14 janvier 2019

l’avocat du Diable, en toute objectivité

Bien sûr que je suis capable d’être dans une totale objectivité et là, en étant pleinement conscient de ça, je vais me faire l’avocat du Diable car je ne comprends pas que les autres ne comprennent pas. En réalité, je pense qu’ils ne veulent pas comprendre, ce qui serait presque pire que s’ils ne pouvaient simplement pas comprendre. Même si je pense qu’il doit y avoir des deux. « Les français ont oublié le sens de l’effort » : je ne vois pas en quoi cette phrase crée une nouvelle, une énième polémique, que ce soit chez... [Lire la suite]

07 janvier 2015

une moitié ?

De toute façon, je n’irai pas en prison car ça ne fait pas partie de mes résolutions pour 2015. Contrairement à ce qu’ont laissé penser un certain nombre de femmes dont une, dans le commentaire à mon billet d’hier. Je dis le commentaire à mon billet d’hier, au singulier, car ce n’est pas le nombre qui compte mais bel et bien la qualité du commentaire. Même si celui-ci m’a semblé teinté d’une certaine ironie, il n’en demeure pas moins que je n’y donnerai pas une suite favorable. Il ne faut pas pousser Stéphane ni dans les orties ni... [Lire la suite]
17 septembre 2014

pervers

- Vous savez, monsieur le Président, mon client est resté un grand enfant un peu attardé qui a besoin qu'on l'aime et qu'on lui montre. Il aurait besoin d'être intégré dans une vraie famille pour l'entourer d'affection, de soins et d'amour. Et non plus vivre dans cette misère morale et affective. Je vous rappelle que sa mère était alcoolique, son père tait pédophile, son frère est un braqueur récidiviste et sa sœur, une pute toxicomane. - Au vu de tout ça, ne trouvez-vous pas, monsieur le Président, que mon client a des circonstances... [Lire la suite]