09 novembre 2018

un coup de main

Hé Chouchou, tu sais quoi ? Tu vas venir avec moi au bureau, demain. Mais non, je ne vais pas te montrer mon travail pour que tu me remplaces, maintenant qu’il me reste moins de cinq mois, je vais essayer de tenir le coup au mieux de mes possibilités. Non, non, j’ai juste besoin de toi parce que, au cas où tu l’aurais oublié, tu es plus grand, plus jeune et plus fort que moi et ça, ça va bien m’aider. Oui, plus beau, aussi mais pour ce dont j’ai besoin, ça ne me servira à rien. Sauf si mon fauteuil de bureau ou mon ordinateur est... [Lire la suite]

13 avril 2018

est-ce son absence qui les rend agressifs ?

C’est exactement ce que je me suis demandé, à 3h15, cette nuit, alors que je venais de quitter mon bureau douillet pour aller passer deux heures dans le bungalow de facturation de nuit. Une espèce de permanence en l’absence du responsable qui devait partir faire une livraison parce qu’un de nos chauffeurs n’était pas là. Et moi, j’y suis allé à contrecœur. Parce que, travailler de nuit, en dépannage, passe encore (quoique, quoique…) mais si c’est à mon bureau, pas au milieu de la plate-forme réfrigérée avec tout le monde qui va et... [Lire la suite]
26 mars 2015

au-delà de cette limite

Il va falloir penser à revoir les conditions de vente des compagnies aériennes, si ça continue. En effet, peut-on imaginer qu’un membre de la famille d’une victime d’un crash comme ceux qu’on voit depuis quelques mois réclame des dommages et intérêts pour non-respect de l’horaire d’arrivée ou carrément, atterrissage à un endroit bien trop loin de celui qui était prévu et qui oblige la famille à rapatrier le corps, ce qui occasionne des frais supplémentaires. C’est vrai, ça, dans une société de plus en plus axée à la fois sur le... [Lire la suite]
09 mars 2015

l'art de la fugue

Ça va être une semaine marathon pour moi. Rien que quatre spectacles à voir, mardi, jeudi, vendredi et samedi. Comment ai-je pu être assez négligent pour ne pas m’en rendre compte au moment des réservations ? Ou alors, à l’époque, j’ai présumé de mes forces. Je n’ai pas fait attention que ça se passerait ainsi. J’ai dû penser à autre chose. Et donc, je vais devoir assumer. Et y aller. En espérant que je passerai quatre bonnes soirées. Parce que le pire, ce serait que ça ne me plaise pas. Aucun des quatre. Allez savoir. Mais... [Lire la suite]
02 janvier 2015

y a des matins

Y a des matins tous les matins. Certains sont simples comme bonjour et d'autres sont lourds comme des mauvaises blagues. Et dans tous les cas, on n'a pas le choix, enfin si, mais on n'a que ce choix-là, embarrassant : c'est oui ou c'est non mais ce n'est jamais peut-être. Et on ne peut jamais reporter la décision, celle du matin. Celle de tous les matins. Y a des matins gras. Absolument pas faits pour les régimes. On se vautre dans l'égoïsme du dessous de la couette et tant pis pour le monde, il peut bien tourner sans nous.... [Lire la suite]
31 janvier 2014

l'arme blafarde

Ce matin, je me suis levé, encore et toujours. Comme d’habitude. Sauf que moi, je n’ai bousculé personne et c’est bien là mon problème. Non, les autres disent que c’est bien là, mon problème mais ils ne savent pas de quoi ils parlent. Ils parlent, ils parlent, ils parlent. Ils ne savent pas qui je suis vraiment. Non, je ne suis pas fou. Je sais qui je suis. Et je vaux bien mieux que ce qu’ils m’ont reproché, l’autre fois. Mais l’autre fois, c’est un autre jour, un jour passé, un jour qui ne reviendra plus. J’aime quand les choses ne... [Lire la suite]
11 janvier 2014

salle de vaisselle

À la guerre, comme à la guerre, comme on dit dans certaines chaumières où on aime bien pratiquer les dictons, les proverbes et autres adages qui sont parfois d’un autre. Je viens de terminer la partie socio-professionnelle de cette longue et inhabituelle semaine de travail où j’ai dû me lever six fois, six matins de suite avant d’espérer un peu de repos, un peu de répit mais je crains que ce ne soit finalement râpé car je suis repu de bazar et ce week-end à venir, jusqu’à lundi soir, s’annonce comme bien chargé et bien foutraque. Je... [Lire la suite]