13 mai 2020

maman, les petits bateaux… (billet déconfiné)

Maman, les petits bateaux qui vont sur l’eau, ont-ils des jambes ? Mais oui, mon gros bêta, s’ils n’en avaient pas, ils n’avanceraient pas… Avec toute cette eau qui est tombée, qui tombe et qui va tomber sur Bordeaux (et ailleurs aussi, je sais mais là, je parle de ce qui m’importe, de ce qui me concerne directement), comme ça ne me permettait pas de sortir comme j’aurais pu le vouloir si j’avais été comme tout le monde, j’ai failli m’ennuyer mais heureusement, je ne connais pas l’enquiquinement. Moi vivant, je ne me languirai... [Lire la suite]

01 juillet 2019

solitude

Je marche sans arrêt Dans cette énorme ville Où gronde le murmure Immense de la mer, Où l’on perçoit à peine Le signe d’une étoile, Le galop d’un cheval Dans la rue, le matin, L’agile des oiseaux Sur les arbres de neige, Le cri vert des bateaux Dans les vagues de marbre. Je marche sans arrêt Perclus de solitude, Dans ces déserts mortels Tout luisants de regards. J’entends autour de moi Des plaintes étouffées, Des soupirs de bonheur Fragiles roses mortes. Heureusement ma lampe, Phare de mes automnes Brille là-bas au loin Dans le fond... [Lire la suite]
26 octobre 2016

incroyable

Inventé par Archimède, le palan est un mécanisme de transmission du mouvement. Il est constitué de deux groupes, le premier étant mobile et l’autre, fixe. Dans chacun de ces deux groupes, il y a un certain nombre de poulies (ce qui fait qu’on peut se demander si le palan n’est pas un filou car on le sait bien, il y a trop de poulies pour être honnête) et des cordes. Son but ? Réduire au maximum l’effort de que demande le fait de soulever des objets lourds, en particulier dans la marine, pour border les voiles des bateaux. Mais... [Lire la suite]