ne sont pas les décorations installées depuis la deuxième quinzaine d’octobre qui m’ont pourri la vie, c’est surtout au centre-ville, qu’il y en a et dans les vitrines, c’est surtout dans les rues, pas chez moi parce que chez moi, il n’y a pas de vitrine. Et il n’y a guère qu’à la télé où on voit des décors de Noël depuis plus d’un mois, déjà. Je pense qu’on a tort parce... [Lire la suite]
18 novembre 2019

je confirme : j’ai envie de poésie, en ce moment

Comme je l’ai déjà dit dans un précédent billet (voir le 12 novembre dernier – « c’est peut-être l’automne qui me rend comme je suis en ce moment »), en ce moment, j’ai envie de poésie. J’ai envie de lyrisme. J’ai envie que les violons giclent comme jamais. J’ai envie de chamades. J’ai envie d’étoiles dans tes yeux et de papillons dans mon ventre, comme disent les filles parce que les filles, c’est plus romantiques que les garçons, sauf certains que je connais – à moins que je ne me trompe mais je ne pense pas. J’ai envie de... [Lire la suite]

21 septembre 2019

hier matin, à 11h15 (environ), j’ai fait pipi à Monbazillac

Hier matin, en route pour Bouniagues, en Dordogne, un peu plus d’une heure et demi de route. J’ai envie de faire pipi avant d’arriver à l’endroit, proche de Bergerac, où on va éviter d’entrer dans la ville en la contournant pour attraper la bonne route qui nous mènera à Monbazillac et ensuite, à destination, comme les rois mages, en Galilée. J’ai de plus en plus envie de faire pipi et comme nous sommes sur une route secondaire, là, il n’y a rien d’aménagé pour ça. Aucune aire. Aucun stationnement. Aucuns WC publics. Alors, je fais... [Lire la suite]
04 septembre 2019

2019, l'année des retrouvailles

Décidément, cette année 2019 restera une année particulière, celle des retrouvailles avec des amis, copines, ex-collègues pas vues depuis une bonne vingtaine d’années, en moyenne. Ça signifie que pour certaines, si ça ne faisait que quinze ans, pour d’autres, probablement vingt-cinq. Mais que m’a-t-il donc pris ? Quel est cet (impérieux) besoin de nostalgie ? Une crise avant de passer l’arme à soixante ? Une peur et un refus de continuer d’avancer en âge ? La valeur refuge des souvenirs (heureux), un peu comme un... [Lire la suite]
08 février 2019

ça s'en va et ça revient

Quelqu’un qui s’en va, ce sont des choses qui arrivent et moi, normalement, dans 7 semaines, je tirerai une belle révérence à tous mes collègues (même s’ils ne sont plus très nombreux) mais je préviens tout de suite : il n’y aura aucun rappel. J’avais besoin de faire cette mise au point, de préciser ça car il y a déjà eu des tentatives de « tu veux pas rester ? » ou « tu peux pas revenir, en avril ? » Non. Tel qu’on m’a posé la question, je n’ai pas envie de dire oui. Si encore on m’avait dit :... [Lire la suite]
24 octobre 2018

ça aussi, c’est plus cher le dimanche

Je la croise souvent, dans la rue, en allant vers le tram ou en revenant du tram. C’est une femme sans âge mais plutôt dans la deuxième moitié de sa vie. C’est une pauvresse qui est probablement plus jeune que son allure ne laisse paraître. Elle fume, quand elle trouve quelqu’un de compatissant qui accède à sa demande : « Vous auriez une cigarette ? » Je suppose qu’elle ne demande ça qu’à ceux qu’elle voit avec la clope au bec ou au bout des doigts. Elle ne m’a jamais demandé si j’en avais, moi, une cigarette en... [Lire la suite]