23 janvier 2015

la soirée d'un faune

Déjà, je n’ai jamais vraiment ça, « l’après-midi d’un faune », de Nijinski, c’est une pièce de ballet qu’on a peut-être trop vu et revu sans qu’elle soit jamais vraiment modernisée. Déjà, le poème de l’autre Stéphane, là, le Mallarmé, j’ai toujours eu du mal avec alors que j’aime globalement bien cet auteur même s’il est très souvent hermétique mais non, en fait, c’est le sujet même qui me dérange, qui ne me parle pas et qui m’ennuie. Et hier soir, même si on a craint justement de le re-re-revoir, cet Après-midi d’un Faune,... [Lire la suite]

27 octobre 2014

pintade ou saucisses ?

Samedi après-midi, nous sommes allés voir le dernier Woody Allen avec le patron et Claude. Ça n’arrive pas si souvent que nous y allions tous les trois même si je redoute toujours un peu la présence de Claude à mes côtés car je n’aime pas qu’on me parle pendant un film et Claude le fait facilement, ça. Magic in the moonlight, ce n’était pas mon premier choix mais il faisait partie de la liste de mes envies potentielles car la bande annonce m’avait accroché alors qu’en général, je me méfie toujours des bandes annonces.  Et... [Lire la suite]
10 mai 2014

transports non frigorifiques

Ce samedi sera un autre samedi bien plein. Plein de temps occupé. Plein de temps qui passe à la fois trop vite et pas assez. Surtout pour ce matin, alors que j’embauche à 3h45 pour espérer terminer au plus tard à 11h30 afin de rentrer pour prendre ma douche de fin de semaine, celle qui me lavera de tout soupçon maritime et enfiler mes tenues décontractées de celui qui ne veut plus penser à tout ça pendant deux jours et demi. Jusqu’au prochain mardi car quand vient le mardi, à la différence de la grande Zoa, pas de boa, pas de... [Lire la suite]
19 avril 2013

Stéphane, by Carlos Coiffure

Déjà dans mon précédent blog, j’ai parlé de lui à plusieurs reprises et notamment une fois où j’avais trouvé qu’il m’avait particulièrement réussi comme un pâtissier qui fait un vraiment très beau gâteau que tout le monde remarque. Eh bien, lui, Carlos, cette fois-là, il m’avait sublimé et pour une fois, je me suis aimé. Non. Je me suis beaucoup aimé. Et pour le remercier, je m’étais fait prendre en photo, à peine sorti de son salon et j’avais transformé la photo en noir et blanc et là, c’était encore plus réussi que dans la vraie... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 17:52 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,